Imprimer
Alimentation des poules

L’alimentation des poules : comment les nourrir ?

Publié le 17 déc. 2018

Les poules sont des animaux omnivores. Leur régime alimentaire est varié et ne se limite pas aux graines : verdure, vers de terre et insectes complètent quotidiennement leur menu.

Les poules sont des animaux omnivores. Leur régime alimentaire est varié et ne se limite pas aux graines : verdure, vers de terre et insectes complètent quotidiennement leur menu.


Graines et alimentation de base des poules

Une des activités favorites des poules est certainement la recherche de nourriture. Riches en glucides, les céréales sont la base de leur menu et leur apportent l’énergie nécessaire au quotidien. Elles doivent cependant être complétées par des végétaux et des insectes.

Préférez les mélanges de commerce « prêts à l’emploi » : élaborés de manière spécifique pour les poules, ils sont bien équilibrés et parfaitement adaptés à leur besoin.

Les céréales

Elles représentent entre 60 et 70 % de la ration journalière. Le blé et le maïs concassé sont les céréales les plus utilisées dans les aliments destinés aux poules. Attention, le maïs est fort apprécié des poules mais il a tendance à leur faire prendre un peu trop de poids. Distribuez-le donc avec modération.

L’orge, le seigle, le sorgho ou le millet peuvent également être présents dans les mélanges, dans des proportions toutefois moins importantes que le blé. Conseil : conservez les céréales et autres graines au sec, à l’abri de la lumière et des rongeurs. Prévoyez des fûts qui ferment hermétiquement.

Les protéines

Les mélanges de céréales contiennent aussi une large variété de sources de protéines végétales (légumineuses et oléagineux) : notamment pois, soja, lin ou tournesol, sous forme de graines concassées ou non. Les vers de terre et les petits insectes contribuent aussi à cet apport.

Les végétaux

Les végétaux sont essentiels dans la nutrition des poules. Ils apportent de nombreux oligoéléments et des fibres. Les poules devraient pouvoir en disposer à volonté, d’où l’importance d’un parcours enherbé. Pissenlits, pâquerettes, salades, orties hachées, trèfles, et renouées font leur bonheur.

Si le parcours de vos poules manque de végétation, préparez-leur un bouquet garni chaque jour. Elles aiment aussi se servir dans les potagers… Protégez vos cultures.

Hors alimentation classique, que mangent les poules ?

Complétez le menu de base par de petits plaisirs quotidiens.

Les déchets de table

Vous pouvez donner des restes de viande, de poisson, de pâtes, de riz (en petites quantités), de légumes cuits, etc. N’hésitez pas non plus à mettre quelques fruits à leur disposition. D’une manière générale, les poules ne s'intéressent aux restes de table que si elles sont confrontées à une ration de base insuffisante en quantité par rapport à leurs besoins. Important : les déchets de table ne doivent pas remplacer une alimentation à base de céréales.

Les coquilles d’huître et autres coquillages

Si les coquilles des œufs de vos poules sont fragiles, cela signifie qu’elles manquent de calcium. Les brisures de coquillages apportent les minéraux dont elles ont besoin.

Le grit

Les poules ingurgitent régulièrement de petits graviers ou des grains de sable, appelés « grit ». Ils sont indispensables à leur digestion : ils s’accumulent dans leur gésier et leur permettent de broyer les aliments, notamment les graines particulièrement dures.

Si les poules n’en trouvent pas suffisamment dans leur environnement, vous pouvez facilement en acheter dans le commerce. Ce grit est souvent complété par des brisures de coquille.

Les compléments alimentaires

Des compléments alimentaires disponibles sous forme de larves ou d’insectes séchés, de solutions buvables, de granulés, de blocs permettent d’améliorer le plumage des poules.

Aliments toxiques pour les poules

Évitez notamment, les oignons, le pain, les épluchures de pommes de terre, les pelures de bananes ou de kiwis, les restes de tables épicés.

Les aliments prêts à l’emploi pour les poules ou les poussins

Si vous ne souhaitez pas préparer vous-même vos mélanges, procurez-vous des aliments prêts à l’emploi. Certains sont spécialement conçus pour couvrir des besoins particuliers.

Les aliments qui favorisent la ponte

Que donner à manger aux poules pour qu’elles pondent plus ou mieux ? Rien de particulier : toutes les poules pondent à leur rythme. Certains aliments sont riches en protéines, en oligoéléments et autres compléments, ont été spécifiquement élaborés pour couvrir les besoins nutritionnels nécessaires à la formation d’œufs

Ils se présentent sous forme de granulés et sont plutôt destinés aux animaux qui vivent dans un enclos fermé, dont le sol est trop pauvre pour apporter les compléments nécessaires. Ils sont surtout utilisés : en élevage, pour les jeunes poules qui ont tendance à trop trier leur nourriture ou encore pour les plus vieilles qui ne parviennent plus à chercher correctement parmi les aliments. Sans oublier, pour celles qui sont nouvelles dans un poulailler afin d’éviter tout risque de carence.

Les aliments spécial « poussin »

Cette préparation est destinée à nourrir les poussins jusqu’à l’âge de 2 mois. Elle est composée de miettes de céréales et de tourteaux, auxquelles sont ajoutés des protéines, des matières grasses et des vitamines et autres oligoéléments.

Elle est servie à volonté dans des mangeoires destinées aux poussins. La quantité absorbée dépend de la race et de la présence ou non de la poule avec ses poussins.

Les aliments spécial « croissance »

Les aliments « croissance » s’utilisent en règle générale à partir de la sixième semaine. Ils sont un peu moins riches en protéines que le spécial « poussin » et leur granulométrie, la taille des grains, est supérieure.

Il est conseillé de passer progressivement de l’alimentation « poussin » à celle de « croissance ». La nourriture doit être distribuée à volonté. Mettez à leur disposition de la verdure : herbe, épinards, orties, etc.

Prendre soin des poussins au jardin

Assurez-vous qu'il y ait toujours de l'eau claire à disposition de vos poussins et accessible à leur petit gabarit. Alimentation spécifique, hygiène, comportement... découvrez en vidéo comment prendre soin de vos poussins au quotidien.

Distribution et quantités de nourriture à donner aux poules

Comptez, en fonction de la taille de votre poule, une ration quotidienne entre 120 et 250 grammes par jour de nourriture. Conseil : servez les repas à heure fixe, les poules sont routinières et prendront vite l’habitude de ces rendez-vous quotidiens.

Les mélanges de céréales

Quelques astuces :

- Laissez les céréales en libre-service dans la mangeoire.
- Mettez chaque jour, en un ou deux repas, la quantité qui correspond aux besoins de vos gallinacés.
- Jetez quelques poignées de grains à terre, les poules se feront une joie de les dénicher durant la journée.
- Ne modifiez jamais brusquement le régime alimentaire de vos poules, mais prévoyez une période de transition alimentaire. Diminuez progressivement la quantité de l’aliment abandonné en augmentant jour après jour la quantité de celui qui le remplacera.

La verdure et les déchets alimentaires

Dispersez la verdure et les déchets alimentaires directement sur le sol afin que vos poules aient le plaisir de gratter. N’oubliez pas que la recherche de nourriture constitue leur principale activité. Enlevez ce qui n’est pas consommé dans la journée. Cela évite d’attirer les visiteurs de la nuit, rats et souris et les moisissures toxiques.

L’eau

Les poules boivent beaucoup. Surveillez qu’elles aient toujours de l’eau propre et fraîche à disposition.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’alimentation des poules ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris