Imprimer
outils de jardinage

4 outils de jardinage indispensables

Publié le 26 déc. 2018

Même sur un balcon, de bons outils de jardinage sont indispensables pour travailler le sol, planter et entretenir les végétaux facilement. Découvrez nos conseils pour choisir et utiliser les 4 outils de base : sécateur, bêche, râteau et transplantoir.

Même sur un balcon, de bons outils de jardinage sont indispensables pour travailler le sol, planter et entretenir les végétaux facilement. Découvrez nos conseils pour choisir et utiliser les 4 outils de base : sécateur, bêche, râteau et transplantoi...

Voir

Les outils indispensables pour jardiner (vidéo)

Le sécateur

Pour le jardinier même débutant, le sécateur est l’outil indispensable pour couper des fleurs et effectuer des petits travaux de taille au jardin ou au balcon. Le plus difficile est cependant de le choisir parmi les nombreux modèles existant sur le marché !

Les jardineries vendent deux grands types de sécateurs. Les sécateurs à lames franches croisantes, qui permettent de couper des rameaux jusqu'à 2 ou 2,5 cm de diamètre ; 619093. Les sécateurs à enclume, qui permettent de couper des rameaux un peu plus gros, mais qui écrasent les tiges ou le bois vivant et conviennent surtout pour couper des branches mortes. 619247

Comment choisir un sécateur ?

Le sécateur de base indispensable est le sécateur à lames franches croisantes : il fonctionne comme des ciseaux, avec une lame glissant contre une contre-lame. Ce qui importe avant tout, c’est l’ergonomie d’un tel sécateur, que vous devez pouvoir utiliser avec précision et sans fatigue : l’outil doit être adapté à la taille de votre main et avoir de préférence des poignées antidérapantes. Il doit également s'ouvrir, se fermer et se verrouiller facilement.

Enfin, le poids a son importance, surtout si vous n’avez pas une grande force physique et utilisez beaucoup votre sécateur. Si votre main n’a pas beaucoup de force, un sécateur à lames croisantes muni d’une poignée rotative peut donc être un bon investissement !

Tailler arbres et arbustes : les bons outils (vidéo)

La bêche et la fourche-bêche

Choisir une bêche

Comme son nom l’indique, la bêche est l’outil de jardinage utilisé pour bêcher, c'est-à-dire ameublir la terre en profondeur en la retournant. Elle vous permet aussi de creuser des trous de plantation, d’incorporer au sol du compost et des amendements, ou encore de diviser les vivaces d’un coup de tranchant. Bêcher est un travail fastidieux, aussi est-il important de choisir une bêche adaptée à votre morphologie et à la nature de votre sol.

En fonction de votre force physique, choisissez une bêche pas trop lourde, qui sera plus facile à manier. La taille du fer de bêche joue énormément : plus il est long et large, plus l’effort à fournir est important. Ce fer de bêche est généralement à bout plat. Il peut être à bout pointu pour faciliter la pénétration dans un sol lourd ou collant.

Afin de ménager vos lombaires, la longueur du manche doit impérativement être adaptée à votre taille : les jardineries proposent couramment un même modèle avec les longueurs de manche différentes. Ce manche peut être en bois ou, pour plus de légèreté, en acier, en aluminium ou en fibre de verre. L’important est qu’il soit solide ! L’extrémité du manche peut être simple (« manche pomme »), en béquille (en T) ou avec une poignée. L’important est que la prise en main soit facile et vous convienne. Enfin, un rebord pour poser le pied permet de mieux utiliser le poids du corps et facilite le bêchage.

Choisir une fourche-bêche

La bêche est un outil de jardinage qui convient surtout pour retourner les sols meubles ou les terres légères. Par contre, lorsque la terre est argileuse ou caillouteuse bêcher devient un vrai pensum : il est alors plus facile d’utiliser une fourche-bêche. Avec ses 4 dents, celle-ci permet aussi de travailler le sol près des arbres, d'émietter les mottes de terre et d'éliminer les racines des mauvaises herbes. Elle est de plus très utile au potager pour récolter les légumes racines. Les critères de choix d’une bêche concernent surtout son manche et sont les mêmes que pour une bêche : longueur, matériau, présence ou non d’une poignée.

Le râteau

Le râteau fait aussi partie de l’outillage de base pour l'entretien du jardin. Il permet de niveler le sol après un bêchage, de retirer les débris végétaux et les cailloux et d’affiner la terre avant un semis. On utilise aussi son « plat » pour tasser légèrement le sol et bien faire adhérer les graines après les semis.

Choisir un râteau

Au moment de l’achat, portez une attention particulière au manche du râteau. Pour un travail sans fatigue du dos, sa longueur doit être adaptée à votre taille. Certains râteaux sont vendus sans manche, afin de vous laisser libre de choisir ce dernier selon votre besoin. Le manche d’un râteau est traditionnellement en bois, mais il existe aussi des râteaux avec un manche très léger en aluminium : les jardineries vendent par exemple des râteaux poids plume, à peigne étroit et manche d’aluminium, destinés au nettoyage des petites surfaces, par exemple autour des rosiers ou des plants du potager.

Considérez ensuite le peigne du râteau. Sa largeur peut aller de 30 à 60 cm, selon que vous voulez travailler en bandes plus ou moins larges. Plus la bande est large, plus le travail est rapide, mais plus l’outil est lourd. Les dents d’un râteau peuvent être droites ou légèrement recourbées. Les dents recourbées sont idéales pour ramasser les débris ou les cailloux.

Dans certains cas, d’autres types de râteaux peuvent vous être utiles, par exemple un balai à gazon, râteau très léger aux longues dents recourbées, qui permet de ramasser les feuilles mortes sur la pelouse. Enfin, si vous jardinez sur un balcon ou entretenez une rocaille, un petit râteau à manche court, avec au plus 6 dents, vous rendra de grands services.

Le transplantoir

Le transplantoir est une petite pelle de jardinage pointue à manche court, particulièrement indispensable au balcon : c’est en effet l'outil idéal pour les plantations des balconnières, bacs et jardinières, et permet puiser facilement le terreau dans son sac et d’en remplir vos pots. Au jardin, vous utiliserez le transplantoir pour creuser de petits trous, pour repiquer vos jeunes plants de fleurs ou de légumes, pour planter des bulbes ou encore pour prélever et mélanger à la terre du compost ou des amendements.

Les jardineries proposent des transplantoirs intégralement en acier ou avec une tête en acier et un manche en bois. Quelques modèles de ces petites pelles de jardinage, particulièrement légers et cependant résistants, sont en nylon et fibre de verre ou en plastique monobloc. Dans tous les cas, vérifiez la bonne prise en main : certains transplantoirs ont une poignée ergonomique et/ou un revêtement antidérapant assurant un plus grand confort d'utilisation.

Un œillet d'accrochage peut être utile pour ranger votre outil en l’accrochant à un mur !

Pierre-Adrien
accrochage outil

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, l’utilisation ou l’entretien de vos outils de jardin ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris