Imprimer
Ail des ours : plantation, culture et récolte

Ail des ours : plantation, culture et récolte

Publié le 19 janv. 2022

L’ail des ours est tellement facile à cultiver qu’il serait dommage de se priver de sa présence odorante au jardin ou à l’apéritif ! Cette petite bulbeuse se plaît en sol frais et à mi-ombre qu’elle illumine au printemps de sa floraison blanche.  

L’ail des ours est tellement facile à cultiver qu’il serait dommage de se priver de sa présence odorante au jardin ou à l’apéritif ! Cette petite bulbeuse se plaît en sol frais et à mi-ombre qu’elle illumine au printemps de sa floraison bl

...
Voir

Présentation de l’ail des ours

Ail sauvage

L'ail sauvage est caractérisée par de petites fleurs blanches

L’ail des ours (Allium ursinum), appelé parfois ail sauvage ou ail des bois, appartient au vaste genre botanique Allium qui compte plusieurs centaines d’espèces de vivaces bulbeuses (ou rhizomateuses) comme la ciboulette, l’ail alimentaire ou les beaux alliums décoratifs. On le trouve poussant naturellement à l’orée de nos bois européens, produisant une forte odeur d’ail quand on froisse son feuillage.

Le feuillage de cette vivace caduque sort de terre au début du printemps sous forme de feuilles lancéolées pourvues d’un long pétiole. Quelques semaines plus tard, il est surmonté par des petites ombelles de fleurettes blanches et étoilées. Ces fleurs sont suivies de capsules contenant des graines rondes et noires.

L’ail des ours est à l’aise en pleine terre sous le couvert d’arbustes à feuillage caduc, en bordure d’un massif de vivaces printanières comme les ancolies et les campanules ou au balcon dans un carré d’aromatiques aimant la mi-ombre : mélisse, menthe, origan…

Comestibles, ses feuilles et ses fleurs se prêtent à des préparations culinaires permettant de profiter de leurs vertus médicinales : antioxydante (riche en vitamine C si consommé cru), dépurative, vermifuge, vasodilatatrice, bénéfique pour la tension et la digestion, expectorante, antibactérienne, antivirale, antifongique, hypoglycémiante…

Espèces et variétés d’ail des ours

On cultive au jardin l’espèce sauvage que l’on trouve dans les bois.

Fleurs ail

Fleurs d'ail des ours

Ail des ours

Taille : 30 à 40 cm de haut pour 30 cm de large.

Floraison : mai à juin selon les régions, blanche.

Qualités : gustative, médicinale, floraison décorative.

Semis et plantation de l’ail des ours

Ail sauvage

Les bulbes doivent être plantés à 5 cm de profondeur dans le sol

Où planter l’ail des ours ?

Sol Offrez-lui un sol fertile, humifère et consistant, qui reste frais pendant sa période de végétation (printemps, début de l’été).

Exposition Placez-le à mi-ombre ou à l’ombre.

Comment semer ou planter l’ail des ours ?

Pour une plantation en pleine terre :

- Désherbez soigneusement le sol puis installez les bulbes à 5 cm de profondeur en les espaçant de 5 cm également.
- Couvrez avec du terreau.
- Arrosez légèrement si le temps est sec.
- Repérez l’emplacement par une étiquette.

Pour un semis :

- Semez les graines noires très clair, en pleine terre comme en bac, sur une terre enrichie en compost mûr ou en bon terreau de plantation.
- Couvrez les graines de terre affinée ou de terreau et tassez légèrement avec une planchette.
- Arrosez en pluie fine.

Culture de l’ail des ours

Culture ail

L'ail des ours ne doit faire face à aucune maladie et à aucun parasite

Arrosage de l’ail des ours

Maintenez le sol frais toute la belle saison, il faut éviter que le sol sèche surtout pendant la période de végétation.

Fertilisation

Inutile.

Protection hivernale

Inutile, l’ail des ours est une espèce d’Allium très rustique qui réussit dans les climats les plus froids (montagnard et continental).

Multiplier l’ail des ours

Il se multiplie tout seul par graines ou bulbilles pouvant même devenir envahissant. Récupérez des bulbes pendant la période de dormance estivale ou automnale.

Parasites et maladies de l’ail des ours

Aucun parasite et aucune maladie ne sont à signaler !

Récolte et utilisation de l’ail des ours en cuisine

Ail sauvage

Les feuilles d'ail des ours sont comestibles

Récolte et conservation

Récoltez les feuilles sur les plantes avant la floraison ou tout juste fleuries, car après elles perdent rapidement en saveur. Vous éviterez les confusions possibles avec les feuilles de muguet, très toxiques, qui apparaissent à la même période.

Froissez les feuilles pour vérifier qu’elles sentent l’ail. Lavez-les à l’eau claire et séchez-les entre deux feuilles de papier absorbant. Consommez-les fraîches sous deux ou trois jours après cueillette ou congelez-les dans un sachet congélation.

Utilisation

Deux recettes permettent de conserver l’ail des ours et de le déguster toute l’année : le pesto où il est broyé avec de l’huile d’olive et le beurre de hachis de feuilles qui peut se congeler par petites portions dans un bac à glaçons et être sorti avant consommation. Vous pouvez en agrémenter les pâtes, les soupes, les préparations de légumes, les salades…

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou la culture de l’ail des ours ?

N’hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

 

Réf. : C-ail-ours
Sauvegarder dans une liste de favoris