Imprimer
calathea ornata

Calathea : variétés, plantation et entretien

Publié le 4 mars 2019

Avec une imposante variété d’espèces aux feuillages colorés, le calathea offre un grand intérêt décoratif qui se double d’une bonne adaptation à la culture d’intérieur. La floraison de certaines espèces est également un bel atout.

Avec une imposante variété d’espèces aux feuillages colorés, le calathea offre un grand intérêt décoratif qui se double d’une bonne adaptation à la culture d’intérieur. La floraison de certaines espèces est également un bel atout.


Présentation du calathea

calathea orbifolia

Calathea Orbifolia

Plante tropicale rapportée des forêts humides d’Amérique du Sud et d’Asie, le calathea est une vivace dont la plupart des espèces ne dépassent pas 1 m à 1,30 m de haut dans leur milieu naturel, et s’échelonnent entre 40 et 80 cm de haut en pot. Il pousse en touffes très denses, à partir d’une souche coriace. Il fait partie de la famille des Marantacées, mais se différencie du maranta, autre vivace cultivée en plante d’intérieur.

La croissance du calathea est assez rapide et de nouvelles feuilles apparaissent régulièrement. Celles-ci sont striées ou marginées de vert plus clair offrant des dessins le plus souvent symétriques de chaque côté de la nervure centrale. Selon les espèces, ce sont les nervures qui prennent une teinte plus claire ou plus foncée. Les feuilles sont dressées ou réparties de façon horizontale. Elles ont une forme ovale ou arrondie, plus ou moins large.

Plante décorative très appréciée, le calathea aime les atmosphères humides, mais également une chaleur constante qui ne doit jamais descendre sous les 15 °C. Il se développe harmonieusement à 20-22 °C toute l’année et ne supporte pas les variations trop importantes de températures, principalement aux intersaisons.

Cultiver le calathea (vidéo)

Variétés de calathea

Près de 200 espèces sont recensées. Parmi les plus communes disponibles pour une culture d’intérieur on trouve :

- Calathea crocata

Description : appelé le calathea safrané à cause de la couleur orange intense de ses fleurs, le Calathea crocata est l’espèce à fleurs couramment proposée pour la culture d’intérieur sous nos climats. Les feuilles sont dressées, vert foncé et striées, à revers pourpre violacé. L’ensemble de la plante atteint 60 cm de haut. Atouts : les tiges florales épaisses poussent au printemps et s’épanouissent en fin de printemps ou en été.

- Calathea zebrina

Description : le Calathea zebrina est appelé la plante zèbre. Son feuillage, régulièrement strié de bandes vert sombre sur un fond vert clair, est épais et disposé à l’horizontale. Il forme une touffe assez compacte qui, dans une serre, peut former un joli couvre-sol. Atouts : feuillage lumineux et belle régularité de l’ensemble de la touffe.

- Calathea insignis

Description : cette espèce est très semblable au Calathea makoyana, mais avec des feuilles plus longues et plus étroites, et montrant un bord ondulé. Atouts : son aspect touffu du feuillage dont on remarque bien l’envers violacé grâce à son port dressé. Le Calathea insignis offre ainsi un décor tricolore en continu.

- Calathea ornata

Description : espèce au feuillage finement strié de rose, en bandes régulières de 2 à 3 stries sur un fond vert foncé et brillant. Le revers est violacé foncé. Les jeunes feuilles enroulées sur elles-mêmes paraissent roses et les feuilles adultes peuvent devenir assez larges et longues de 30 à 40 cm. Atouts : le Calathea ornata est facile à trouver et à cultiver, les feuilles réagissent vite aux conditions d’humidité, d’exposition et de chaleur, ce qui permet de rectifier les choses de suite.

- Calathea warscewiczii

Description : avec des feuilles étroites et longues, toutes dressées sur de longs pétioles robustes, mais fins, cette espèce offre un aspect plus aérien. Elle arrive à fleurir dans de bonnes conditions de températures et d’humidité, en cônes ivoire puis roses. Les nervures sont vert clair, et ce zonage est plus prononcé tout le long de la nervure centrale. Atouts : plante originale dont les feuilles se redressent chaque soir pour former une touffe plus compacte. Très belle floraison.

- Calathea orbifolia

Description : le Calathea orbifolia à très larges feuilles arrondies peut prendre une ampleur assez importante, de l’ordre de 60 cm à 1 m de diamètre en pot. Ce feuillage est régulièrement strié de vert clair. Atouts : Les feuilles sont des œuvres d’art ! C’est l’un des calathea les plus généreux dans ses formes, à mettre en valeur dans un pot contemporain sobre. Un nettoyage de la surface des feuilles avec une éponge humide permet de leur conserver leur aspect brillant.

- Calathea makoyana

Description : le Calathea makoyana est aussi appelé la plante paon, les taches foncées sur le feuillage rappelant le dessin des plumes de paon. Ces macules se répartissent le long des nervures adjacentes sur un fond vert strié de crème. Atouts : cette très belle espèce est la plus connue parmi les calatheas. Son feuillage très touffu donne une plante de belle ampleur.

- Calathea leopardina

Description : le Calathea leopardina offre des feuilles de couleur crème sur lesquelles se dessinent de façon alternée des nervures vert foncé comme un motif de papier peint. Ces feuilles sont longues et étroites portées par de très fins pétioles sur 40 à 60 cm de haut. Atouts : Plante d’aspect très graphique, à associer à du mobilier contemporain ou un décor zen.

Plantation du calathea

Où planter le calathea ?

Sol

Utilisez un bon terreau pour plantes d’intérieur et un pot assez grand par rapport à la dimension de la motte (un tiers de plus) afin que le calathea soit bien stable.

Exposition

Le calathea se plaît dans une bonne luminosité, mais sans soleil direct, car il est très sensible aux brûlures par le soleil. Le pot peut se placer dans toutes les pièces de la maison à condition de recevoir assez de lumière. Quand les feuilles sont toutes dirigées d’un côté, cela indique que la source lumineuse est trop faible pour un bon développement de la plante. Rapprochez le pot de la fenêtre, mais en le protégeant des rayons directs du soleil. Sinon, tournez régulièrement le pot.

Quand planter le calathea ?

Le rempotage du calathea est utile aussitôt après l’achat, puis une fois par an dans un pot un peu plus grand.

Comment planter le calathea ?

En pot

1 - Placez une couche de graviers au fond du pot pour assurer un bon drainage.
2 - Couvrez avec du terreau de bonne qualité et positionnez la plante au centre.
3 - Complétez avec du terreau et arrosez.

Entretien du calathea

Arrosage du calathea

Un arrosage régulier, environ une fois par semaine, est nécessaire pour conserver une motte suffisamment humide, mais pas engorgée. En été, par fortes chaleurs, arrosez tous les 3 à 4 jours en humidifiant bien l’ensemble de la motte et sans laisser d’eau résiduelle dans la soucoupe. Vaporisez le feuillage très régulièrement tout au long de l’année.

Conseil : utilisez de l’eau non calcaire et à température ambiante.

Pierre-Adrien
pierre adrien calathea

Fertilisation

Un apport d’engrais organique soluble est conseillé tous les deux mois, dans l’eau d’arrosage.

Conseil : ne fertilisez jamais sur une motte sèche.

Taille du calathea

La taille du calathea se résume à supprimer les feuilles sèches ou flétries en les coupant à la base, sans abîmer les autres. Coupez de la même façon les hampes florales quand elles sont fanées.

Multiplier le calathea

La division du calathea s’effectue au printemps, tous les 3 ans environ :

1 - Dépotez la plante pour séparer la souche en plusieurs éclats.
2 - Coupez celle-ci de façon nette avec un couteau à lame fine.
3 - Replantez aussitôt les éclats dans des pots individuels.

Attaques et maladies du calathea

Une motte trop humide peut entraîner la pourriture grise (botrytis) qui fait périr la plante. Ne laissez jamais d’eau résiduelle dans la soucoupe et veillez à ne pas engorger la motte.

À l’inverse, une motte trop sèche fera jaunir les feuilles. Si le feuillage s’affaisse, c’est le signe qu’il faut arroser d’urgence. Pour rattraper les choses sans engorger la motte, pratiquez un bassinage de la motte pendant 10 min puis laissez égoutter et reprenez l‘arrosage quelques jours plus tard.

Les araignées rouges apparaissent aussi quand l’atmosphère est trop sèche autour de la plante. Vaporisez le feuillage et éloignez le pot des sources de chaleur.

Questions / réponses

Pourquoi mon Calanthea a le bout les feuilles marrons ?

Le Calathea comme d’autres plantes vertes peut avoir les extrémités des feuilles brunes pour deux raisons. C’est soit le manque de lumière du jour (en hiver, il y a peu de lumière du jour, placez alors votre Calathea le plus près possible de la fenêtre), soit un manque d’humidité ambiante (il faut donc, en plus de l’arrosage, la vaporiser tous les jours avec de l’eau à température ambiante et si possible non calcaire). Plus il fait chaud dans la pièce et plus il faut vaporiser.

Depuis quelques jours mon Calathea se referme entièrement la nuit mais s’ouvre que très peu la journée, est-ce normal ?

Les feuilles du calathea se « referment » pour limiter l’évaporation et garder l’humidité lorsque la plante manque d’eau. Il faut donc arroser plus souvent la plante en veillant toutefois à ne pas laisser d’eau stagnante dans la soucoupe. L’idéal serait d’arroser plus souvent même en petite quantité. Le terreau doit toujours être noir, il faut arroser dès qu’il se dessèche en surface. La vaporisation est aussi importante pour les plantes vertes, c’est complémentaire à l’arrosage pour améliorer l’humidité ambiante. On vaporise une eau à température ambiante sur les feuilles et sous les feuilles pour délimiter le dessèchement.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un calathea ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris