Imprimer
entretien impatiens

Impatiens : variétés, plantation et entretien

Publié le 21 nov. 2018

Petite fleur populaire dans tous les jardins anciens ou actuels, l'impatiens (ou impatience) a de grandes qualités décoratives et reste indétrônable en ville. Il faut dire qu'elle supporte de fleurir au pied des immeubles et à l'ombre !

Petite fleur populaire dans tous les jardins anciens ou actuels, l'impatiens (ou impatience) a de grandes qualités décoratives et reste indétrônable en ville. Il faut dire qu'elle supporte de fleurir au pied des immeubles et à l'ombre !


Présentation de l'impatiens

Toutes les espèces d’impatiens sont originaires d'autres contrées que les nôtres et ont été importées il y a très longtemps. C'est la raison pour laquelle on les considère aujourd'hui comme des plantes très communes. Certaines viennent de Nouvelle-Guinée, d'autres d'Asie ou d'Afrique. Elles préfèrent donc en général les climats un peu plus chauds que le nôtre et disparaissent en hiver. Certaines espèces sont annuelles, tandis que d'autres pourraient rester vivaces, mais elles sont également cultivées en annuelles du fait de leur sensibilité au froid.

Le feuillage des impatiens est soit vert clair en forme d'ovale large, soit vert foncé ou marginé de jaune et plus étroit et pointu. Le port de la plante dépend de son espèce : arrondi en coussins sur 20 à 30 cm de haut, en touffes denses sur 40 à 50 cm de haut, ou dressé sur 50 à 60 cm de haut.

Culture et coloris

Les tiges sont charnues et assez rigides, mais le port reste en général arrondi. Il vaut mieux ne pas trop les toucher, car ces tiges peuvent casser. Par contre, au départ de la culture, il est conseillé de pincer les extrémités pour favoriser une bonne ramification des tiges. Riche en coloris chauds allant du rose à l'orange en passant par le saumon, l'impatiens peut aussi offrir un blanc immaculé. La floraison commence en juin et se termine aux gelées.

Les fleurs d’impatiens sont simples sur la grande majorité des espèces proposées, mais elles sont aussi doubles sur les nouvelles obtentions et remportent alors un succès considérable, tant dans les massifs que dans les jardinières. En effet, l’impatiens est une plante qui s'adapte aussi bien à la pleine terre qu'aux potées, jardinières et contenants divers dans lesquels elle pourra se développer le temps de la belle saison.

Mais il est conseillé de les planter seules dans leur pot ou en bordure de massif, car elles n'aiment pas la concurrence. On peut les associer avec d'autres plantes qui ont les mêmes besoins, à condition de surveiller régulièrement la bonne santé des unes et des autres.

Variétés d'impatiens

Parmi les impatiens, quatre sont le plus souvent cultivées pour leur floraison et leurs jolies couleurs, dont la célèbre impatience de Nouvelle-Guinée et la très florifère Impatiens hawkeri. Elles peuvent sans difficulté être semées ou plantées au jardin.

En revanche, l'espèce Impatiens glandulifera, originaire de l'Himalaya, est considérée comme une invasive, et il est très fortement recommandé de ne pas la cultiver, car elle colonise rapidement les terrains et se dissémine aussi dans les campagnes et zones naturelles où il est ensuite très difficile de la déloger alors qu'elle perturbe la biodiversité locale.

impatiens nouvelle guinée

Impatiens de Nouvelle-Guinée

Impatiens de Nouvelle-Guinée - Impatiens x novae-guinea

Cette espèce est la plus recherchée dans les jardins où toutes les expositions sont possibles, car elle supporte mieux le soleil que les autres. Un léger ombrage aux heures les plus chaudes en été est quand même bénéfique. Ne la laissez surtout pas exposée au soleil brûlant.

Taille et port : 40 à 50 cm de haut avec un feuillage pointu, vert foncé et de port très touffu. Cette espèce fleurit de juin à fin octobre.

Impatiens hawkeri

Impatiens hawkeri

Impatiens hawkeri

Cette espèce est un croisement entre trois autres espèces d‘impatiens originaires de Nouvelle-Guinée. Elle a les mêmes caractéristiques, mais fleurit plus généreusement.

La floraison s'étend de mai à fin octobre. Son port en forme de coussin mesure de 30 à 40 cm.

Impatiens balsamina

Impatiens balsamine - © Alain Kubacsi / Biosphoto

Impatiens balsamine - Impatiens balsamina

Appelée couramment balsamine, cette impatiens annuelle est très florifère.

Taille et port : 30 à 60 cm de haut, tiges au port dressé garnies de feuilles très étroites et de grappes de fleurs surmontées d'un toupet de feuilles. Elle fleurit de juin à octobre.

Impatiens walleriana

Impatiens walleriana

Impatience à fleurs simples ou doubles - Impatiens walleriana

Cette impatiens hybride offre une belle variété de couleurs et de forme (fleurs simples, doubles…).

Taille et port : 20 à 30 cm de haut avec un feuillage vert clair ovale à arrondi et denté. Le port reste tapissant. Sa floraison, de juin à fin octobre, offre des fleurs simples, semi-doubles ou doubles.

Plantation des impatiens

Où planter les impatiens ?

Exposition

Plantez-les à l'ombre ou à mi-ombre, ou dans un endroit partiellement ensoleillé, mais protégé des rayons chauds en été. L'espèce de Nouvelle-Guinée supporte bien un emplacement mi-ensoleillé. Les impatiens ne supportent pas non plus les courants d'air, que ce soit au jardin ou à l'intérieur en hiver.

Sol

Toutes les impatiens réclament un sol frais, voire plutôt humide, ce qui les avantage dans les jardins de ville ombragés où le soleil n'atteint jamais le sol. Une bonne fertilité est aussi indispensable, ces plantes détestent les terrains pauvres.

Quand planter les impatiens ?

Plantez-les au printemps, plus ou moins tôt selon la région dans laquelle vous habitez pour éviter de les exposer aux dernières gelées.

Comment planter une fleur d’impatiens en pleine terre ?

Espacez-les de 20 à 40 cm selon les espèces, pour éviter de trop les serrer. Les ramures ont en effet besoin de rester aérées malgré le fait qu'elles n'aiment pas les courants d'air.
Quand elles sont trop confinées, la maladie du botrytis (pourriture grise) peut se développer. Évitez aussi de planter sur butte, car ces plantes aiment la fraîcheur.

Comment planter une fleur d’impatiens en pot ?

En pot, installer une fleur d’impatiens dans un contenant de 30 cm est suffisant pour un bon développement dans la saison.

Entretien des impatiens (vidéo)

Arrosage

En pleine terre

Arrosez les impatiens quand il ne pleut pas, pour conserver le terrain frais, mais sans excès. Arrosez plus souvent en été. Si besoin, enfoncez votre doigt en terre pour mesurer le degré d'humidité et arrosez de suite si la terre s'effrite.

En pot

Arrosez très régulièrement les fleurs d’impatiens en pot, mais sans excès là aussi. La motte ne doit pas rester détrempée plus d'une heure, et enlevez l'eau résiduelle de la soucoupe.
Si le pot est au jardin, par exemple sur la terrasse ou sur les marches d'un escalier, enlevez simplement la soucoupe pour faciliter le drainage et l'aération du substrat.

Fertilisation

En pleine terre

La fertilisation n'est pas utile dans un bon sol de jardin. Dans un sol peu fertile, apportez une dose d'engrais liquide pour plantes fleuries tous les mois pendant la floraison. Mais attention, ne surdosez pas sous prétexte d'aider la floraison. Le surdosage d'engrais profitera au contraire au développement du feuillage et la plante fleurira moins.

En pot

Apportez une dose d'engrais sur terreau humide toutes les 3 semaines, en commençant 2 mois après la plantation. En effet, les premiers temps, les éléments nutritifs du terreau suffisent au développement de la plante. Si vous rentrez l’impatiens à l'intérieur en hiver, arrêtez l'apport d'engrais.
impatiens en massifs

Massif d'impatiens - © Yann Avril / Biosphoto

Protection de l’impatiens en hiver

En pleine terre

Il n'est pas possible de conserver les impatiens en pleine terre sous nos climats.

En pot

Les impatiens cultivées en pot peuvent être rentrées à l'abri du gel, en véranda ou dans la maison. Quand le chauffage n'est pas trop fort et n'assèche pas trop l'air ambiant, elles arrivent à passer l'hiver. Réduisez dans ce cas les arrosages, en surveillant juste que la motte ne se dessèche pas entièrement.

Taille de l'impatiens

Enlevez les fleurs d’impatiens fanées au fur et à mesure pour éviter un aspect négligé et l'apparition de maladies. Pincez les jeunes pousses pour les forcer à se ramifier. Dans un jardin de campagne, laissez les tiges se développer sans les pincer.

Multiplier l'impatiens

La multiplication est réservée aux professionnels, car de nombreux hybrides sont stériles.

Attaques et maladies

Au jardin, les limaces et escargots s'attaquent aux jeunes plants. La pourriture grise atteint la plante en conditions confinées et trop humides. Arrosez assez, mais pas trop, et ne plantez pas trop serré. Les boutons floraux qui tombent indiquent un excès ou une insuffisance d'arrosage. La motte doit rester fraîche, mais non détrempée. En hiver, laissez sécher environ la moitié du substrat avant d'arroser à nouveau.

En intérieur, les impatiens peuvent subir des attaques d’aleurodes si l'atmosphère est trop sèche.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’une impatiens ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris