Imprimer
choisir piscine

Comment choisir sa piscine ?

Publié le 20 déc. 2018

L’installation d’une piscine est devenue un luxe accessible, et l’offre s’est beaucoup étendue. Comment vous y retrouver entre les différents modèles proposés et savoir celui qui correspond le mieux à vos besoins ? Voici quelques pistes.

L’installation d’une piscine est devenue un luxe accessible, et l’offre s’est beaucoup étendue. Comment vous y retrouver entre les différents modèles proposés et s...

Voir

Piscine hors-sol ou piscine enterrée ?

La piscine hors-sol

Une piscine hors-sol est posée à même le sol sans nécessiter aucune déclaration administrative ou travaux préliminaires. Destinés à être utilisés uniquement pendant la saison, les modèles tubulaires et autoportés gonflables sont faciles à installer. Pour une installation plus pérenne, il existe des piscines hors-sol en bois ou en acier.

La piscine enterrée

La piscine enterrée, parfois appelée piscine creusée, nécessite la plupart du temps une déclaration de travaux, voire un permis de construire. La piscine semi-enterrée n’est qu’une adaptation de la piscine enterrée et doit répondre aux mêmes exigences.

Quels critères prendre en compte avant d’acheter votre piscine ?

Une piscine pour quel coût ?

Le budget est bien entendu le point numéro 1. Les prix pour une piscine autoportée ou tubulaire démarrent à moins de 500 €, alors qu’il faudra compter plus de 10 000 € pour une piscine enterrée.

Le critère de l’emplacement

Le lieu d’implantation va aussi guider votre choix ; l’installation d’une piscine hors-sol nécessite un terrain plat et stable. Pour une piscine enterrée, tout est possible. Piscines tubulaire ou autoportée, grâce au faible poids de leur structure, représentent une solution idéale pour une installation sur une terrasse.

piscine enterrée

Quelques conseils pour choisir votre piscine

Si vous êtes propriétaire et vous souhaitez acheter une piscine non seulement pour les joies de la baignade, mais aussi pour donner une plus-value à votre bien immobilier ? Choisissez une piscine enterrée ou semi-enterrée. Votre budget dédié à cette acquisition est limité ou vous ne souhaitez pas encombrer votre jardin avec une piscine hors de la saison de baignade ?

Optez pour une piscine hors-sol tubulaire ou autoportée. La saison finie, on range le bassin et on dispose de l’espace retrouvé pour une autre activité. La piscine hors-sol en bois ou en acier, pour un budget raisonnable, ne se démontera pas forcément, mais agrémentera durablement votre jardin, même pendant l’hiver ; aux premiers beaux jours, vous pourrez en profiter après un bon nettoyage de printemps.

Acheter une piscine hors-sol

Qu’est-ce qu’une piscine tubulaire ?

Ces piscines se composent de tubes qui forment l’ossature et d’une poche en polyester ou en PVC qui va recevoir l’eau. Elles se montent et se démontent très facilement au fil des saisons. Une filtration basique permet un recyclage suffisant pour garder l’eau pendant toute la saison.

On trouve des modèles ronds, carrés ou rectangulaires. Les dimensions sont très variées, la longueur pouvant atteindre jusqu’à 10 mètres. La profondeur, généralement limitée à 1,30 mètre pour des raisons de portance, permet aux grands comme aux plus petits de s’amuser.

La piscine autoportée gonflable

Comme le modèle précédent, cette piscine s’installe très facilement. Elle se compose d’un ou plusieurs boudins périphériques qu’il suffit de gonfler ; il ne vous reste, ensuite, qu’à remplir d’eau.

Un grand éventail de dimensions est disponible sur le marché : cela va de la pataugeoire pour bébé jusqu’au bassin d’une célèbre marque de bateaux pneumatiques qui atteint les 11 mètres de longueur. Ces piscines gonflables sont généralement de formes rondes ou ovales. Vendues en kit, les piscines autoportées se composent du bassin lui-même et d’un groupe de filtration dimensionné à sa taille. Les bassins pour enfants doivent être vidés après chaque baignade.

piscine bois hors sol

Les autres piscines hors-sol

Elles sont constituées d’une structure en bois ou en acier et d’un liner (poche PVC) qui assure l’étanchéité. Moins facilement démontables que les deux précédentes, elles restent souvent en place pendant l’hiver.

À noter : toutes les piscines hors-sol échappent à la réglementation sur la sécurité des bassins. Toutefois, certaines piscines autoportées ou en bois peuvent être semi-enterrées ; leurs propriétaires doivent alors les équiper d’un système répondant aux normes et s’acquitter d’une déclaration de travaux.

Installer une piscine enterrée

Les différentes solutions

Pour avoir une piscine enterrée on peut, bien évidemment, demander à un maçon de la construire, mais ce n’est pas la seule possibilité : il existe sur le marché des piscines constituées de panneaux composites ou acier assemblés sur place. Une autre solution consiste à acheter une piscine coque en polyester. Fabriquée en usine et livrée en une seule pièce, elle offre une grande simplicité d’installation.

Le principal avantage de la piscine creusée est sa durabilité : la plupart des structures offrent une garantie de 10 ans.

La réglementation

Pour tous ces modèles, une déclaration de travaux est obligatoire, et même un permis de construire, si la surface du plan d’eau dépasse les 100 mètres carrés. Ces formalités ont évidemment un coût qu’il faudra rajouter à celui de la piscine. De plus, vous devrez débourser quelques centaines ou milliers d’euros pour un système de sécurité répondant aux normes en vigueur.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant le choix et l’achat de votre piscine ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris