Imprimer
entretien et plantation du concombre

Concombre : plantation, culture et récolte

Publié le 21 nov. 2018

On aime le croquant des concombres, leur fraîcheur, leur saveur verte ! Bonne nouvelle : ce légume-fruit facile à cultiver se glisse dans tous les jardins, et même sur les terrasses et balcons.

On aime le croquant des concombres, leur fraîcheur, leur saveur verte ! Bonne nouvelle : ce légume-fruit facile à cultiver se glisse dans tous les jardins, et même sur les terrasses et balcons.


Le concombre, originaire des contreforts de l'Himalaya a été domestiqué très tôt puisqu'on trouve des traces de sa culture dès 5 000 ans avant J.-C. En Chine. Les Romains en faisaient grand cas et Charlemagne l'avait inscrit sur son capitulaire (liste des plantes qu'il voulait consommer lorsqu'il se rendait dans chacune de ses propriétés).

Et le cornichon ? Il s'agit du même légume que le concombre : Cucumis sativus. Cornichon et concombre appartiennent donc à la même espèce, mais des variétés ont été sélectionnées au fil du temps pour donner des fruits qui restent petits même à maturité.

Les concombres forment des rameaux qui peuvent s'étendre sur 2 m. Il est possible de les laisser courir sur le sol… ou de les palisser pour les cultiver en hauteur. On peut alors les laisser grimper sur des clôtures, des grillages, des supports divers et ainsi les installer sur les terrasses et balcons.

Variétés de concombre

La plupart des concombres (Cucumis sativus) cultivés autrefois étaient légèrement « épineux ». On trouve encore quelques variétés de ce type, légèrement amères, très appréciées notamment dans le sud de la France. Mais les concombres actuels sont presque tous de type « hollandais ». Obtenus après la Seconde Guerre mondiale, ils offrent des fruits longs, rectilignes, bien lisses et sans amertume.

concombre marketer

Concombre ‘Marketer'

Concombre ‘Marketer'

'Marketer' est une variété demi-longue. Il offre tôt en saison une grande quantité de fruits croquants et doux.

concombre marketmore

Concombre ‘Marketmore'

Concombre ‘Marketmore'

Les fruits que donne en abondance cette variété de concombre séduisent par leur peau fine et lisse, leur chair ferme et croquante, comportant peu de graines.

concombre le généreux

Concombre ‘Le généreux’

Concombre ‘Le généreux’

Cette variété ancienne, mi-hâtive, est rustique et productive. Elle donne des fruits cylindriques à la peau lisse d'un beau vert profond. Sa saveur est douce.

Concombre ‘Breso’ F1

Cette variété précoce fournit des fruits demi-longs de très bonne qualité gustative. Elle est réputée pour sa bonne résistance aux maladies et sa production abondante et régulière.

concombre gynial

Concombre ‘Gynial’ F1

Concombre ‘Gynial’ F1

Très productif et résistant aux maladies, Gynial F1 offre des concombres longs (25 à 28 cm) dont on apprécie le croquant.

concombre rockker

Concombre ‘Rockker’ F1

Concombre ‘Rockker’ F1

Cette variété séduit par sa précocité, sa productivité et sa vigueur.

concombre raider

Concombre ‘Raider’ F1

Concombre ‘Raider’ F1

Très productif, Raider fournit des fruits légèrement épineux verts, doux et sans amertume.

Plantation du concombre

Où planter les concombres ?

Exposition

Installez ce légume frileux au soleil, dans un endroit abrité des vents.

Sol

Comme toutes les plantes de la famille des Cucrubitacées, les concombres et cornichons demandent un sol riche, meuble et chaud.

Quand planter le concombre ?

Le concombre ne supporte pas le froid. Attendez que tout risque de gelée soit définitivement passé. On conseille généralement d'attendre la deuxième moitié du mois de mai (voire la fin) pour installer les pieds de concombre en pleine terre.

Comment planter les concombres en pleine terre ?

On installe les plants de concombre quand ils sont dotés de 2 à 4 feuilles. Là, un choix s'opère : laisser les légumes ramper sur le sol ou bien les palisser. Dans le premier cas, installez les pieds de concombre en les espaçant de 60 à 80 cm et en paillant le sol juste après la plantation. Pour une culture des concombres en hauteur, plantez-les au pied d'un grillage tendu ou de tuteurs.

À tester : des pierres plates disposées au sol devant les concombres-cornichons palissés : outre qu'elles couvrent le sol, elles renvoient la nuit la chaleur qu'elles ont emmagasinée dans la journée.

Comment planter les concombres en pot ? (vidéo)

Pour cultiver des concombres en pot, prévoyez un contenant assez profond et vaste (au moins 60 cm de diamètre) afin que les racines des concombres puissent s'étendre. Remplissez-le d'un substrat assez riche en humus : terreau additionné de compost, de fumier déshydraté, etc.

Bon à savoir : tentez la culture en « jardisac » qui convient très bien au concombre : mettez à plat sur le sol un sac de 50 l de terreau. Incisez-le, en croix, dans son centre. Installez le plant de concombre dans cette ouverture. Arrosez abondamment. C'est tout !

Culture du concombre

Arrosage du concombre

En pleine terre

Ce légume est très riche en eau. Il n'est donc pas étonnant qu'il réclame un arrosage copieux et suivi, notamment durant les périodes de sécheresse.

En pot

Le volume de terre des pots et jardinières étant limité, veillez tout particulièrement à apporter régulièrement de l'eau au pied des concombres en pot.

Fertilisation

Ce légume-fruit apprécie les sols riches en humus. Déposez donc sur le sol, autour du pied de concombre, du fumier bien décomposé, du compost, des tontes de gazon, etc. Il s'agit en fait d'amendement et non d'engrais. Ceux-ci sont à éviter : un excès d'azote favorise le développement du feuillage au détriment des fruits et rend les plantes plus sensibles aux attaques de maladies et de ravageurs.

Taille du concombre

La taille du concombre est parfois conseillée afin de hâter et d'augmenter leur production. Comment faire ?

1. Lorsque la plante est dotée de 3-4 vraies feuilles, pincez le rameau au-dessus de la deuxième. Le plant va alors émettre deux nouveaux rameaux.
2. Attendez que chacun d'eux soit suffisamment long pour émettre 5 ou 6 feuilles et sectionnez les tiges au-dessus de la 4e.
3. Vous obtiendrez alors 8 rameaux de 3e génération, bien plus florifère que les deux précédentes.

Multiplier le concombre par semis

On multiplie très facilement le concombre par semis. Comment ?

- En enfonçant les graines de concombre, pointes vers le bas, par groupe de 2 ou 3, à 1-2 cm de profondeur dans des godets que vous placerez dans un endroit chaud (16-25 °C) et lumineux.
- Ou en les semant directement en pleine terre dès que les risques de gelées sont passés.

Pour récolter de façon échelonnée des concombres toute la belle saison, vous pouvez faire un second semis, environ un mois après le premier.

Bon à savoir : garder un seul plant… ou pas ? En godets ou en pleine terre, vous avez semé 2-3 graines ensemble. Pourquoi ? Parce que l'union fait la force et que selon ce principe les semences germeront mieux. On conseille souvent de ne conserver que le plant le plus fort (en sectionnant les autres à leur base, d'un coup d'ongle, surtout pas en les arrachant). Mais il semble que cette division ne soit pas nécessaire : vous pouvez laisser s'épanouir ensemble les trios ou duos.

Attaques et maladies du concombre

Oïdium sur une feuille de concombr

Oïdium sur une feuille de concombre © NouN / Biosphoto

Si plusieurs maladies et ravageurs peuvent affecter le concombre dans les cultures intensives des maraîchers ce n'est pas du tout le cas dans le jardin amateur. Dans celui-ci, le problème commun est l'oïdium, un champignon. Les feuilles les plus âgées des concombres se couvrent de taches blanches puis d'un voile poudreux avant de se dessécher. Impressionnante, cette maladie n'affecte pourtant pas vraiment les végétaux. Elle n'empêche ni l'émission de nouvelles feuilles, ni la floraison, ni la fructification.

Mais, si vous voulez intervenir, utilisez de soufre en poudre : une coupelle au pied des plantes suffit. Avec la chaleur, les vapeurs de soufre s'élèveront pour lutter contre le champignon (et stimuler les défenses naturelles des concombres). Le traitement est préventif autant que curatif.

Récolte et conservation du concombre

Récolte du concombre

La récolte des concombres s’effectue dès qu'ils ont atteint leur taille maximale, qui dépend de chaque variété (en général une vingtaine de centimètres), et surtout avant qu'ils ne deviennent jaunes.

Conservation du concombre

Pour conserver les concombres, stockez-les dans le bac à légumes du réfrigérateur. Consommez-les alors dans la semaine qui suit.

Utilisation du concombre en cuisine

Faire dégorger les concombres en les salant ? Inutile ! Les variétés anciennes contenaient de la cucurbitacine, une substance amère que cette salaison éliminait. Les concombres actuels sont dépourvus de cucurbitacine et n'ont donc plus besoin d'être dégorgés.

Il n'est pas non plus obligatoire de peler les concombres. Certains apprécient au contraire le croquant, la couleur et l'amertume de la peau du concombre.

Par ailleurs, divers ustensiles peuvent donner une présentation originale à ce légume somme toute classique. Ainsi, avec le couteau économe (ou l'éminceur de gruyère) vous pourrez débiter les concombres en ruban ou tagliatelles. La cuillère parisienne vous permettra d'en obtenir des billes, une râpe des filaments.

Étonnez-vous également en testant ce légume vivement poêlé ! Des idées gourmandes pour cuisiner le concombre ?

À la grecque : concombre râpé, salé, mélangé à du yaourt, de l'huile d'olive, du vinaigre, de l'ail et de l'aneth (vive le tzatziki).

À l'anglaise : de simples, mais délicieux canapés au concombre, des rondelles posées sur du pain de mie beurrée.

À l'indienne : concombre râpé mêlé à du yaourt avec des tomates coupées en petits dés, une banane écrasée, du cumin, des grains de moutarde et de la coriandre fraîche ciselée.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou la culture des concombres ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris