Imprimer
entretien primevère

Primevère : variétés, plantation et entretien

Publié le 7 nov. 2018

Symbole printanier, la primevère donne de la couleur au jardin et aux potées au moindre redoux hivernal. Rustique et facile à cultiver, elle offre une grande diversité de floraison. Certaines espèces moins connues fleurissent jusqu'en début d'été.

Symbole printanier, la primevère donne de la couleur au jardin et aux potées au moindre redoux hivernal. Rustique et facile à cultiver, elle offre une grande diversité de floraison. Certaines espèces moins connues fleurissent jusqu'en début d'été.


Présentation de la primevère

Le genre primevère ou Primula comporte plus de 500 espèces généralement originaires des zones tempérées de l'Hémisphère Nord. Il offre une grande diversité végétale, mais les primevères ont des caractéristiques communes. Ce sont des vivaces herbacées et rhizomateuses, de petite taille, dont le feuillage ovale caduc, semi-persistant ou persistant forme une rosette ou une touffe étalée.

Culture des primevères (vidéo)

Côté floraison, les formes vont des fleurs à tige absente ou très courte, solitaires ou groupées en petits bouquets, aux fleurs plus hautes se dégageant bien du feuillage groupées en ombelles simples ou doubles, en épis ou en verticilles (fleurs groupées de façon étagée sur la hampe florale).

Les fleurs de primevères s'épanouissent du début de l'hiver jusqu'en été selon les espèces, mais les plus populaires fleurissent au printemps. Elles déclinent toute la palette des coloris, du blanc au pourpre très sombre en passant par toute une palette de jaunes (dont le fameux jaune primevère), de roses, de rouges, de bleus, de violets... La fleur de primevère est généralement simple à 5 pétales teintés de jaune à la base, échancrés au sommet et disposés en corolle plate ou en entonnoir.

Rusticité

Hormis quelques espèces peu rustiques à cultiver comme plante d'intérieur dans la véranda ou dans une pièce fraîche de la maison, les primevères ne craignent pas le froid et offrent une très bonne rusticité compatible avec tous les climats de l'Hexagone.

primevères

Les fleurs de primevères donnent une touche de gaieté et de tendresse aux massifs, talus, rocailles et bordures ombragés. Les plus communes parsèment de teintes variées la pelouse avant les tontes régulières. Les espèces plus hautes et plus tardives font beaucoup d'effet au bord des bassins. Toutes se plaisent en pleine terre comme en pot. Elles entrent alors dans la composition des décors de l'hiver et du début du printemps. Posées en hauteur, les primevères en pot permettent de profiter au plus près de la beauté et même du parfum de certaines espèces.

Accompagnez-les de petits bulbes (crocus, muscaris, narcisses botaniques, perce-neige), de vivaces précoces (euphorbes, hellébores, violas) et de couvre-sols printaniers de l'ombre comme des ajugas, des petites fougères, des pulmonaires… Ou placez-les sous un bouleau ou un noisetier tortueux. Les espèces plus tardives sont de belles compagnes des astilbes, des hostas ou encore des érables du Japon.

Le saviez-vous ? La primevère sauvage de nos sentiers de sous-bois qui s'invitent dans nos pelouses est Primula vulgaris ou Primula acaulis (primevère commune ou acaule).

Ses fleurs jaune pâle à courts pédoncules sont comestibles et égaient les mescluns printaniers. Le coucou des prés, Primula veris, fleurit plus tardivement au début du printemps et s'invite lui aussi au jardin. Il se distingue de sa cousine avec ses fleurs jaune vif odorantes réunies en bouquet au sommet d'une tige plus haute. Ces deux sauvageonnes peuvent s'hybrider naturellement et donner des variantes parfumées, aux teintes jaunes plus ou moins claires.

Variétés de primevère

Primevères des jardins aux grosses fleurs et aux teintes vives, petits bijoux des potées ou grands candélabres parfaits au bord de l'eau, il y en a vraiment pour tous les goûts et les utilisations !

Primevère des jardins

Primevère des jardins (Primula acaulis ou vulgaris)

Taille et port : végétation en rosette basse de 15 cm en tous sens. Floraison : de février à avril. Décline une infinité de coloris.

Qualités : florifère. Se naturalise facilement. Utilisations : bordure, jardinière, bac.

Primevère commune Blue Sapphire

Primevère commune ‘Blue Sapphire’ (Primula vulgaris)

Taille et port : rosette de 15 cm en tous sens. Floraison : de février à mai. Fleurs doubles bleu jean avec un fin liseré blanc.

Qualités : très florifère. Coloris original. Utilisations : potée, bordure près de la maison.

Primevère japonaise

Primevère 'Miller's Crimson' (Primula japonica)

Taille et port : touffe érigée de 50 cm x 40 cm qui lui doivent le nom de « primevère candélabre ». Floraison : fin du printemps (mai à juillet). Fleurs pourpres à cœur plus foncé, groupées en verticilles.

Qualités : floraison tardive. Robuste. Originale. Utilisations : massif ou bac ombragé. Bord de bassin, de ruisseau.

Primevère de l'Himalaya

Primevère de l'Himalaya (Primula denticulata)

Taille et port : rosette caduque de 20 à 30 cm x 40 cm. Floraison : en fin d'hiver. Courte hampe florale surmontée d'une ombelle de fleurs blanches, mauves ou pourpres.

Qualités : précoce, très rustique, robuste, originale. Accepte un sol lourd et compact. Utilisations : massif ou bac ombragé. Bord de bassin, de ruisseau.

Primevère Wanda

Primevère 'Wanda' (Primula x juliae)

Taille et port : rosette tapissante de 10 cm x 30 cm. Floraison : en fin d’hiver. Fleurs simples mauve pourpré à cœur jaune.

Qualités : précoce. Très rustique. Florifère. Utilisations : rocaille fraîche, potée, muret.

Plantation de la primevère

Où planter la primevère ?

Exposition

Une situation mi-ombragée ou ensoleillée, mais non brûlante est idéale.

Sol

Offrez-lui un sol ordinaire, plutôt frais et fertile. Certaines espèces préfèrent une terre acide ou neutre, ajoutez alors du terreau riche en tourbe à la plantation si votre sol est calcaire.

Quand planter la primevère ?

En général, on l'achète et on la plante au moment de la floraison, en fin d'hiver et au printemps. Une plantation automnale est également possible.

Comment planter la primevère en pleine terre ?

1. Ameublissez le sol et amendez-le avec une fumure organique (compost mûr).
2. Hydratez la motte de racines quelques minutes en la plongeant dans un seau d'eau.
3. Installez-la dans la terre en veillant que la motte de dépasse pas le niveau du sol. Ne l'enfoncez pas trop non plus, car le collet de la plante a tendance à pourrir s'il est trop couvert de terre.
4. Plantez par groupe de 5 godets minimum pour les variétés basses et 3 pour les plus hautes pour un effet visuel rapide.
5. Paillez pour conserver un sol frais et limiter les apports d'eau le temps de la reprise.

Comment planter la primevère en pot ?

1. Offrez-lui un contenant plus profond que large percé de trous de drainage. Au moins 10 cm de diamètre pour les petites et 20 cm pour les plus hautes.
2. Utilisez un terreau spécial plantation ou pour géraniums de bonne qualité et placez un lit de billes d'argile de 2 cm au fond du pot pour améliorer le drainage.

Entretien de la primevère

Arrosage

En pleine terre

Arrosez le premier été pour assurer la reprise en cas de plantation printanière. Ensuite, les primevères classiques se passent d'arrosage. Dans le cas des primevères tardives qui apprécient un sol frais en été, complétez le paillage et arrosez régulièrement pour maintenir un peu de fraîcheur.

En pot

Arrosez régulièrement toute la belle saison de façon à maintenir la motte de racines fraîches. Évitez toutefois l'excès d'humidité qui favorise les maladies. Réduisez les apports d'eau en automne sans toutefois les stopper si le temps est sec ou que la potée ne bénéficie pas de l'eau du ciel.

Fertilisation

En pleine terre

Inutile. En sol pauvre, vous pouvez toutefois apporter un peu de compost en début d'automne.

En pot

Arrosez mensuellement avec un engrais liquide spécial plantes fleuries d'avril à août. Rempotez tous les 2 ou 3 ans dans un nouveau substrat.

Protection de la primevère contre le gel en hiver

En pleine terre

Un paillis suffit à limiter l'effet du gel pour les primevères les moins rustiques ou celles nouvellement plantées en automne.

En pot

Protégez du gel les primevères peu rustiques en les rentrant dans une véranda ou une pièce claire non ou peu chauffée de la maison. Les autres primevères en pot peuvent rester dehors sans protection particulière.

Taille de la primevère

Après floraison, nettoyez les primevères surtout celles cultivées en pot pour le côté esthétique. Ôtez les fleurs fanées, les feuillages abîmés ou secs.

Multiplier la primevère

Semis

Sans intervention, les primevères des jardins se ressèment alentour, « dégénèrent » pour donner des fleurs plus petites aux coloris moins vifs, mais plus naturels. Il est également possible pour l'amateur de semer des primevères tout le printemps ou en fin d'été :

1. Semez dans une terrine remplie d'un terreau de semis humidifié. Couvrez à peine les graines avec du terreau ou de la vermiculite.
2. Placez à mi-ombre entre 15 et 18 °C et enveloppez la terrine dans un sachet transparent pour maintenir une bonne hygrométrie. Si au bout de 2 mois, rien n'a germé, placez la terrine au froid (3 semaines au frigo ou dehors si c'est l'hiver) qui peut induire une germination.
3. Repiquez les jeunes primevères quand elles présentent au moins deux à trois vraies feuilles.

Division

Pour conserver des plantes robustes, pratiquez une division des touffes tous les 3 à 4 ans juste après la floraison ou en fin d'hiver à la reprise de la végétation.

Attaques et maladies de la primevère

Une atmosphère trop chaude et sèche favorise l'attaque d'araignées jaunes qui provoquent des petites taches jaunes sur le feuillage.

Une atmosphère confinée (serre, véranda) plaît aux aleurodes, minuscules moucherons blancs présents au revers des feuilles. Les feuilles sont parfois la proie au printemps de l'appétit des limaces.

Un excès d'humidité au niveau du sol (terre compacte) ou des feuillages favorise l'apparition de maladies cryptogamiques comme la rouille (taches brun orangé au revers des feuilles) ou le botrytis qui fait pourrir les boutons floraux.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’une primevère ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris