Imprimer
Achillée entretien et plantation

Achillée : variétés, plantation et entretien

Publié le 17 déc. 2018

L'achillée est une plante vivace aux propriétés médicinales. Elle fleurit longtemps sans faiblir et pousse toute seule en sol ordinaire à pauvre. Une fleur à adopter sans hésiter pour créer des massifs lumineux et des rocailles bien fournies.

L'achillée est une plante vivace aux propriétés médicinales. Elle fleurit longtemps sans faiblir et pousse toute seule en sol ordinaire à pauvre. Une fleur à adopter sans hésiter pour créer des massifs lumineux et des rocailles bien fournies.


Facile à cultiver, l'achillée est présente dans les jardins depuis des générations de jardiniers grâce à plusieurs espèces aux qualités multiples. Elle se rencontre à l'état sauvage dans tout l'hémisphère nord. Plante mellifère, très florifère, tolérante à la sécheresse et peu exigeante, elle colonise facilement les espaces champêtres et se comporte également très bien en plante de massifs. Les espèces les plus hautes s'installent en fond de massif, les plus petites s'utilisent en bordures ou en rocailles.

La plante rhizomateuse bénéficie d'un système racinaire assez étendu qui lui permet de s'adapter aux conditions d'un jardin sec à modérément sec. Elle pousse vigoureusement là où elle s'installe quand le terrain lui convient. Parmi les espèces emblématiques, les propriétés médicinales de l'achillée millefeuille, Achillea millefolium, sont connues depuis l'Antiquité : les feuilles de « l'herbe à la coupure » sont en effet hémostatiques et accélèrent la cicatrisation. Les fleurs ont d'autres propriétés, antispasmodiques, digestives ou encore toniques, et sont utilisées en infusion.

Feuillage et floraison des achillées

L'espèce Achillea filipendulina est également très appréciée dans les jardins bien ensoleillés pour l'attrait de ses ombelles jaunes très lumineuses qui tranchent sur le vert du feuillage et créent une animation remarquable. Enfin, les fleurs de l’achillée sternutatoire (Achillea ptarmica), en pompons blancs, sont souvent employées par les fleuristes.

Le feuillage de l'achillée est aromatique et sent le camphre. Fin, constitué de feuilles alternes très découpées, il se colore de vert assez foncé, aux reflets argentés ou bleutés selon les espèces.

Achilée floraison et feuillage

La floraison continue de juin à septembre est mise à profit au jardin, en pot et pour la constitution de bouquets frais ou secs, car les tiges rigides tiennent remarquablement et les fleurs séchées restent décoratives. Les inflorescences en corymbes comprennent des dizaines de petits capitules serrés les uns contre les autres, de différents coloris selon les espèces et les variétés, allant du blanc au rose et au rouge en passant par le jaune vif et le saumon. Ces ombelles aplaties sont plus ou moins larges et comme les tiges sont assez serrées, elles finissent par former un toit fleuri au-dessus du feuillage, surtout sur les variétés moyennes et basses.

Les achillées s'étagent entre 15 cm et 1 m de haut, avec un port toujours dressé, mais parfois également arrondi et qui donne de belles touffes homogènes.

Variétés d’achillée

Autrefois présente dans tous les jardins pour ses propriétés médicinales, sa nature peu exigeante et la confection de bouquets, l'achillée a été hybridée pour offrir des coloris plus diversifiés. Plusieurs espèces types aux caractéristiques différentes sont également disponibles à la vente, comme Achillea millefolium, la fameuse « herbe à la coupure » utilisée en phytothérapie. Cette espèce a donné de nombreuses variétés de 50 à 90 cm de haut, aux fleurs déclinant de nombreux coloris : du rose clair au rose foncé, violet, jaune, rouge et saumoné.

Achillée Cerise Queen

Achillée ‘Cerise Queen’ (Achillea millefolium)

Taille et port : port dressé en touffes bien arrondies sur 50 cm de haut.

Floraison et qualités : larges ombelles de fleurs rouge carmin de juin à septembre. 'Cerise Queen' est très apprécié pour l'abondance de sa floraison, l'aspect de ses touffes plus arrondies et son feuillage vert foncé.

Achillée millefeuille

Achillée millefeuille 'Paprika' (Achillea millefolium)

Taille et port : port dressé sur 60 cm de haut.

Floraison et qualités : très fournie de juin à septembre, en larges ombelles de fleurs rouge vif à cœur jaune devenant orangées en fin de maturité. Parmi les hybrides de l'achillée millefeuille, 'Paprika' est l'un des plus vifs. Il affiche un feuillage vert foncé très découpé.

Achillée filipendule

Achillée filipendule (Achillea filipendulina)

Taille et port : longues tiges dressées et rigides sur 1 m de haut.

Floraison : grandes ombelles jaune vif de juin à fin août. Qualités : espèce très haute connue pour la tenue de ses fleurs en bouquets, son feuillage aromatique vert aux reflets grisâtres et sa robustesse. La variété 'Gold Plate' est la plus connue pour son infatigable floraison et son excellente tenue au jardin comme en fleurs coupées.

Achillée Perry's White

Achillée 'Perry's White' (Achillea ptarmica)

Taille et port : buisson de 60 cm de haut, de port assez souple.

Floraison et qualités : fleurs blanches en pompons très doubles, très utilisées dans les bouquets actuels. Variété issue de l'espèce A. ptarmica poussant dans les sols frais et acceptant une légère mi-ombre. Feuillage vert foncé brillant, moins découpé que sur les autres variétés.

Achillée tomenteuse

Achillée tomenteuse (Achillea tomentosa)

Taille et port : port en coussin étalé sur 15 à 30 cm de haut. Feuillage vert-grisâtre, duveteux et très découpé.

Floraison et qualités: petites ombelles jaune vif en juin et juillet. Idéale dans les rocailles et en bordure de dallage ou de chemin.

Plantation de l'achillée

Où planter l’achillée ?

Exposition

L'achillée est une plante de plein soleil, où elle fleurit en abondance, et ne craint pas les fortes chaleurs. L’espèce Achillea ptarmica supporte une légère mi-ombre si elle bénéficie de plusieurs heures d'ensoleillement par jour.

Sol

Un sol léger très bien drainé est le meilleur choix, car l'achillée est une plante résistante qui pousse sans souci même dans les sols pauvres, mais ne supporte pas l'humidité stagnante. Elle accepte les sols calcaires et supporte bien la sécheresse, sauf Achillea ptarmica qui préfère les sols frais.

Quand planter l’achillée ?

Les meilleures périodes de plantation sont l'automne, pour gagner une saison de végétation, et le printemps. Attention à ne jamais planter en sol gelé ou détrempé par de fortes pluies.

Comment planter l’achillée ?

En pleine terre

Assurez-vous du bon drainage de votre terre avant de planter. Espacez les pieds de 40 cm à 60 cm selon les espèces et variétés. Attention, certaines ont un port tapissant plus large que la hauteur de la plante.

En pot

Choisissez de préférence des espèces basses à moyennes que vous planterez dans des jardinières hautes ou de grands pots pour contenir l'important système racinaire de l’achillée. Veillez à ne pas serrer les pieds, car l'achillée pousse vite et elle est plus jolie quand elle a assez d'espace pour prendre de l'ampleur. Drainez le fond des pots avec une couche de graviers ou enlevez la soucoupe.

Entretien de l'achillée

Arrosage de l'achillée

En pleine terre

Une fois bien installée, l'achillée se suffit des pluies pour pousser. Arrosez uniquement la première année de plantation.

En pot

Arrosez régulièrement pour éviter au substrat de sécher, mais sans excès. La terre des pots s'assèche plus vite que la pleine terre du jardin, et quand le terreau sèche trop cela casse les racines. Il est alors difficile de le réhumidifier et de sauver les plantations, même si l'achillée résiste à la sécheresse.

Fertilisation

En pleine terre

La fertilisation est inutile en pleine terre, au contraire, avec cette plante de milieux pauvres, la fertilisation favorisera la croissance du feuillage au détriment de la floraison.

En pot

Apportez une dose d'engrais organique liquide dans l'eau d'arrosage en milieu de printemps si la plante n'a pas été rempotée.

Protection hivernale

En pleine terre

L'achillée est rustique dans la plupart des régions, et n'a pas besoin d'une protection hivernale. Les espèces tapissantes ou en coussins sont les plus résistantes en régions froides ou de basses montagnes.

En pot

En cas de gel prolongé, entourez les pots avec du voile d'hivernage.

Taille de l'achillée

Coupez les tiges défleuries en milieu d'été pour provoquer la repousse et une remontée. Rabattez les touffes au sol en fin de saison.

Multiplier l’achillée

Semis

L'achillée se ressème abondamment seule, c'est ainsi qu'elle se multiplie le plus simplement, en particulier dans les jardins de campagne, le long des chemins et dans les jardins secs. La récolte de graines est aussi possible, en laissant les fleurs grainer en fin de saison. Les graines seront conservées au sec l'hiver et semées au printemps suivant.

Division

Dans un jardin de ville ou dans des massifs bien délimités, la division de souche permet de multiplier les pieds et prolonger leur durée de vie. Procédez au printemps. À savoir : les hybrides doivent être divisés tous les 3 ans environ.

Attaques et maladies de l'achillée

Cette plate est très résistante et non sujette aux maladies ni aux parasites, en particulier quand elle est cultivée dans les conditions qui lui conviennent, en sol bien drainé et au soleil.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’une achillée ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris