Imprimer
sol jardin

À quoi sert l'amendement au jardin ?

Publié le 13 mars 2019

Pour obtenir une fertilité durable au jardin, en particulier au potager, il est souvent nécessaire d’amender la terre. Pour cela, on utilise 2 grands types d’amendements : les amendements organiques et minéraux. Découvrez comment les utiliser.

Pour obtenir une fertilité durable au jardin, en particulier au potager, il est souvent nécessaire d’amender la terre. Pour cela, on utilise 2 grands types d’amendements...

Voir

La terre de jardin idéale

La terre de jardin idéale se compose de 60 % de sable, 20 % d'argile, 10 % de calcaire et 10 % d'humus, avec un pH voisin de la neutralité. Cette composition correspond à un sol meuble et fertile, dans lequel les végétaux peuvent aisément enfoncer leurs racines et puiser les éléments qui leur sont nécessaires. Un tel sol est perméable à l’air et à l’eau, sans être trop drainant : l’eau de pluie est suffisamment retenue, mais l’excédent peut aussi s’écouler.

Le pH, qui mesure l’acidité du sol, est important également. Idéalement, pour favoriser l’assimilation des nutriments et le bon développement des végétaux, il doit être compris entre 6,5 et 7 : le sol n’est alors ni trop acide, ni trop alcalin.

Pour obtenir une fertilité durable, en particulier au potager, il est souvent nécessaire d’apporter des éléments qui le modifieront et le feront approcher progressivement de la terre idéale : c'est l’objet des amendements.

Qu’est-ce qu’un amendement ? (vidéo)

Un amendement a pour but d’améliorer durablement la terre de votre jardin, afin qu’elle se rapproche de l’idéal.

La différence entre amendement et engrais

On confond souvent à tort amendement du sol et apport d’engrais, alors que ces deux types d’intervention n’ont pas le même objectif :

- L’amendement du jardin a pour but d’améliorer progressivement et durablement la structure du sol, de régulariser son pH et de favoriser une activité biologique propice à la croissance des végétaux.
- Les engrais apportent, en fonction des besoins de chaque culture, des nutriments qui sont rapidement absorbés par les végétaux et n’ont pas d’effet durable sur les caractéristiques du sol.

Pour amender la terre, on utilise selon les cas des amendements soit minéraux, soit organiques.

Les amendements minéraux

Un amendement minéral est, comme son nom l’indique, issu de substances minérales. Les plus utilisés sont le sable et la chaux. On emploie aussi l’argile bentonitique.

- Le sable permet d’alléger un terrain trop argileux, lourd et compact. On choisit pour cela un sable de granulométrie moyenne.
- La chaux permet, selon les cas, d’amender un sol trop lourd ou d’améliorer le pH d’un sol trop acide. Pour augmenter le pH, on peut également utiliser d’autres amendements calcaires, tels que la dolomie, la marne ou la cendre de bois.
- De son côté, l’argile bentonitique, ou terre à foulon, est un amendement destiné aux sols trop légers, qui ne contiennent justement pas assez d’argile. On l’utilise par exemple avant la création d’une pelouse sur un sol sableux.

Bon à savoir : l’acidification des sols est un processus naturel irréversible. Des réserves suffisantes en calcium permettent au sol de neutraliser les effets de cette acidification. Dans le cas contraire, un amendement calcaire sera bénéfique.

Les amendements organiques

Contrairement aux amendements minéraux, les amendements organiques sont d’origine végétale ou animale. À la fois amendements et engrais de fond, ils ont une double action :

- Dans un premier temps, ils améliorent la structure du sol : ils conviennent à la fois pour les terres compactes, qu’ils assouplissent, et pour les terres trop légères auxquelles ils donnent du corps.
- Dans un second temps, les matières organiques se décomposent naturellement, en libérant lentement dans le sol les principaux nutriments nécessaires aux cultures.

Le compost, le fumier composté et la tourbe sont les amendements organiques les plus utilisés. :

- Vous pouvez facilement produire vous-même votre compost, en vous équipant d’un composteur et en recyclant les déchets de la cuisine et du jardin. Il est possible également d’acheter du compost en sacs dans une jardinerie.
- Le fumier est un mélange de paille (litières usagées) et de déjections animales (chevaux, ovins, bovins, volailles). Il est possible de s’en procurer dans une ferme ou de l’acheter en sacs, déjà composté, dans une jardinerie.
- La tourbe est un autre amendement organique, constitué par des débris végétaux fossilisés. On distingue trois types de tourbe : blonde, brune et noire. La tourbe blonde, la plus jeune, est la plus utilisée au jardin. On l’emploie pour améliorer la texture des sols lourds aussi bien que des terres trop légères. Très acide, la tourbe est intéressante aussi lorsqu’on souhaite augmenter le pH d’un sol. Malheureusement, les ressources des tourbières ne sont pas infinies et tendent à s’épuiser.

Les terreaux sont également considérés comme des amendements.

En jardinerie nous proposons également un amendement appelé Biomarine, qui est un mélange de différents fumiers et de matières végétales, en particulier des algues marines.

Pierre-Adrien
pierre adrien biomarine

Comment bien amender un sol ?

Avant d’amender la terre, il est nécessaire de l’observer pour connaître ses caractéristiques, afin d’intervenir à bon escient. Si vous souhaitez amender le potager pour optimiser vos récoltes, n’hésitez pas à compléter vos observations par une analyse du pH. Vous pouvez la faire très simplement vous-même avec un kit d’analyse.

À savoir : un sol est dit acide lorsque son pH est inférieur à 6,5, alcalin si le pH est supérieur à 7,5. Entre les deux, le sol est neutre ou proche de la neutralité.

En fonction de votre sol, voici les principaux types d’action que vous pouvez être amené à entreprendre :

- Sol acide : il est souvent foncé, humifère et frais. Corrigez progressivement son pH en lui apportant de la chaux, de la cendre ou un autre amendement minéral calcaire.

- Sol calcaire : c’est un sol clair, voire blanchâtre, souvent caillouteux, d’aspect craquelé en été. Lorsqu’on verse un peu de vinaigre sur ce type de sol, une réaction effervescente se produit. Un sol calcaire est aussi un sol alcalin : privilégiez les amendements à base de compost et de fumier, qui corrigeront légèrement le pH. La tourbe est indiquée également.

- Sol argileux : il est compact, lourd, difficile à travailler ; il colle après la pluie, se fendille en été et met beaucoup de temps à évacuer l’eau après une averse. Allégez-le et améliorez son drainage avec un apport de sable couplé à des apports réguliers de compost ou de fumier. La tourbe convient aussi.

- Sol sableux : sa couleur n’est ni sombre ni claire ; lorsque vous en prenez une poignée dans votre main et tentez d’en faire une boule, elle ne s’agglutine pas. Perméable à l’excès, ce sol laisse filer l’eau et les engrais. Donnez-lui du corps grâce à des apports fréquents de compost ou de fumier. L’argile bentonitique ou encore de la terre végétale argilo-calcaire sont également de bons amendements.

En règle générale, amendez le sol en automne ou en hiver. Épandez l’amendement sur toute la surface, puis enfouissez-le superficiellement à l'aide d'une griffe.

Vous avez des questions concernant l'amendement du sol ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris