Imprimer
aquarium eau froide

Aquarium et poissons d’eau froide

Publié le 30 août 2019

L’eau d’un aquarium d’eau froide est en réalité tempérée par la température ambiante de la pièce. Il s’agit donc d’une des configurations d’aquarium les plus simples et abordables. Voici tous nos conseils pour réussir cette aventure !

L’eau d’un aquarium d’eau froide est en réalité tempérée par la température ambiante de la pièce. Il s’agit donc d’une des configurations d’aquarium les plus simples et abordables. Voici tous nos conseils pour réussir cette aventure !


Aquarium d’eau froide : quelle température ?

On parle d’aquarium d’eau froide pour deux types de configuration :

- les aquariums de type débutant, dont l’eau (douce) n’est pas chauffée ;
- les aquariums d’eau froide réelle, qui demandent une installation particulièrement complexe.

Aquarium d’eau froide : température du milieu ambiant

Généralement, lorsqu’on parle d’un aquarium d’eau froide, on parle de l’aquarium de type débutant, composé d’eau douce et qui ne comprend pas d’équipement de chauffage. La température de l’eau se situe entre 18 et 24 °C, soit la température moyenne dans les pièces d’une maison en dehors des périodes estivales.

Il faut savoir que l’aquarium d’eau de mer froide est en revanche plus complexe à gérer et demande de bonnes notions en aquariophilie.

À noter : lorsque l’eau est chauffée, on parle d’aquarium tropical (au-dessus de 24 °C), type le plus répandu.

Quels poissons pour un aquarium d’eau douce froide ?

À l’évocation de l’aquarium d’eau froide, l’on pense immédiatement au célèbre poisson rouge et à ses nombreuses variétés. Toutefois, d’autres espèces apprécient également l’eau à température ambiante, et leurs robes n’ont rien à envier aux poissons tropicaux.

La star de l’aquarium d’eau froide : le poisson rouge

Le poisson rouge (dans toutes ses variantes) est l’espèce la plus présente dans les aquariums d’eau froide, ou plutôt tempérée. Pour autant, quelques précautions s’imposent :

- Bien que de petite taille à l’achat, un poisson rouge à l’aise dans son aquarium peut connaître une belle croissance. Il est conseillé de prévoir un volume de 50 l par individu au minimum.
- Le système de filtration doit absolument être adapté au volume total de l’aquarium. Ne le sous-évaluez pas au risque de mettre en péril la santé de vos poissons.

Les autres poissons d’eau froide

Alternatives intéressantes au poisson rouge, certaines espèces de poissons acceptent des eaux à température ambiante. Par exemple :

- Brachydanio ssp ;
- Poecilia reticulata ou guppy ;
- Tanichthys albonubes ;
- Puntius conchonius ou barbus rosé ;
- Elassoma evergladei.

De plus, du fait de leur petite taille, ces espèces sont plus adaptées que le poisson rouge aux petits aquariums d’eau froide.

Important : renseignez-vous auprès d’un vendeur spécialisé sur l’espèce désirée et surtout sur sa cohabitation possible avec les autres espèces de poissons déjà présentes ou envisagées. Toutes doivent pouvoir évoluer dans des paramètres de maintenance identiques.

Quel décor et quelles plantes dans un aquarium d’eau froide ?

Pour les décors et les plantes, vous aurez le choix entre des composés naturels ou artificiels.

Décor naturel ou artificiel

Les éléments de décor naturels : Roches, sables, racines… Ne les prélevez pas dans la nature, c’est interdit par la loi et ils sont potentiellement pathogènes ; achetez-les dans un commerce spécialisé.

Les éléments de décor artificiels : Généralement en résine, ils permettent une décoration fantaisiste sans avoir d’impact sur la composition de l’eau. Achetez-les dans les commerces spécialisés, où ils sont conformes aux normes de sécurité environnementales.

Plantes naturelles ou artificielles

Les plantes naturelles

- Elles doivent être adaptées à des températures basses. La plupart des plantes disponibles peuvent être maintenues à 20 °C, mais pas toutes : faites-vous aider pour bien les choisir.
- Fournissez-leur des conditions de vie appropriées : sol, éclairage… Et n’oubliez pas de leur donner de l’engrais.

En contrepartie, outre l’aspect esthétique de leur présence, les plantes naturelles possèdent de nombreux atouts :

- Elles représentent des compléments alimentaires très appréciés des poissons.
- Elles participent à la régulation de la pollution en absorbant une partie des phosphates et des nitrates.
- Elles produisent de l’oxygène et contribuent ainsi à la bonne santé des poissons.
- Elles reproduisent un environnement naturel prompt au bonheur des poissons en leur servant de refuge et de support à la reproduction.

Les plantes artificielles

- Les plantes artificielles présentent l’avantage de durer dans le temps.
- Elles sont aussi insensibles aux déracinements intempestifs créés par les poissons fouisseurs.

À noter : vous pouvez faire cohabiter plantes naturelles et plantes artificielles.

Comment installer un aquarium d’eau froide ?

L’aquarium d’eau froide (ou tempérée) étant l’une des configurations d’aquarium les plus simples, sa mise en place est relativement aisée.

Quel bac choisir ?

Forme

- Prenez avant tout en compte l’adaptation de l’aquarium à la population envisagée.
- Prenez avant tout en compte l’adaptation de l’aquarium à la population envisagée.
- Bannissez les boules en verre comme le célèbre bocal à poisson rouge ; elles sont en réalité très peu compatibles avec la maintenance de ce type de poisson. Envisagez plutôt une forme rectangulaire.

Matière

- Le verre, parfaitement transparent et résistant, est la matière privilégiée des aquariums.
- Il existe également des aquariums en plastique, mais cette matière tendre peut se rayer et se déformer.

Filtration d’un aquarium d’eau froide

Le système de filtration est double :

- La filtration mécanique permet d’éliminer les particules qui pourraient être inesthétiques.
- La filtration biologique, réalisée à l’aide de bactéries contenues dans le filtre, modifie en molécules non toxiques les éléments azotés toxiques apportés par les poissons et les plantes.

À noter : les filtres peuvent être à l’intérieur (filtre interne) ou à l’extérieur du bac (filtre externe).

Éclairage d’un aquarium d’eau froide

L’éclairage permet de recréer les cycles jour/nuit, indispensables si vous souhaitez maintenir des plantes naturelles.

Différentes sources de lumière sont possibles : néons, système le plus courant, lampes halogènes ou à décharge ionique (HQI et HQL) et systèmes LED, qui sont plus économiques et qui ont une durée de vie plus longue.

L’éclairage à LED est conseillé pour un aquarium d’eau froide, car c’est une lampe qui ne produit pas de chaleur. Les durées d’éclairage sont définies à l’aide d’un programmateur.

L’entretien d’un aquarium d’eau froide

Voici les points à retenir pour prendre soin des habitants de votre aquarium d’eau froide.

Changez l’eau chaque semaine

Pour maintenir un bon équilibre de l’eau et évacuer les composés toxiques qui s’accumulent au fur et à mesure à cause de l’activité biologique dans l’aquarium, il est nécessaire de renouveler l’eau régulièrement :

1. Afin d’éviter les écarts de température, introduisez dans l’aquarium de l’eau à température ambiante et dépourvue de produits dérivés du chlore (que l’on peut retrouver dans les conduits des canalisations).
2. Renouvelez l’eau de façon hebdomadaire, en retirant 10 % du volume total de l’aquarium et en réintroduisant dans les mêmes proportions une eau propre. Le volume de renouvellement d’eau peut être plus important si la population de l’aquarium est nombreuse ou si vous avez des poissons rouges, dont la taille implique des déjections plus conséquentes.

Astuce : vérifiez les taux de nitrates avant et après le changement d’eau pour ajuster la proportion et la fréquence des renouvellements.

Nettoyez les masses filtrantes

Présentes dans le filtre, les masses filtrantes captent les particules et participent au bon équilibre biologique de l’eau grâce à des bactéries dénitrifiantes. Pour jouer leur rôle, ces dernières doivent recevoir un flux d’eau suffisant.

Pour éviter le colmatage, vous devrez nettoyer les masses filtrantes, mais à une fréquence raisonnable : en effet, à chaque fois, vous éliminerez également une partie des bactéries. La bonne fréquence pour ces nettoyages dépend de votre type d’aquarium, de vos poissons, de la puissance de votre filtre…

Astuce : pour ces nettoyages, préparez une eau identique à celle que vous utilisez pour changer l’eau de votre aquarium.

Surveillez l’éclairage

L’éclairage d’un aquarium n’est pas stable sur la durée. C’est surtout vrai pour les éclairages basés sur des néons où le spectre dévie au cours du temps (renouvellement tous les ans en général).

L’éclairage d’un aquarium n’est pas stable sur la durée. C’est surtout vrai pour les éclairages basés sur des néons où le spectre dévie au cours du temps (renouvellement tous les ans en général).

Testez l’eau régulièrement

Ces tests sont plus ou moins fréquents selon les aquariums : type d’eau, maturité, etc.

1. Relevez régulièrement la température de l’eau : même tempérée, elle ne doit pas être ni trop froide ni trop chaude, et ne doit pas subir de variations brutales.

2. Testez la composition de l’eau, à l’aide de tests généralement colorimétriques. Cherchez à évaluer notamment :

- les nitrates (résultant de l’activité biologique dans l’aquarium, ils augmentent au fur et à mesure) ;
- les nitrites, à vérifier au début de la mise en rouge de l’aquarium (ils disparaissent au fur à mesure que le cycle d’azote se met en place).
- le pH

Bon à savoir : les poissons d’eau froide sont en général moins exigeants que les poissons tropicaux.

Comment refroidir l’eau d’un aquarium ?

Un problème de surchauffe est fréquent en période estivale, et certains poissons peuvent mal supporter les hautes températures.

Pour refroidir un aquarium, plusieurs solutions sont possibles :

- Ventilez la surface de l’eau (utilisez un ventilateur spécifique pour aquarium, et non pas un ventilateur classique dont la chute dans l’eau pourrait être catastrophique).
- Utilisez un éclairage à LED qui ne produit pas de chaleur contrairement aux néons classiques ou aux lampes halogènes.
- Mettez en place un groupe froid thermorégulé (solution la plus efficace, mais aussi la plus coûteuse).

À noter : cette dernière solution est peu utilisée en aquariophilie d’eau douce en eau froide, mais elle est très répandue en aquariophilie récifale, où les hautes températures sont incompatibles avec la vie des coraux (blanchiment des coraux).

Important : n’essayez surtout pas de refroidir votre aquarium en y versant de l’eau glacée ! Les poissons supportent très mal les variations brutales de température.

Vous avez des questions concernant les aquariums d’eau froide ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris