Imprimer
gros plan épines abre persistant

Les arbres et arbustes persistants

Publié le 18 déc. 2018

Verts toute l’année, les arbres et arbustes persistants forment l’ossature du jardin et isolent du voisinage. Faciles d’entretien, ils offrent de multiples déclinaisons : taille, port, feuillage, floraison, parfum… À vous de faire votre choix !

Verts toute l’année, les arbres et arbustes persistants forment l’ossature du jardin et isolent du voisinage. Faciles d’entretien, ils offrent de multiples déclinaisons : taille, port, feuillage, floraison, parfum… À vous de faire votre choix

...
Voir

Qu’est-ce qu’un arbuste ou un arbre persistant ?

Contrairement aux végétaux à feuilles caduques, les arbres et arbustes à feuilles persistantes ne perdent pas leur feuillage en automne. En réalité, leur feuillage se renouvelle bien, mais cela se fait imperceptiblement : soit il tombe et se renouvelle petit à petit, au fil des saisons, soit il tombe en une seule fois, mais seulement lorsque le nouveau feuillage a déjà poussé.

Parmi les feuillages persistants, on pense spontanément au feuillage à aiguilles ou à écailles des conifères, qui résulte en particulier d’une adaptation à des climats froids et peu lumineux. Il existe aussi des feuilles persistantes larges, qui sont souvent épaisses, parfois luisantes ou vernissées, comme celles des magnolias et des photinias.

Les espèces d’arbres d’ornement à feuillage persistant

Dans un jardin, il est possible d’utiliser des arbres d’ornement persistants soit pour une plantation en isolé, soit pour les intégrer dans une haie haute.

Plantation d’arbres persistants en sujets isolés

Des résineux à aiguilles ou écailles

La plupart des résineux à aiguilles ou écailles persistantes conviennent pour une plantation de sujets isolés. C’est par exemple le cas pour les sapins, les pins, les séquoias et les genévriers (Juniperus). Parmi les sapins, on ne présente plus le célèbre épicéa ni le sapin Nordmann, tous deux vendus comme arbres de Noël, que l’on peut ensuite replanter au jardin.
Parmi les pins, certains atteignent des dimensions importantes, comme le pin parasol ou le pin noir d’Autriche, tandis que d’autres sont nains et conviennent aux plus petits jardins, par exemple le pin nain de Bosnie, aux cônes passant du bleu violacé au brun rouge.
Toujours pour un sujet isolé, vous pouvez opter pour un cyprès d’Italie ou encore pour un cèdre : cèdre bleu de l’Atlas, cèdre du Liban ou cèdre du Japon (Cryptomeria japonica ‘Elegans’), dont le feuillage vire joliment au brun rouge en hiver.
Dans un jardin contemporain, l’araucaria fait merveille, avec sa silhouette inhabituelle et son curieux feuillage en écailles luisantes aux extrémités pointues.

De vraies feuilles persistantes

Si vous préférez un arbre persistant avec de vraies feuilles, optez par exemple pour certaines espèces de chênes d’origine méditerranéenne : le chêne vert (Quercus ilex) ou le chêne-liège (Quercus suber). Parmi les arbres méditerranéens persistants, pensez aussi à l’olivier, résistant au froid jusqu’à -5 °C.
Persistant également, l’eucalyptus (Eucalyptus gunii) est un arbre à grand développement, aux feuilles d’un vert bleuté, d’abord rondes, qui deviennent lancéolées lorsque l’arbre grandit.

Des fleurs et des fruits

Il existe quelques arbres persistants à fleurs décoratives : c’est le cas des magnolias persistants (Magnolia grandiflora), ou encore du mimosa des quatre saisons (Acacia retinodes), couvert de petites boules duveteuses et parfumées presque toute l’année.
Si votre climat le permet, ou si vous avez une véranda, les agrumes (oranger, citronnier, pamplemoussier…) vous enchanteront successivement par leurs fleurs et par leurs fruits.

haie de thuya

Haie de thuyas

Arbres persistants brise-vue pour haie

Si votre recherche s’oriente vers des arbres persistants convenant pour une haie, diverses possibilités s’offrent à vous : le thuya bien connu ; le cyprès de Leyland, arbre à feuillage persistant de croissance rapide, qui est sans doute l’arbre le plus utilisé pour former très vite des haies occultantes ; le faux-cyprès de Lawson (Chamæcyparis), arbuste persistant à croissance rapide également. C’est de plus une espèce très rustique, qui supporte les hivers montagnards.

Les principales espèces d’arbustes persistants

La diversité des arbustes persistants est immense. Vous les choisirez en fonction de l’usage que vous voulez en faire, pour leurs qualités défensives, pour leurs fleurs, pour leurs baies hivernales, pour leur parfum…

Les grands classiques des haies mono-espèce

Plantés en haie, différents arbustes à feuillage persistant offrent l’avantage de former un brise-vue opaque qui isole du voisinage en toute saison. Outre les conifères déjà cités, on peut utiliser à cet effet le laurier-palme, le laurier cerise, le laurier-tin, le laurier sauce, le fusain et l’aucuba du Japon.

pyracanthas

Haie de pyracanthas

Des arbustes persistants pour haies défensives

Avec leurs épines redoutables ou leurs feuilles piquantes, certains arbustes ont tout pour dissuader les intrus de pénétrer chez vous ! Dans cette catégorie se rangent les cotonéasters, les pyracanthas, certains berbéris, le houx et le mahonia, à la floraison hivernale jaune et parfumée. Tous ces arbustes persistants défensifs sont précieux également pour égayer le jardin et nourrir les oiseaux en hiver, car ils portent alors des quantités de baies.

Des arbustes fleuris au feuillage persistant

Parmi les arbustes persistants décoratifs, certains sont plus particulièrement remarquables par leur floraison. Vous utiliserez les espèces suivantes en sujets isolés, en fond de massif ou en haie libre.

- L’oranger du Mexique, au feuillage persistant odorant et à la floraison blanche et parfumée.
- Les véroniques arbustives, aux floraisons violettes ou bleues.
- L’abélia, petit arbuste persistant dont les fleurs blanches ou roses embaument le jardin en été.
- L’escallonia, qui fleurit également en été, idéal pour des haies en bord de mer.
- Le millepertuis arbustif, aux fleurs jaunes.
- Les céanothes persistants, aux épis d’un bleu de ciel.
- Les osmanthes, aux petites fleurs blanches extraordinairement odorantes.

D’autres arbustes ont une floraison parfumée, mais plus insignifiante. C’est par exemple le cas des éléagnus et du sarcococca à la floraison hivernale.

À noter : parmi les plus petits arbustes persistants fleuris, les cistes, aux corolles fragiles et éclatantes, conviennent pour les régions au climat hivernal doux.

Pierre-Adrien
conseil arbustes persistants

Des arbustes persistants aux feuilles rouges

Le pittosporum à petite feuille pourpre (Pittosporum tenuifolium 'Purpureum') est un arbuste persistant au feuillage brillant, vert clair au stade juvénile, devenant ensuite d'une couleur pourpre foncé. De leur côté, les photinias persistants (Photinia x fraseri 'Red Robin') et le nandina ou bambou sacré (Nandina domestica) se parent d’un feuillage évoluant au fil des saisons : de rouge au printemps, il évolue ensuite vers le vert, pour virer à nouveau au rouge en automne.

Des arbustes persistants à tailler et à sculpter

Typiques des jardins à la française, l’if commun et le buis se prêtent à merveille à toutes les fantaisies de l’art topiaire. De croissance beaucoup plus rapide, le chèvrefeuille arbustif (Lonicera nitida) et le troène conviennent aussi pour cet usage.

Des arbustes persistants de terre de bruyère

- Les camélias ont l’avantage de fleurir pour certains en tout début de printemps, pour d’autres en automne et en hiver.
- Les pieris se couvrent en mars de fleurs blanches parfumées.
- Les rhododendrons se distinguent par des floraisons printanières particulièrement abondantes et colorées, pour tout dire somptueuses.

À noter : le nandina, déjà cité, est également un arbuste persistant de terre de bruyère.

Des questions ?

Vous souhaitez plus d'informations concernant les arbres et arbustes persistants ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris