Imprimer
comment planter un arbuste

Comment planter un arbre ou un arbuste ?

Publié le 14 sept. 2018

La plantation d’un arbre ou d’un arbuste diffère selon qu’il soit acheté en motte, en conteneur ou à racines nues. Voici tous nos conseils pour planter un arbre ou un arbuste en lui assurant les meilleures chances de reprise.

La plantation d’un arbre ou d’un arbuste diffère selon qu’il soit acheté en motte, en conteneur ou à racines nues. Voici tous nos conseils pour planter un arbre ou un arbuste en lui assurant les meilleures chances de repr...

Voir

Choisir la bonne période

« À la Sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine », dit le dicton… La meilleure période pour planter un arbre ou un arbuste est en effet l’automne, en particulier de fin octobre à début décembre. Mais il n’est pas interdit de planter à d’autres moments, en respectant certaines règles.

plantation arbre à racines nues

Arbre à racines nues

Arbre à racines nues

Si vous avez manqué l’automne, la plantation des arbres et arbustes à racines nues est possible en hiver, jusqu’à fin mars, à condition d’éviter les jours de fortes gelées.

L’important est de planter toujours très rapidement après l’achat. Ne laissez jamais les racines nues exposées à l’air : pour une attente de 2-3 jours, couvrez-les d’un sac plastique ou d’une serpillière ; au-delà, placez les sujets en jauge dans une tranchée, les racines recouvertes de terre.

Arbre en motte

La période de plantation des arbres et arbustes en motte va de l’automne jusqu’en mai. Là encore, il est nécessaire de les planter très rapidement après l’achat. Si vous devez attendre quelques jours, maintenez la motte légèrement humide.

Arbre en conteneur

Cultivés dans un pot en plastique (conteneur), ces sujets peuvent théoriquement être plantés toute l’année. La meilleure période va toutefois de septembre à mai, en évitant les jours de fortes gelées. Il est éventuellement possible de planter un arbuste ou un arbre en été, en dehors des périodes de fortes chaleurs.

Enfin, contrairement aux végétaux achetés à racines nues ou en motte, un sujet cultivé en conteneur peut attendre un certain temps avant d’être replanté, à condition d’être arrosé entre-temps.

Creuser le trou de plantation

Dans la mesure du possible, lorsque vous voulez planter un arbre ou un arbuste en pleine terre, il est bon d’anticiper et de creuser le trou de plantation une quinzaine de jours à l’avance, ce qui favorisera une bonne aération de la terre. Préparez impérativement un trou de bonne taille :

- de 40 à 50 cm de profondeur pour un arbuste ;
- de 60 à 70 cm de profondeur pour un arbre ;
- et environ 3 fois (au minimum 2 fois) le diamètre des racines, de la motte ou du conteneur.

creuser trou arbuste

Plantation d'un arbre ou arbuste

Lorsque vous retirez la terre du trou, conservez soigneusement de côté la couche de bonne terre superficielle, pour la réutiliser lors de la plantation. La terre profonde n’offre en revanche aucun intérêt, n’étant pas assez fertile.

Préparer le bon mélange de terre

Dans un sol compact, lourd, argileux, commencez par réaliser un drainage en disposant au fond du trou une couche de 5 à 10 cm de matériau drainant (gravillons, billes d’argile…). Dans tous les cas, quelle que soit la nature du sol :

1. Déposez au fond du trou quelques poignées de fumier ou d’engrais organique.
2. Recouvrez d’un peu de terre afin d’éviter un contact direct avec les racines.
3. Préparez ensuite un mélange à parts égales de terre conservée à part lors du creusement du trou et de compost mûr ou d’un terreau de plantation d’excellente qualité.

Préparer l’arbre ou arbuste pour la plantation

Juste avant la plantation d’un arbre ou d’un arbuste, il est bon de « rafraîchir » ses racines et de retailler ses parties aériennes.

1. Rafraîchir et préparer les racines

Dans le cas d’un arbre à racines nues

1. Retaillez les racines de quelques centimètres pour les rafraîchir et supprimez les racines abîmées ou cassées.
2. Favorisez ensuite la bonne reprise de l’arbre ou de l’arbuste en pralinant les racines retaillées : il s’agit de les faire tremper dans une sorte de boue nutritive, le pralin (disponible en jardinerie).

Dans le cas d’un arbre en motte

1. Ne défaites surtout pas la motte et laissez-la dans son emballage.
2. Coupez simplement au sécateur les racines qui dépasseraient de l’emballage et les petites racines enchevêtrées susceptibles de s’être formées sous la motte.

Dans le cas d’un arbre en conteneur

1. Commencez par couper les racines qui sortiraient par le trou au fond du conteneur.
2. Juste avant la plantation, faites tremper le conteneur pendant 1 à 2 h dans un grand seau rempli d’eau.
3. Retirez délicatement la motte du conteneur, au besoin en entaillant ce dernier sur le côté.
4. Si vous remarquez que les racines forment un « chignon » (sorte de galette formée par des racines qui tournent en rond), supprimez-le avant la plantation ou entaillez-le à coups de sécateur.

2. Retailler les parties aériennes

En règle générale, il est conseillé de retailler les parties aériennes de vos arbres et arbustes au moment de la plantation :

taille arbuste cerisier

Retailler l'arbre ou arbuste

1. Supprimez les branches abîmées ou cassées.

2. Équilibrez le volume de la ramure par rapport à celui des racines, ce qui favorisera une meilleure reprise.

Attention : certains arbres et arbustes ne doivent pas être retaillés ! Il s’agit des hortensias et autres arbustes de terre de bruyère, ainsi que des arbres suivants : bouleaux, chênes, hêtres, liquidambars, marronniers et tulipiers.

Positionner l’arbre ou arbuste

Arbre à racines nues

1. Au fond du trou, formez un petit dôme de terre afin d’y poser l’arbre ou l’arbuste. Étalez bien ses racines.
2. Au besoin, pour un arbre, positionnez un tuteur entre le tronc et les vents dominants.
3. Rebouchez le trou avec le mélange de terre fertile et de compost ou de terreau, en tassant légèrement la terre au fur et à mesure.
4. N’enterrez pas trop profondément l’arbre ou l’arbuste, mais faites en sorte que son collet (point de jonction entre les parties aériennes et les racines) soit juste au niveau du sol ou un peu au-dessus, non enterré.

Arbre en motte

1. Humidifiez bien la motte juste avant la plantation.
2. Positionnez-la au fond du trou et retirez délicatement la toile ou le filet qui l’enserrait (certaines toiles biodégradables peuvent rester en place).
3. Vérifiez bien que le collet ne sera pas enterré : pour vous aider, posez un bâton en travers du trou pour repérer le niveau du sol.
4. Rebouchez enfin le trou avec le mélange de terre végétale et de compost ou de terreau, en tassant la terre au fur et à mesure.

Arbre en conteneur

1. Positionnez comme ci-dessus la motte au fond du trou en faisant en sorte que le collet ne soit pas enterré.
2. Rebouchez le trou de la même manière.

Terminer la plantation

Après avoir rebouché entièrement le trou de plantation :

1. Tassez encore une fois la terre avec le pied ou la main tout autour de l’arbre.
2. Avec un bourrelet de terre (vous pouvez utiliser la terre non fertile prélevée dans le trou de plantation), délimitez une large cuvette d’arrosage, qui empêchera l’eau d’arrosage de s’échapper.
3. Si vous avez planté un arbre en motte ou en conteneur et qu’un tuteur est nécessaire, mettez-le en place maintenant, toujours positionné entre le tronc et les vents dominants.
4. Il ne vous reste qu’à arroser abondamment le sujet nouvellement planté, même si le temps est à la pluie : c’est important pour tasser la terre afin d’éviter la formation de poches d’air nuisibles au bon développement des racines. Apportez 10 litres d’eau pour un arbuste, 30 litres pour un arbre, en plusieurs fois, en attendant à chaque fois que la terre ait absorbé l’eau.
5. Terminez en déposant un paillis au pied de l’arbre pour conserver l’humidité.

Important : la première année après la plantation, du printemps à l’automne, arrosez très régulièrement le sujet nouvellement planté, en particulier lorsque le temps est sec.

plantation arbre arrosage

Terminer la plantation avec l'arrosage

Cas particulier : comment planter un arbre fruitier ?

La plantation d’un arbre fruitier, généralement vendu à racines nues, se fait pour l’essentiel comme celle de tout autre arbre.

Les arbres fruitiers nécessitent le voisinage d’une variété pollinisatrice pour fructifier, sauf dans le cas d’arbres fruitiers autofertiles.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant la plantation ou l’entretien d’un arbre en particulier ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris