Imprimer
boule poil chat

Boules de poils : comment aider son chat à les éliminer ?

Publié le 12 oct. 2018

Quand il lèche son pelage, le chat avale de nombreux poils. Une fois dans son estomac, ils forment des boules de poils que le chat parvient la plupart du temps à régurgiter. Les boules de poils sont généralement sans gravité mais peuvent entraîner des complications sérieuses.

Quand il lèche son pelage, le chat avale de nombreux poils. Une fois dans son estomac, ils forment des boules de poils que le chat parvient la plupart du temps à régurgiter. Les boules de poils sont généralement sans gravité mais peuvent entr...

Voir

Conséquences des boules de poils sur la digestion du chat

Formation des boules de poils

Jeune chat des Forêts Norvégiennes © Olivier Giel / Biosphoto

Formation des boules de poils

Un chat consacre environ 30 % de son temps de veille à lécher son pelage. Ce comportement inné n’est pas uniquement destiné au toilettage et correspond à plusieurs besoins : se rafraîchir en humidifiant le pelage, calmer ses émotions, réguler son stress, débarrasser le pelage des poils morts.

Composée de papilles dermiques coniques et dures, la langue râpeuse du chat agit comme une brosse pour agripper les poils morts et les particules mêlées au pelage. Lors des longues séances de toilettage du chat , plusieurs centaines de poils sont ainsi avalées.

Les poils ingurgités se retrouvent dans l’estomac du chat. Ne pouvant être digérés, ils sont traités comme des déchets : certains se mêlent aux selles et sont expulsés naturellement. D’autres s’accumulent dans l’estomac où ils finissent par former des boules de poils (ou trichobézoards).

Régurgitation des boules de poils par le chat

Les chats expulsent les boules de poils en les vomissant. La plupart des propriétaires de chat ont déjà retrouvés ces amas d’aspect feutré mêlés à quelques déchets alimentaires.

Ces régurgitations ne sont pas dangereuses si elles restent peu fréquentes ou si le chat continue de s’alimenter normalement et ne présente pas de troubles digestifs.

Boules de poils et problèmes digestifs

Si elles ne sont pas régurgitées, les boules de poils cheminent le long du tube digestif et peuvent alors perturber le transit.

Il existe un risque de complication grave nécessitant une prise en charge rapide chez votre vétérinaire. Les boules de poils s’agglomèrent dans l’intestin et forment un bouchon qui bloque le transit.

Boules de poils du chat : facteurs de risque

Certains chats ont plus de risques de présenter des troubles digestifs liés aux boules de poils :

Les chats à poils longs : plus sujets à la formation de boules de poils.

Les chats vivant en appartement : le manque d’activité ralentissant le transit.

Les chats soumis à une situation de stress : qui ont tendance à se lécher compulsivement le pelage.

Les chats âgés : pour qui le transit est plus laborieux.

Le phénomène est accentué pendant les périodes de mue (printemps et automne), où une partie du pelage est renouvelé. Pour les chats vivant en intérieur et donc moins soumis aux variations de températures, les mues sont moins fréquentes.

De plus, tout ce qui peut provoquer des gênes ou des démangeaisons stimule le léchage du pelage et augmente le risque de formation de boules de poils, bourres de poils (nœuds de poils emmêlés, collés contre la peau) et la présence de puces et autres parasites.

Boule de poils coincée : comment réagir ?

Si votre chat régurgite occasionnellement des boules de poils, il n’y a pas de danger pour lui. Cependant, quelques gestes simples pour limiter l’apparition des boules de poils permettent de lui éviter ces désagréments et surtout tout risque de complication.

A savoir : lorsqu’il cherche à expulser des boules de poils, le chat tousse et crache comme s’il étouffait ou comme s’il allait vomir… ce qui peut être impressionnant !

Comment éviter les boules de poils ?

Plusieurs actions préventives permettent d’éviter la formation de boules de poils dans le système digestif de votre chat :

1. Brosser votre chat

Pour éviter les boules de poils, brossez votre chat régulièrement : cela permettra d'enlever les poils morts avant qu'il ne les ingurgite. Un brossage bi-hebdomadaire est indispensable chez les races à poils longs et semi-longs. Il doit être quotidien en période de mue.

2. Croquettes contre les boules de poils

Une alimentation riche en fibres facilite l’évacuation naturelle des poils dans les selles. Ainsi, ils ne s’agglomèrent pas en boules de poils. Il existe des croquettes riches en fibres, particulièrement indiquées pour les chats à poils longs. > Retrouvez toutes nos croquettes pour chats

3. Éliminer les boules de poils avec l’« herbe à chat »

La consommation d’herbe favorise la régurgitation des boules de poils. L’herbe à chat est facile à cultiver, en pot ou dans une jardinière, et sera très appréciée de votre chat d’intérieur. Attention, on appelle également herbes à chat, ou herbes-aux-chats, des herbes ayant un effet euphorisant sur le chat.

4. Compléments alimentaires

Il existe également des compléments alimentaires sous forme de pâte ou de boulettes qui favorisent le transit. Consultez votre vétérinaire.

Attention : seul un vétérinaire pourra vous aider à poser le bon diagnostic et vous orienter vers le traitement associé. Si vous avez la moindre question, ou le moindre doute sur la santé de votre animal, contactez directement votre vétérinaire.

Sauvegarder dans une liste de favoris