Imprimer
choisir chauffage aquarium

Quel chauffage choisir pour son aquarium ?

Publié le 17 mai 2019

Dans un aquarium tropical (d’eau chaude), qu’il soit d’eau douce ou d’eau de mer, le chauffage est un élément d’une grande importance. Il vise à garantir une température optimale de l’eau, c’est-à-dire en adéquation avec les besoins des poissons et invertébrés tropicaux.

Dans un aquarium tropical (d’eau chaude), qu’il soit d’eau douce ou d’eau de mer, le chauffage est un élément d’une grande importance. Il vise à garantir une température optimale de l’eau, c’est-à-dire en adéquation avec les besoins des poissons et ...

Voir

Pourquoi faut-il chauffer l’eau de l’aquarium ?

chauffage aquarium eau douce

Aquarium avec une eau chauffée

Les poissons n’ont pas la possibilité de réguler leur température corporelle, contrairement aux mammifères, par exemple. Ainsi, leur métabolisme est dépendant de la température de l’eau. Autrement dit, pour qu’ils se développent correctement et possèdent une bonne vitalité, l’eau doit être à une température qui leur convient. La plupart des poissons dits d’eau chaude proviennent de milieux aquatiques présents dans la zone tropicale de la planète. Dans l’aquarium, l’eau devra en général se situer autour de 25 °C.

Renseignez-vous avant de fixer la température de votre eau : certaines espèces sont plus souples par rapport à la température de l’eau alors que d’autres demanderont des températures très précises. Ainsi, par exemple, les discus ont besoin d’une eau comprise entre 27 °C et 30 °C.

Bon à savoir : la température de l’eau influence également le métabolisme des autres espèces vivantes comme les plantes et les coraux.

Quelle puissance et réglages pour son chauffage d’aquarium ?

Quelle puissance choisir ?

Pour évaluer la puissance du ou des chauffe-eau nécessaires pour chauffer votre aquarium, la méthode empirique est de considérer 1 watt de puissance de chauffage par litre d’eau, si l’aquarium se trouve dans un lieu à température stable autour de 20 °C. Augmentez un peu la puissance du chauffage si la température de la pièce est plus basse.

Quand faire fonctionner le chauffage de l’aquarium ?

Quel que soit le système retenu pour chauffer l’eau de votre aquarium, il doit permettre de réguler efficacement en continu la température de l’eau avec un minimum d’écart entre les phases de chauffe et les phases d’arrêt. De ce fait :

- Ce système doit être maintenu actif en permanence, même pendant les mois estivaux où la température extérieure est équivalente ou supérieure à la température ciblée.
- Ne débranchez jamais un système de chauffage, hors intervention sur l’appareil. Il est le garant de la stabilité thermique de l’eau de votre aquarium.

À noter : les systèmes actuels présentent une grande fiabilité.

Thermostat et vérification de la température de l’eau

La plupart des chauffe-eau, ou combinés chauffants, ou encore résistances (car le système est basé sur le principe d’un dégagement de chaleur dû au courant électrique passant à travers une résistance) possèdent des régulateurs de température intégrés qui permettent le déclenchement précis du chauffage afin d’obtenir la température cible. Néanmoins :

- Il est indispensable de vérifier l’efficacité du système en mesurant régulièrement la température de l’eau à l’aide d’un thermomètre (permanent ou non).
- Pour plus de sécurité, il est possible de brancher l’appareil de chauffage sur des prises thermo-contrôlées avec une sonde présente dans l’eau de l’aquarium. Ceci constitue une solution de régulation supplémentaire à celle intégrée dans le combiné chauffant.

Quel chauffe-eau choisir pour son aquarium ?

De nombreuses solutions de système de chauffage existent en aquariophilie, mais le plus courant est le combiné chauffant fixé par des ventouses sur une des vitres de l’aquarium.

À noter : tous les combinés chauffants sont désormais équipés d’un thermostat électronique intégré.

Chauffage d’un aquarium classique

Le combiné chauffant, ou chauffe-eau, ou résistance, ou thermoplongeur, est le système le plus employé pour un aquarium, qu’il soit en eau douce ou en eau de mer :

- Il est généralement de forme cylindrique et en verre. La fragilité de ce tube en verre a amené les fabricants à améliorer les matériaux de cet appareil en réalisant des gaines plastique antichocs, voire à remplacer le verre par des matériaux plus solides comme le titane (utilisation en eau de mer).
- Ils sont tous équipés d’un thermostat manuel gradué qu’il faut régler sur la température attendue.
- La plupart possèdent également un témoin de fonctionnement, LED généralement, indiquant les phases de chauffe et d’arrêt de la résistance.

Chauffage d’un nano-aquarium

Avec l’arrivée des aquariums de petit volume et de forme atypique, les fournisseurs de solutions de chauffage ont été obligés de fournir des solutions adaptées à ce type d’aquarium :

- Vous trouverez des chauffages nouvelle génération qui sont en général de petite taille et extra plats afin de se dissimuler dans de si petits volumes.
- Dans de nombreuses résistances de nano-bac, le thermostat a disparu pour des raisons de contraintes structurelles sur ces petits systèmes et les températures sont donc fixes, en général calées aux alentours de 25 °C.

Comment cacher le chauffage dans l’aquarium ?

Sur le modèle de la résistance, vous trouvez dans le commerce des systèmes dissimulés qui ont l’avantage de se fondre dans le paysage de l’aquarium.

Cordon chauffant

Les cordons chauffants sont des systèmes de chauffage qui sont installés en dessous du sol :

- Très utilisés dans les bacs fortement plantés de type hollandais, ces moyens de chauffage permettent, par leur action de convection de température, de créer un flux d’eau permanent à travers le substrat.
- Cette action d’aération permanente du sol possède une action positive sur la croissance des plantes par l’oxygénation du substrat, et le mouvement continu de l’eau assure un apport en nutriments aux racines des plantes.
- Du fait d’une température constante du sol, l’activité biologique bactérienne au niveau de ce substrat est plus importante.

À noter : ce système ne peut assurer seul le chauffage de l’eau d’un aquarium et il est nécessaire d’additionner une résistance classique pour obtenir une température homogène de l’eau de l’aquarium.

Systèmes de chauffage intégrés à la filtration

Depuis quelques années, de nouveaux systèmes ont vu le jour avec comme caractéristique principale d’être non visibles dans le bac principal, car intégrés au système de filtration. Deux dispositifs sont disponibles :

- Un appareil à fixer sur la tuyauterie des filtres externes : le principe est le même que pour les résistances conventionnelles. Avantage : cette résistance est invisible dans l’aquarium.
- Un système intégré directement dans certaines versions de filtre en boîte externe : le réglage de la température se fait directement sur le filtre. Inconvénient : en cas de panne, il est nécessaire d’avoir une deuxième filtration en parallèle pour permettre le retour en SAV du filtre défectueux.

Important : ne mettez pas sous tension l’appareil de chauffage avant de l’avoir placé dans le filtre.

Installation et entretien du chauffage d’aquarium

Comme pour tout appareil technique d’un aquarium, les combinés chauffants nécessitent une procédure d’installation et d’entretien spécifique.

Comment installer un chauffage dans son aquarium ?

Suivant les systèmes, il est nécessaire de suivre les recommandations d’installation prévues par le constructeur. En règle générale :

1 - Ne mettez jamais sous tension le chauffage avant d’avoir immergé celui-ci dans l’aquarium.
2 - Évitez tout choc sur la résistance, qui fragiliserait l’intégrité de l’étanchéité de l’appareil et qui entraînerait donc des risques d’électrocution.
3 - Essayez de fixer l’appareil de chauffage dans une zone bien brassée (sortie de la filtration, proximité avec le diffuseur du bulleur, dans le flux d’une pompe de brassage) afin d’optimiser l’homogénéité de la température de l’eau de l’aquarium.
4 - Dans un souci d’esthétisme, vous pouvez masquer le chauffe-eau par des éléments de décor ou des plantes, tout en aménageant une fenêtre de visibilité pour vous assurer du bon fonctionnement de l’appareil.

Bon à savoir : la majorité des combinés chauffants doivent être intégralement immergés pour fonctionner, sinon un système intégré de mise hors service se met en route ; c’est une sécurité de non-fonctionnement de l’appareil à sec.

Entretien des équipements de chauffage

Comme tout appareil technique d’un aquarium, la résistance doit être entretenue pour son bon fonctionnement. L'entretien reste assez simple :

1 - Nettoyez régulièrement l’extérieur du chauffage pour garder une bonne diffusion de la chaleur à travers l’appareil.
2 - Pour éliminer les algues fixées sur le chauffage, passez un chiffon sec sur l’appareil et frottez.
3 - Dans le cas de l’eau de mer, il est possible d’éliminer la coralline avec des solutions acides (à manipuler avec précaution).
4 - Affinez régulièrement le réglage du thermostat pour maintenir une température stable.

Important : avant d’intervenir sur le combiné chauffant, débranchez-le et attendez qu’il baisse en température. Manipuler une résistance encore chaude peut occasionner de graves brûlures. En outre, le choc thermique sur les gaines en verre de certains chauffe-eau peut faire imploser l’appareil.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant le chauffage d’aquarium ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris