Imprimer
bois de chauffage

Bien choisir son bois de chauffage

Publié le 23 juil. 2019

En plein hiver, une belle flambée dans la cheminée réchauffe autant la maison que le cœur. Cependant, la bûche ne représente plus aujourd’hui la seule solution de chauffage bois ! Voyons ensemble toutes les possibilités qui sont proposées pour profiter de cette chaleur douce et économique.

En plein hiver, une belle flambée dans la cheminée réchauffe autant la maison que le cœur. Cependant, la bûche ne représente plus aujourd’hui la seule solution de chauffage bois ! Voyons ensemble toutes les possibilités qui sont proposées pour...

Voir

À chaque appareil son bois de chauffage

Le combustible bois peut se présenter sous plusieurs formes, qui se destinent à des appareils de chauffage différents :

- La cheminée : grand classique du chauffage, elle fonctionne avec des bûches de bois ou du bois compressé

- Le poêle à bois : il chauffe lui aussi grâce au bois bûche et compressé, mais augmente le taux de restitution de la chaleur d’environ 30 % par rapport à une cheminée.

- Le poêle à granulés : ce poêle fonctionne avec des granulés de bois, aussi appelés pellets.

- Le poêle mixte : il offre la possibilité de fonctionner au bois ordinaire ou aux granulés.

Bon à savoir : une cheminée dotée d’un insert restitue davantage de chaleur et offre un fonctionnement plus sécurisant qu’une cheminée ouverte.

Les bûches de bois

La bûche, c’est le bois à l’état pur, dans toute sa splendeur, mais aussi dans toutes ses difficultés de manipulation. Une solution de chauffage traditionnelle et authentique, mais qui implique des efforts au quotidien.

Les essences de bois

Le bois de chauffage est proposé en plusieurs essences :

- Les feuillus durs (chêne, frêne, hêtre…) : ce sont des bois denses qui ont le plus haut pouvoir calorifique. Leur combustion longue vous assure un temps de brûlage important, ce qui est idéal pour laisser chauffer la nuit ou la journée en cas d’absence. Le chêne est le meilleur des bois de chauffage à brûler, mais aussi le plus onéreux.

- Les feuillus tendres (bouleau, peuplier…) : ces bois blancs ne dégagent que peu de chaleur et sont déconseillés en utilisation chauffage. Ils sont parfois mélangés aux feuillus durs pour réduire la facture d’achat.

- Les résineux (pin, sapin, épicéa…) : ils s’enflamment vite, brûlent vite, et chauffent intensément, mais peu de temps. Avec les résineux, impossible d’assurer la chauffe pendant toute une journée sans recharger le foyer. De plus, ils encrassent énormément le conduit et entraînent donc de l’entretien supplémentaire. Les résineux sont bien meilleur marché que les feuillus durs, mais bien moins efficaces aussi. Les résineux peuvent toutefois être intéressants comme petit bois d’allumage.

Le stère de bois

Les bûches de bois sont vendues par stères. Un stère de bois représente un volume de 1 m³. Ce volume est respecté lorsque les bûches mesurent 1 m de longueur. Les recoupes qui engendrent par la suite des espaces entre les bûches font baisser ce chiffre :

- Bûches de 1 m de longueur : 1 m³
- Bûches de 50 cm : 0,8 m³
- Bûches de 30 cm : 0,6 m³

Les bûches de 1 m sont destinées être recoupées par vos soins. Entre 30 et 50 cm de longueur, il faudra choisir en fonction de la largeur de votre foyer. Prévoyez quelques centimètres supplémentaires pour manipuler les bûches : par exemple, pour placer aisément des bûches de 50 cm, la largeur du foyer doit être au moins de 60 cm.

Le temps de séchage du bois de chauffage

Un impératif pour que votre bois brûle correctement et vous délivre de la chaleur est son temps de séchage. Celui-ci est compris entre un et deux ans après la coupe de l’arbre. Le séchage permet d’évacuer toute l’humidité du bois qui va être remplacée par des bulles d’air (d’où le crépitement d’une bûche bien sèche).

Le taux d’humidité définit trois types de bois :

- Bois vert, plus de 35 % d’humidité : difficultés à l’allumage et puissance calorifique faible.

- Bois mi-sec, entre 23 et 35 % d’humidité : puissance calorifique moyenne.

- Bois sec, moins de 23 % d’humidité : excellent brûlage, puissance calorifique élevée, encrassement réduit.

Si vous brûlez du bois insuffisamment sec, celui-ci devra d’abord dépenser son énergie pour évacuer l’humidité avant de commencer à vous chauffer. Le rendement est alors bien moindre. Donc, achetez du bois sec d’au moins un an. Ou pour en être sûr, stockez-le chez vous dans un bûcher couvert, car le plus souvent le bois est mis à la vente à son état mi-sec.

Le bois compressé

Le bois compressé est un amas de copeaux de bois compressés ensemble et se présente sous la forme d’une bûche ronde ou d’un rectangle.

Les avantages du bois compressé :

- Plus facile à manipuler : moins lourd qu’une bûche de bois ordinaire.

- Moins encombrant à stocker : le bois compressé prend moins de place en volume pour la même puissance de chauffe.

- Une utilisation ciblée : le bois compressé est proposé en bûchettes pour chauffe rapide, ou pour chauffe lente à mettre la nuit ou la journée si personne ne peut recharger le foyer.

Les inconvénients du bois compressé :

- Plus onéreux à l’achat.

- Plus sensible à l’humidité : si le bois compressé prend l’humidité, il est très difficile de le faire sécher par la suite

- Moins beau à l’utilisation : oubliez les grandes flambées du bois traditionnel. Avec le bois compressé, vous aurez quelques flammettes et surtout des braises.

Le bois compressé est le meilleur bois de chauffage pour les personnes qui sont souvent absentes de chez elle, mais qui souhaitent que leur logement reste tout de même à bonne température. Il convient aussi particulièrement à ceux qui ont des difficultés à manipuler de lourdes bûches de bois.

Les granulés bois

Les granulés de bois, ou pellets de bois selon les régions, représentent un nouveau mode de chauffage plus économique et moins salissant. En effet, la conception du poêle à granulés permet une meilleure répartition de la chaleur dans toute la maison. De plus, il possède un système de ventilation qui diffuse la chaleur plus efficacement.

Le poêle à granulés est :

- Programmable : il est possible de programmer le début et la fin de la chauffe.

- Autonome : doté d’un réservoir, il peut être chargé pour fonctionner en toute autonomie jusqu’à trois jours.

- Efficace : il représente un système de chauffage complet, alors qu’un poêle à bois, selon la configuration du logement, peut ne représenter qu’un chauffage d’appoint.

- Pratique : les granulés sont plus faciles à stocker que des bûches.

En revanche, la solution pellets de bois est :

- Plus chère à l’achat.

- Plus bruyante : en raison du système de ventilation.

- Moins traditionnelle : adieu l’odeur du bois, le crépitement et les belles flambées. Si le poêle à bois délivre tout de même une flamme, elle n’est pas aussi majestueuse que dans une cheminée ou un poêle à bois.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant les bois de chauffage ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris