Imprimer
motoculteur

Choisir son motoculteur ou motobineuse

Publié le 19 déc. 2018

Motobineuses et motoculteurs facilitent les travaux de jardinage. L’un comme l’autre vous épargne un bêchage fastidieux et éprouvant pour votre dos. Toutefois, entre la petite bineuse électrique et le gros motoculteur, l’offre est vaste, ce qui rend le choix parfois compliqué.

Motobineuses et motoculteurs facilitent les travaux de jardinage. L’un comme l’autre vous épargne un bêchage fastidieux et éprouvant pour votre dos. Toutefois, entre la petite bineuse électrique et le gros motoculteur, l’offre est vaste, ce q...

Voir

Quelles différences entre motoculteur et motobineuse ?

Le motoculteur et la motobineuse sont tous deux des engins motorisés qui permettent de travailler la terre plus rapidement et avec moins de fatigue que manuellement, à la bêche.

La motobineuse, l’essentiel

La motobineuse est un outil relativement léger et maniable, équipé de fraises rotatives qui griffent et ameublissent le sol en surface, le décompactent, permettent d’incorporer les engrais, de biner, de sarcler et de désherber de petites surfaces.

Voici ses principales caractéristiques :

- Outil de travail : fraises rotatives.
- Profondeur de travail : 5 à 20 cm.
- Largeur de travail : 15 à 60 cm.
- Puissance : 300 W à 2 kW.
- Poids : 5 à 30 kg.

Le motoculteur, la puissance en plus

Porté par des roues agraires, le motoculteur peut être équipé soit d’une charrue qui laboure véritablement la terre, soit de fraises rotatives : il accomplit alors toutes les tâches d’une motobineuse.

À savoir : la puissance d’un motoculteur est largement supérieure à celle d’une motobineuse, ce qui le rend apte à des travaux plus intensifs, sur de plus grandes surfaces et plus en profondeur, et lui permet de travailler des terrains plus difficiles (ex : terrains argileux).

Voici ses principales caractéristiques :

- Outil de travail : fraises rotatives, charrue, outils supplémentaires (outils de coupe et de tonte, arracheuse de pommes de terre, outils de déneigement, etc.).
- Profondeur de travail : 15 à 40 cm.
- Largeur de travail : 60 à 100 cm.
- Puissance : 3 à 1 kW.
- Poids : 60 à 100 kg.

Motobineuse ou motoculteur : comment choisir ?

Il existe globalement trois types d’engins motorisés pour travailler la terre : la motobineuse électrique, la motobineuse thermique et le motoculteur (toujours thermique). En pratique, c’est la superficie et la nature du terrain à travailler qui guideront votre choix. Le type de motorisation et la puissance nécessaire en découlent.

La motobineuse électrique ou bineuse électrique

Légère et maniable, la motobineuse électrique est idéale pour les petits travaux d’entretien des massifs, des plates-bandes ou du potager : émietter le sol, désherber, remuer la terre sur une petite profondeur pour y mélanger l’engrais. Peu bruyante et peu polluante, elle est aussi d’un entretien facile.

- Motobineuse électrique filaire, à brancher sur secteur
- Motobineuse électrique sur batterie, sans l’inconvénient du fil électrique, mais avec une autonomie limitée et la nécessité de recharger la batterie.

Choisissez la motobineuse électrique filaire ou sur batterie pour un terrain meuble (non argileux), jusqu’à 200 m2.

Pierre-Adrien
Choisir motobineuse

microbineuse honda

Microbineuse Honda

La motobineuse thermique

Fonctionnant avec un moteur à essence, elle est plus puissante qu’une motobineuse électrique et son autonomie est totale, non limitée par un fil ni par une batterie. Elle est capable de labourer le sol sur une profondeur plus importante, ce qui n’est pas possible avec une bineuse électrique.

En revanche, elle est plus lourde, plus bruyante et plus polluante qu’une motobineuse électrique et son moteur demande un entretien minutieux.

À noter : choisissez une motobineuse thermique pour un terrain relativement facile, jusqu’à 2000 m2 :

- Jusqu’à 1 000 m2 : motobineuse thermique 5 CV.
- 1 000 à 1 500 m2 : motobineuse thermique 5,5 CV.
- 1 500 à 2 000 m2 : motobineuse thermique 6 CV.

Le motoculteur avec charrue ou avec fraises

Le motoculteur fonctionne lui aussi avec un moteur thermique à essence. Dérivé des machines professionnelles, plus puissant et plus performant qu’une motobineuse, c’est un outil polyvalent : un motoculteur avec charrue peut ainsi se transformer en motobineuse en retirant les roues agraires et en positionnant un jeu de fraises sur l’arbre de transmission.

À noter : choisissez un motoculteur pour tous types de terrain de 1 000 à 3 000 m2 :

- 1 000 à 2 000 m2 : motoculteur 6,5 CV.
- 2 000 à 3 000 m2 : motoculteur 7 CV.

Type particulier du motoculteur à fraises arrière

Il existe un type particulier de motoculteur appelé rotovator ou motoculteur à fraises arrière, équipé de fraises avec rotation inversée. Les fraises sont situées à l’arrière et sont protégées par un carter évitant toute projection de terre. Le rotovator est très confortable à utiliser, car les roues tractent l’appareil et l’utilisateur n’a plus qu’à se laisser guider.

Des caractéristiques qui peuvent faire la différence

Que vous optiez pour une motobineuse ou pour un motoculteur, certaines caractéristiques sont à considérer et peuvent faire la différence entre les modèles d’une même gamme.

Critères de choix dans tous les cas

Prenez garde à ces éléments :

- Nombre de fraises et largeur du travail : le nombre de fraises conditionne la largeur de travail, qui varie de 14-16 cm pour une petite motobineuse électrique à 100 cm pour un motoculteur. Plus la largeur de travail est élevée, plus le travail est rapide. Néanmoins, plus l’outil est large, moins il est maniable.
- Roue de transport : pour déplacer facilement l’appareil.
- Disques protège-plantes : protègent vos massifs, bordures et végétaux d’une éventuelle erreur de manœuvre.

Pour choisir une motobineuse

Plus spécifiquement pour une motobineuse, voici ce qui peut vous faciliter la vie :

- Vitesses/marche arrière : selon les modèles, les motobineuses peuvent être dotées d’1 ou 2 vitesses avant pour offrir une force de rotation plus ou moins importante, et d’1 vitesse arrière facilitant les demi-tours et l’évitement d’obstacles.
- Pour une motobineuse thermique : moteur à conception renforcée (lubrification interne des pièces).
- Guidon : réglable et pliable.

Pour choisir un motoculteur

Plus spécifiquement pour un motoculteur, voici ce qui peut vous faciliter la vie :

- Kit de labour : équipé d’une charrue simple (ne permet de labourer que dans un sens, ensuite il faut remonter à vide) ou réversible.
- Vitesses : certains modèles offrent 2 vitesses de travail avant, 1 vitesse arrière et jusqu’à 3 vitesses de transport.
- Taille des roues agraires : plus elles sont larges plus le motoculteur est maniable.
- Guidon : orientable, pour plus de confort.
- Contrepoids : situé à l’avant du motoculteur pour répartir la masse et faciliter les manœuvres.

Utilisez un motoculteur ou une motobineuse en toute sécurité

Pour votre parfaite sécurité, utilisez votre motobineuse ou votre motoculteur en prenant quelques précautions. Lisez avec attention toutes les instructions d’utilisation de votre appareil et respectez-les scrupuleusement. Des projections de terre ou de pierres sont toujours possibles : portez de solides chaussures de sécurité ou bottines, des gants et un pantalon protégeant vos jambes.

Des protections acoustiques sont également nécessaires, en particulier si vous utilisez un motoculteur ou une motobineuse thermique. Éloignez enfin les enfants et les animaux domestiques à plus de 15 m. Ces machines nécessitent une certaine force physique : ne pas laisser les enfants les utiliser.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant la motobineuse ou le motoculteur ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris