Imprimer
terrarium

Comment installer un terrarium ?

Publié le 28 mars 2019

Créer un terrarium ne s’improvise pas. Après avoir déterminé le type de terrarium nécessaire à votre reptile, le second challenge est de reproduire son habitat naturel. Voici nos conseils pour que votre petit protégé se sente comme chez lui !

Créer un terrarium ne s’improvise pas. Après avoir déterminé le type de terrarium nécessaire à votre reptile, le second challenge est de reproduire son habitat naturel. Voici nos conseils pour que votre petit protégé se sente comme chez lui !<...

Voir

Choisir l’emplacement du terrarium

Un endroit sûr

Votre terrarium à reptiles doit être installé sur une surface plane et stable. Le terrarium ne doit pas du tout être incliné, même légèrement. Tout décalage entraînera son lot de problèmes, tant sur les apports en eau que sur l’entretien et la décoration.

Vérifiez que le support est assez solide pour le poids du terrarium qui peut s’avérer plus ou moins lourd (un terrarium tropical est généralement plus lourd qu’un terrarium désertique). Si vous n’êtes pas sûr de sa fiabilité, des meubles spécifiquement dédiés aux terrariums existent pour assurer la sécurité de votre animal.

Un endroit tempéré

Les reptiles régulent la température de leur corps grâce aux zones chaudes et aux zones fraîches que vous avez aménagées selon les besoins de votre reptile. Ne placez surtout pas votre terrarium à un endroit exposé à la lumière, au risque de faire exploser la température à l’intérieur.

Un endroit agréable

Les reptiles sont également assez sensibles au stress. Ne placez pas votre terrarium au sol, ce qui pourrait générer un sentiment de danger. Installez-le à hauteur de table, à 80 ou 100 cm au-dessus du sol.

Un endroit avec du passage ?

Certaines espèces de reptiles ont du mal à supporter l’agitation ambiante. Pour ceux-là, préférez une pièce relativement peu fréquentée comme un bureau ou une chambre (attention aux espèces nocturnes !).

D’autres reptiles apprécient le mouvement et font même preuve d’une grande curiosité. C’est par exemple le cas des pogona qui sont particulièrement attentifs à tout ce qui se passe dans l’environnement proche du terrarium.

En revanche, si un pogona est habitué à vivre dans une pièce isolé, il deviendra forcément plus craintif avec l’humain. Renseignez-vous sur les mœurs de votre reptile et placez son terrarium en fonction de sa nature profonde, qu’il s’agisse de le préserver ou de le socialiser.

Installer le chauffage du terrarium

Le chauffage du terrarium représente une réelle question de survie pour votre animal. Effectivement, en tant qu’animaux à sang froid, les reptiles doivent procéder à une régulation constante de leur température corporelle.

Dans la plupart des cas, on créera une zone chaude et une zone froide (c’est ce que l’on appelle le gradient thermique), avec un abri dans chacune de ces zones, afin de permettre au reptile de se cacher dans un endroit comme dans l’autre.

Le chauffage peut être distillé par divers accessoires :

- Un cordon chauffant : il s’installe sous le terrarium, mais jamais en contact direct avec le verre. Il suffit de le placer en lacets de plus en plus resserrés pour créer une zone froide et une zone chaude.

- Le tapis chauffant : aussi placé au sol, sous le terrarium, lui peut se trouver en contact direct avec la paroi.

- La lampe chauffante : elle offre un point de chaleur très fort, mais doit être éteinte pendant la nuit pour respecter les cycles de sommeil du reptile. Elle vient la plupart du temps en complément d’un autre mode de chauffage. Placée à l’intérieur du terrarium, à une extrémité, elle doit être sécurisée par une grille afin que l’animal ne vienne pas s’y brûler.

Conseil : pour contrôler à tout moment la température à l’intérieur de votre terrarium, placez un thermomètre à chaque extrémité (un en zone chaude, l’autre en zone froide).

Choisir et placer le substrat

Le substrat d’un terrarium est à choisir selon la nature de l’animal. Pour des reptiles exotiques comme le gecko à crête ou le python royal, la terre ou l’humus permettent de maintenir l’humidité nécessaire à l’intérieur du terrarium.

Pour un pogona ou un eublepharis (gecko à paupières), le sable est le substrat de prédilection afin de recréer un habitat désertique. Il faut faire attention à la granulométrie afin de ne pas créer d’occlusion chez le reptile s’il en ingurgite. D’ailleurs, pour les juvéniles, préférez l’utilisation de papier absorbant de type essuie-tout afin d’éviter tout accident.

Si votre animal mange des criquets, il faudra également éviter de choisir un substrat qui leur permettrait de s’enfouir pour se cacher. À l’inverse, certains reptiles peuvent avoir besoin de s’enfouir eux-mêmes.

Enfin, tous les substrats n’ont pas le même pouvoir isolant. Il vous faut donc faire un choix en cohérence avec le type de chauffage que vous avez choisi.

Conseil : n’utilisez pas de la terre de votre jardin ou du terreau à jardiner en tant que substrat. La nature du sol ne correspondra pas forcément aux besoins de votre animal, et des produits nocifs tels que des pesticides peuvent y être présents. Optez pour du substrat expressément destiné aux terrariums à reptiles.

terrarium en verre

Terrarium en verre L.118 x 45 x H.75 cm (Réf. : 573245)

Réaliser une décoration de terrarium adaptée

La décoration du terrarium fait partie intégrante des besoins de votre animal. La reproduction de son habitat naturel est une condition essentielle à son bien-être.

- Tout en hauteur, garni de plantes verdoyantes et de branches auxquelles s’accrocher, pour une espèce arboricole.
- À l’horizontale, peu fourni et aride pour un reptile rampant du désert.

Pour autant, vous pouvez ajouter votre petite touche personnelle avec par exemple une statuette en bois perdue dans la végétation, ou encore à l’aide du sable d’argile qui peut être facilement modelé afin de créer des effets de dunes.

Pour le fond du terrarium, la paroi contre le mur, vous avez le choix entre un poster assorti au décor, ou un faux relief de vieilles pierres, de lianes ou de bois.

Bon à savoir : certaines espèces désertiques, notamment celles venues d’Australie, ont aussi besoin de branches auxquelles grimper.

Placer et régler la lumière du terrarium

Dernière étape de l’installation de votre terrarium, mais non des moindres, la mise en place de la lumière. Qu’elle soit chauffante ou non, la lumière est essentielle pour la survie de votre animal. Son intensité doit être définie selon les besoins de l’espèce.

L’installation d’une minuterie vous permettra d’automatiser l’allumage et l’extinction afin de respecter les cycles quotidiens de votre compagnon.

Attention à toujours placer la lumière de façon à ce que le reptile ne puisse pas l’atteindre, notamment pour les serpents qui pourraient avoir tendance à s’enrouler autour.

Vous avez des questions concernant l’installation d’un terrarium ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris