Imprimer
arbre fruitier pommier

Comment planter, tailler et entretenir un pommier?

Publié le 14 sept. 2018

Ce petit arbre fruitier très prisé de nos petits jardins car il ne dépasse guère 8 à 10 m de haut et s’adapte à toutes les régions. Le pommier offre une splendide floraison printanière et des fruits croquants acidulés ou sucrés pour le plus grand plaisir de tous.

Ce petit arbre fruitier très prisé de nos petits jardins car il ne dépasse guère 8 à 10 m de haut et s’adapte à toutes les régions. Le pommier offre une splendide floraison printanière et des fruits croquants acidulés ou sucrés pour le plus grand pl...

Voir

Plantation du pommier (vidéo)

Exposition

Situation chaude et ensoleillée. Abrité du vent et du froid.

Sol

Bien drainé, riche. Evitez les terres caillouteuses et sèches ou trop humides.

Quel pommier planter ?

Dans les régions au climat froid, choisissez des variétés à production tardive. Découvrez tous nos conseils sur les variétés de pommier.

Quand planter un pommier ?

Vous pourrez planter votre pommier de fin novembre à début mars.

Comment planter un pommier?

Les formes palissées en palmette, en U seront plantés au pied d’un mur ensoleillé. Les variétés de pommiers nains ou colonnaires sont particulièrement bien adaptées à la culture en pot sur une terrasse. Retrouvez les bons gestes à effectuer pour bien planter un arbre fruitier.

Taille (vidéo)

Taille de formation : elle permet d’obtenir une silhouette équilibrée et de respecter les formes palissées. Pour les tiges ou demi-tiges, supprimez tout rameau naissant à même le tronc, sous les charpentières. Egalisez la longueur des branches principales et éliminez les rameaux mal placés. Pour les fuseaux et gobelets, taillez aux 2/3 de leur longueur les pousses verticales situées en haut de la ramure, coupez de moitié les pousses obliques et ramenez au tiers les pousses horizontales.

Taille de fructification : entre mi-décembre et mi-février, on pratique la taille à 3 yeux. Le principe consiste à réduire la longueur des pousses secondaires, de manière qu’elles forment leurs fruits au plus près des charpentières. Coupez ainsi toutes les pousses latérales en ne laissant que 3 yeux. Lorsque vous trouvez un bouton à fruit (plus gros, plus rond), taillez juste après afin que la sève se concentre dessus, ce qui vous garantira une production de fruits de qualité. Allongez les branches charpentières de 25 cm environ, en coupant une année sur un œil dirigé vers la droite et la suivante sur un œil orienté vers la gauche, ce qui permettra d’obtenir au final une branche bien droite.

Eclaircissage : limitez l’alternance en ne conservant que 2 fruits par bouquet courant mai. Pour réaliser l’éclaircissage, attendez que le fruitier se soit débarrassé naturellement des fruits mal formés

Le pommier fructifie sur des pousses âgées d’au moins 3 ans.

Entretien

Apports d'engrais

Apportez chaque printemps dès la deuxième année, un engrais organique riche en azote. A l’automne, enfouissez un engrais pour fruits afin d’assurer une bonne fructification.

Entretien d’été

Etayez les branches surchargées de pommes. Arrosez durant les premières années de culture par temps sec.

Traitements

Janvier : débarrassez le tronc des lichens et des mousses avec une brosse.

Février : pulvérisez le long des branches et du tronc un produit de fin d’hiver contre les formes hivernantes d’insectes. A la fin du mois, pulvérisez de la bouillie bordelaise, à titre préventif contre les principales maladies.

Mars et avril : dès le gonflement des bourgeons, appliquez un traitement total, suivi d’une autre application à l’éclatement et lors de la chute des pétales floraux.

Octobre : protégez vos pommiers du chancre dès que les feuilles sont tombées avec de l’oxychlorure de cuivre.

Maladies et ravageurs du pommier

Tavelure du pommier : elle se manifeste par des taches brunes sur les fruits puis sur les feuilles. Si la contamination est importante les fruits se craquellent.

Chancre du pommier : produit sur l’écorce des lésions qui s’élargissent petit à petit et peuvent provoquer la mort de la partie supérieure de la branche affectée.

L’oïdium : au printemps il recouvre les feuilles, pédoncules floraux, fruits et jeunes pousses d’un feutrage blanc-gris. Les feuilles atteintes se déforment et tombent.

La moniliose : provoque la pourriture concentrique des fruits sur l’arbre ou au fruit.

Carpocapse : ver de la pomme, la chenille creuse le fruit.

Vous avez des questions sur l’entretien ou la plantation d'un pommier ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris