Imprimer
rempoter plante intérieur

Comment rempoter une plante d’intérieur ?

Publié le 27 sept. 2018

Rempoter une plante, c’est la transférer dans un pot un peu plus grand, en lui procurant un terreau neuf. Pratiqué régulièrement, ce rempotage permet à la plante de se développer harmonieusement et d’être toujours en pleine santé. Découvrez tous nos conseils pour rempoter vos plantes d’intérieur.

Rempoter une plante, c’est la transférer dans un pot un peu plus grand, en lui procurant un terreau neuf. Pratiqué régulièrement, ce rempotage permet à la plante de se développer harmonieusement et d’être toujours en pleine santé. Découvrez tous nos...

Voir

Pourquoi et quand rempoter une plante d’intérieur ?

Pourquoi rempoter ?

Une plante a besoin d’un pot à sa juste taille, ni trop petit ni trop grand : au fur et à mesure de sa croissance, il est nécessaire de lui offrir des pots successifs offrant à ses racines la place de s’épanouir.

Par ailleurs, une plante cultivée en pot vit dans un volume limité de substrat, qui s’épuise rapidement. Au bout d’un certain temps, la plante s’étiole, ne bénéficiant plus des substances nutritives qui lui sont nécessaires : un terreau neuf devient alors indispensable.

Quand rempoter une plante ?

De manière générale, il est nécessaire de rempoter les plantes qui viennent d’être achetées, car elles sont souvent cultivées dans des pots un peu trop petits.

Par la suite, le rempotage se fait : tous les ans, pour une jeune plante en pleine croissance ; tous les 2 ou 3 ans ensuite. Le début du printemps est la meilleure période pour procéder au rempotage, une autre période possible étant la fin de l’été.

Comment rempoter une plante d'intérieur ? (vidéo)

1. Choisir et préparer le pot de rempotage

Choisir le nouveau pot :

- II doit être percé d’un trou et d’un diamètre légèrement supérieur à celui de l’ancien pot, sans plus : brusquement transplantée dans un pot trop grand, votre plante serait désorientée.
- Si vous optez pour un pot en terre cuite neuf, faites-le tremper dans l’eau au moins une heure à l’avance.

Préparez le pot :

- Couvrez le trou d’évacuation d’eau avec un caillou ou un tesson provenant d’un vieux pot cassé afin de lui éviter d’être obstrué par les racines.
- Déposez au fond du pot une couche drainante de 3 à 4 cm d’épaisseur : billes d’argile ou graviers. Astuce : pour éviter que les billes d’argile ne se mélangent à la terre, placez au-dessus de la couche drainante un morceau de feutre perméable et imputrescible, coupé aux dimensions du pot.
- Déposez au-dessus de la couche drainante quelques centimètres de terreau neuf, en choisissant un terreau adapté à la plante.

choisir nouveau pot plante d'intérieur

Choisissez un pot adapté à la taille de la plante

2. Choisir le bon terreau en fonction de la plante

- Pour le rempotage d’une plante verte, ou encore pour rempoter des fleurs, vous pouvez utiliser un terreau de rempotage pour plantes vertes et fleuries.
- Pour rempoter une plante grasse, il est indispensable de choisir un substrat très drainant : un terreau spécial cactées est parfait.
- Pour rempoter une orchidée, utilisez un terreau aéré et léger : un terreau spécial orchidées, composé par exemple d’un mélange d’écorces et de tourbe, est fortement conseillé.

3. Dépoter la plante

Avant de dépoter une plante, regardez si des racines sortent par le trou d’évacuation d’eau. Si c’est le cas, coupez-les. Frappez ensuite le fond du pot de quelques coups secs et procédez délicatement au dépotage.

Plus la plante est grande et le pot de taille importante, plus le dépotage peut être compliqué. Voici comment dépoter une grosse plante :

- Évitez d’arroser la plante avant le dépotage, car une motte sèche occupe moins de volume et se dépote plus facilement.
- Passez une longue lame entre le pot et la motte, sur toute la circonférence du pot.
- Si la motte résiste encore, la seule solution consiste à casser le pot au marteau, ou à le découper s’il est en plastique.

dépoter une plante d'intérieur

Dépotez une plante lorsque la terre est sèche

4. Rempoter la plante d’intérieur

1. Examinez la motte retirée de l’ancien pot : si les racines sont enroulées, démêlez-les soigneusement ; si certaines sont abîmées ou semblent malades, coupez-les.
2. Placez la motte bien verticale au centre du pot et versez progressivement le terreau neuf tout autour, en le tassant légèrement avec vos doigts. Arrivé en haut de la motte, versez encore un peu de terreau par-dessus, en vous arrêtant à 2 cm environ du haut du pot.
3. Tassez encore légèrement et arrosez copieusement en plusieurs fois.
4. Si le terreau se tasse trop après arrosage, effectuez un petit apport complémentaire.

Une technique de rempotage alternative : le surfaçage

Lorsque la taille d’une plante et celle de son pot sont devenues très importantes, le rempotage devient compliqué. Il est alors possible de remplacer partiellement le substrat sans rempoter, en recourant à un simple surfaçage. Cette technique est notamment conseillée pour éviter le rempotage des ficus ou autres plantes tropicales de dimensions importantes.

1. À l’aide d’une griffe ou d’une petite pelle, commencez par retirer du pot autant de terre que possible, sans endommager les racines de la plante.
2. Remplacez le substrat enlevé par un terreau neuf.
3. Tassez légèrement et arrosez, exactement comme pour un rempotage.
4. Renouvelez cette opération tous les ans, au début du printemps.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant le rempotage d’une plante d’intérieur ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris