Imprimer
cucumis sativus

Cornichons : plantation, culture et récolte

Publié le 22 mars 2019

Confits au vinaigre, en saumure, à l’aigre douce… on adore les conserves de cornichons. Sans compter qu’elles sont aussi faciles à réaliser que ce légume est simple à cultiver !

Confits au vinaigre, en saumure, à l’aigre douce… on adore les conserves de cornichons. Sans compter qu’elles sont aussi faciles à réaliser que ce légume est simple à cultiver !


cornichon vert de paris

Cornichon Petit vert de Paris

Présentation du cornichon

Avec ses longues tiges rampantes, munies de vrilles lui permettant de s’accrocher au moindre support, le cornichon ne diffère pas réellement du concombre. Normal : il s’agit de la même plante, Cucumis sativus ! Celle-ci a été sélectionnée, au fil du temps, pour offrir des variétés fournissant des fruits qui restent petits même lorsqu’ils sont arrivés à maturité.

Un plant de cornichons peut ramper sur le sol aussi bien que partir à l’assaut des grillages ou autres supports divers. Grâce à ce mode de culture vertical, il s’agit d’un légume « gain de place ».

Des extraits de racines de cette cucurbitacée, étudiés en laboratoire, auraient un impact négatif sur la germination des graines de laitue, de poireau, de fenouil. En revanche, ils auraient un effet répulsif contre certains nématodes, notamment ceux qui attaquent la tomate. Autant de pistes de bonnes et mauvaises associations avec d’autres légumes du potager. Mais attention : aucune d’entre elles n’a été démontrée sur le terrain. À tester !

Variétés de cornichon

Aux côtés des variétés anciennes et traditionnelles de cornichons se développent des cultivars hybrides. Très vigoureux, ceux-ci sont bien souvent « gynoïques » : ils portent essentiellement, voire totalement, des fleurs femelles. Ils sont donc bien plus productifs !

- Cornichon 'Fin de Meaux'

Les fruits de cette variété sont bien cylindriques et d’un beau vert. Ils se caractérisent par l’absence de piquants sur un tiers de leur longueur.

- Cornichon vert 'Petit de Paris'

Ce cornichon a une végétation vigoureuse qui peut atteindre 2 m de longueur. On conseille de cueillir ses fruits peu de temps après la floraison, dès qu’ils ont atteint la grosseur d’un doigt ; ils sont alors parfaits pour être confits au vinaigre.

- Cornichon Parigyno F1

Totalement gynoïque (n’offrant que des fleurs femelles), ce cornichon est particulièrement productif. Il est également assez résistant aux maladies.

- Cornichon Ceto F1

Cette variété hybride porte essentiellement des fleurs femelles. En conséquence, elle offre une grande abondance de cornichons trapus.

Plantation des cornichons

Où planter les cornichons ?

Sol

Comme toutes les plantes de la famille des Cucurbitacées, les cornichons demandent un sol riche en humus, meuble et chaud.

Exposition

Le cornichon est une plante qui apprécie le soleil.

Quand planter le cornichon ?

Frileux, il ne supporte pas les températures négatives. La moindre gelée le détruit impitoyablement. On n’installe donc les plants de cornichons en terre qu’une fois tout risque de gel passé. Soit à partir de mai (et jusque fin juin) selon les régions et la météorologie de l’année.

Comment planter des cornichons ?

En pleine terre

Installez les plants de cornichons en veillant à les espacer de 40 cm si vous les cultivez sur un grillage, treillage ou autre support vertical. Donnez-leur plus de place encore (60-80 cm) si vous les laissez ramper sur le sol.

En pot

Le système racinaire d’un pied de cornichons est assez étendu et ne se prête donc pas à la culture en pot. Vous pouvez toutefois tenter sa culture palissée en « jardisac ». Pour cela, faites une incision en croix au centre d’un sac de terreau posé à plat et installez-y un plant. Le tour est joué !

Culture du cornichon (vidéo)

Arrosage des cornichons

Comme le concombre, le cornichon réclame un arrosage suivi. Veillez donc à lui apporter de l’eau régulièrement et plus particulièrement en période de sécheresse.

Fertilisation

Comme toutes les plantes de la famille des Cucurbitacées, les cornichons apprécient les sols amendés avec du fumier mûr, bien composté (jamais frais).

En revanche, ils ne demandent pas d’apports d’engrais. Un excès d’azote favorise au contraire le développement du feuillage et la sensibilité des plantes aux attaques de maladies et de ravageurs.

Taille du cornichon

On conseille parfois non pas de tailler les cornichons, mais de les étêter. C’est-à-dire à sectionner le plant au-dessus de sa deuxième vraie feuille dès qu’il en a produit 3 ou 4.

Multiplier les cornichons

Le semis des cornichons peut se faire au chaud (à partir de 16 °C) en glissant 3 graines par godets remplis de terreau. Ne pratiquez pas trop tôt : attendez avril, voire mai. Si la chaleur des intérieurs favorise la germination des graines, les conditions ne sont pas favorables à la bonne croissance des plants : chaleur et sécheresse excessives, manque de luminosité naturelle… Repiquez les plants lorsque ceux-ci sont dotés de 2-3 vraies feuilles.

Dans l’idéal, effectuez le semis des graines de cornichons directement en pleine terre, dès que les risques de gelées sont passés, soit en général à partir de la mi-mai.

Attaques et maladies des cornichons

Comme les concombres, les cornichons sont assez communément attaqués par un champignon : l’oïdium. Cette maladie est encore appelée « blanc » ou « meunier » parce que les feuilles atteintes se couvrent d’un voilage poudreux et blanc avant de se dessécher. Que faire lorsque les cornichons sont atteints ?

Récolte, conservation et utilisation

Récolte du cornichon

Les cornichons demandent une cueillette quotidienne. Sous peine de trouver le lendemain des fruits qui semblent avoir grossi inconsidérément en une nuit ! Attention : la récolte se fait délicatement de façon à ne pas endommager les rameaux lorsque l’on prélève les cornichons.

Conservation du cornichon

Petits, les cornichons se flétrissent en quelques jours. Vous les conserverez moins d’une semaine dans le réfrigérateur, enveloppés dans un torchon humide.

Utilisation en cuisine

Les cornichons sont cultivés pour se transformer en conserve. Notamment en les faisant confire au vinaigre. Voici une recette :

1. Faites bouillir du vinaigre d’alcool et versez-les sur les cornichons. Laissez macérer pendant 24 h.
2. Filtrez et disposez les cornichons dans des bocaux avec éventuellement de petits oignons blancs. Faites chauffer le vinaigre avec des épices (graines de moutarde, grains de poivre, baies roses…) et des aromates : aneth, estragon…
3. Laissez refroidir le vinaigre parfumé et versez-le sur les cornichons. Fermez les bocaux (attention évitez les couvercles métalliques).

Attendez 3 mois avant de consommer ces conserves de cornichons.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou la culture du cornichon ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris