Imprimer
reines des prés comestible

10 fleurs comestibles à cultiver au jardin

Publié le 31 déc. 2020

Capucine, souci ou œillet, un grand nombre de fleurs de nos jardins sont comestibles… à condition, bien sûr, que vous les cultiviez de manière entièrement bio. Découvrez 10 fleurs comestibles à cultiver au jardin et à déguster ensuite sans modération !

Capucine, souci ou œillet, un grand nombre de fleurs de nos jardins sont comestibles… à condition, bien sûr, que vous les cultiviez de manière entièrement bio. Découvrez 10 fleurs comestibles à cultiver au jardin et à déguster ensuite sans mod

...
Voir

Capucine comestible

Capucine comestible

La fleur de Capucine.

Jolie fleur annuelle facile à réussir, la capucine égaie le jardin, mais aussi la table, avec ses trompettes vivement colorées. Les parties comestibles sont les fleurs, les boutons floraux et les feuilles

Fleurs de capucine : elles ont une saveur poivrée, un peu piquante, au goût rappelant celui du cresson. Elles agrémentent à merveille une salade et décorent vos plats salés ou sucrés. Elles se cuisinent également en beignets sucrés et peuvent se cristalliser dans du sucre.

Feuilles de capucine : les jeunes feuilles ont une saveur légèrement sucrée. Elles se dégustent crues, dans une salade, ou cuites : on peut alors les intégrer à un potage ou encore les faire frire.

Boutons floraux : ils se préparent au vinaigre, comme des câpres.

Rose comestible

Rose comestible

La rose comestible.

Toutes les roses sont comestibles, les variétés les plus foncées étant généralement les plus goûteuses. Les fruits de tous les rosiers sont comestibles également.

Pétales de rose : avant de les consommer, il est nécessaire de couper leur base blanche amère. On peut ensuite les utiliser tels quels pour décorer des salades et des desserts, ou pour confectionner quelques grands classiques : confiture et gelée de pétales de rose, ou encore pétales cristallisés dans du sucre.

Fruits des rosiers ou cynorhodons : de couleur rouge orangé, les cynorhodons sont plus ou moins sucrés et goûteux selon les rosiers. On utilise leur pulpe pour confectionner des confitures et des gelées.

Lavatère annuelle comestible

La lavatère annuelle (Lavatera trimestris) porte de grandes fleurs évasées et très décoratives, roses, mauves ou blanches. Les parties comestibles sont les fleurs et les feuilles.

Fleurs de lavatère : les fleurs, à la saveur légèrement poivrée, sont agréables en décoration de plats ou dans les salades estivales. Pour confectionner un gâteau fleuri, on incorpore deux bonnes poignées de fleurs de lavatère à une base classique de gâteau au yaourt.

Feuilles de lavatère : les jeunes feuilles ont une saveur douce et peuvent se déguster crues dans une salade. On peut également les intégrer à une pâte à gaufres, une pâte à blinis ou à une préparation pour cake salé, après les avoir hachées finement.

Souci comestible

Les fleurs de souci

Fleurs de Calendula officinalis.

Les fleurs de souci (Calendula officinalis) sont autant de petits soleils qui illuminent le jardin ! Elles ont l’avantage de fleurir très longtemps et de pouvoir se récolter du printemps aux gelées. On peut consommer leurs boutons floraux, leurs fleurs et leurs feuilles.

Pétales de souci : les pétales de souci s’utilisent surtout dans les préparations salées. Ils décorent et relèvent une simple salade verte et se marient particulièrement bien avec le riz, qu’ils colorent de la même manière que le safran (dont ils ont un peu le goût).

Feuilles de souci : une petite poignée de jeunes feuilles permet d’enrichir une soupe.

Boutons floraux : ils se préparent au vinaigre, comme des câpres.

Violette comestible

violettes comestibles

Les fleurs de Viola odorata.

Très parfumées, les fleurs de la violette odorante (Viola odorata) s’utilisent principalement en pâtisserie et confiserie. Les feuilles, tendres et riches en mucilage, sont comestibles également.

Fleurs de violette : elles peuvent être ajoutées à des salades de fruits ou à un riz au lait, cristallisées dans du sucre, utilisées pour la confection de gelées, de confitures ou de sucres parfumés… Elles entrent également dans la composition du vinaigre violat, qui est une macération de fleurs de violettes dans du vinaigre de cidre.

Feuilles de violette : elles se consomment crues, dans une salade, ou cuites, dans des soupes ou des sauces.

Lavande comestible

Présente dans la plupart des jardins, la lavande (Lavandula angustifolia et Lavandula officinalis) est une vivace mellifère et très aromatique, qui trouve de multiples utilisations en cuisine. Ses fleurs et ses feuilles sont comestibles.

Fleurs de lavande : leur goût est si puissant qu’on les utilise à petites doses, séchées ou fraîches, mais pas crues en raison de leur arôme trop fort. On peut incorporer directement des fleurs de lavande à une pâte à cookies, ou les faire infuser dans du lait pour préparer une mousse, une glace ou une panna cotta parfumée. Autres possibilités : les utiliser pour confectionner des sucres parfumés ou pour aromatiser une confiture d’abricots (toujours à petite dose).

Feuilles de lavande : elles sont utilisées comme aromate, par exemple pour frotter une épaule d’agneau avant de la faire rôtir.

Œillet comestible

Œillet

Les fleurs d'œillets.

Les œillets comestibles les plus prisés sont l’œillet mignardise (Dianthus plumarius) et l’œillet de poète (Dianthus barbatus). Dans les deux cas, les pétales sont les seules parties consommées, leur saveur de clou de girofle sucré convenant particulièrement aux desserts.

Ces pétales peuvent être consommés crus, dans une salade de fruits ou encore pour décorer des tartines ou confectionner un beurre fleuri. Il est aussi possible de les utiliser pour agrémenter des cookies.

Bon à savoir :

il faut retirer le petit talon blanc à la base des fleurs, car il a un goût amer.

Hémérocalle comestible

Hémérocalle comestible

La fleur d'Hémérocalle.

Autre fleur comestible, l’hémérocalle ou lys d’un jour est très décorative au jardin. On peut consommer ses boutons floraux, ses fleurs, mais aussi ses jeunes pousses et même ses tubercules.

Fleurs d’hémérocalle : avec leur saveur légèrement sucrée, elles sont parfaites en décoration de plat autant qu’en dessert : après en avoir retiré le pistil, on peut notamment les farcir avec de la crème Chantilly ou un sorbet.

Boutons floraux : ils sont délicieux dans une omelette, après avoir été poêlés avec un peu de beurre.

Jeunes pousses d’hémérocalle : on les cueille quand elles mesurent entre 8 et 10 cm et on les fait cuire comme un légume vert.

Tubercules d’hémérocalle : ils se préparent comme des pommes de terre.

Monarde comestible

Vivace relativement peu courante au jardin, la monarde mériterait d’y être plus souvent cultivée. C’est une fleur bonne à manger autant que jolie à regarder, avec ses pétales ébouriffés dans de beaux coloris roses ou rouges. Fleurs et feuilles sont comestibles.

Fleurs de monarde : elles sont légèrement sucrées avec une saveur de menthe et de bergamote. Les pétales décorent et parfument les salades et salades de fruits. On les utilise également pour aromatiser des crèmes ou confectionner des sirops et liqueurs. Une infusion de fleurs de monarde séchées remplace agréablement le thé.

Feuilles de monarde : finement hachées, elles aromatisent les salades, taboulés, viandes froides, charcuteries et pizzas…

Reine des prés comestible

Reine des prés comestible

La reine des prés.

La reine des prés (Filipendula ulmaria) est une vivace majestueuse, produisant des panaches vaporeux de fleurs blanches ou roses. Très utilisée pour ses propriétés médicinales, c’est également une fleur comestible, au goût d’amande amère.

Les fleurs entières, fraîches ou séchées, peuvent être utilisées pour aromatiser du sucre. Mais, le plus souvent on fait infuser les fleurs de reine des prés dans un liquide (lait, lait végétal, eau…) que l’on utilise pour confectionner des crèmes, des flans, des glaces, des smoothies, ou encore du sirop ou du vin.

Bon à savoir :

seules les fleurs de la reine des prés sont utilisées en cuisine.

Si cette mise en bouche vous a donné envie d’explorer plus avant le monde des fleurs comestibles, sachez qu’il y en a encore beaucoup d’autres, en particulier les fleurs de bégonia, bleuet, bourrache, coquelicot, cosmos, dahlia, fuchsia, glaïeul, julienne des dames, muflier, népeta, onagre, pâquerette, pensée, phlox, primevère, rose trémière, tournesol, tulipe, etc.

Vous avez des questions concernant la culture des fleurs comestibles ?

N’hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris