Imprimer
variétés de fougères

Fougère : variétés, plantation et entretien

Publié le 22 nov. 2018

Les fougères recèlent une grande diversité de graphisme, de texture, de stature, poussant en touffe imposante ou en colonie, en pleine terre comme en pot. Faciles à cultiver, elles apportent une note de verdure et de fraîcheur aux coins sombres du jardin.

Les fougères recèlent une grande diversité de graphisme, de texture, de stature, poussant en touffe imposante ou en colonie, en pleine terre comme en pot. Faciles à cultiver, elles apportent une note de verdure et de fraîcheur aux coins sombres du j...

Voir

Présentation des fougères

Les fougères comptent des milliers d'espèces et variétés à travers le monde. En France, il existe une cinquantaine de fougères qui poussent spontanément dans des zones de sous-bois. Ces fougères vivaces et rustiques, persistantes ou caduques selon l'espèce, se développent à partir de bourgeons se formant sur un rhizome pourvu de très fines racines. La croissance du rhizome permet une extension souvent rapide des fougères.

Côté stature, il y en a pour tous les goûts et les espaces. En effet, il existe des spécimens de quelques centimètres de hauteur tandis que d'autres comme les fougères arborescentes s'élèvent jusqu'à 6 m !

Fougère arborescente : culture et entretien

Feuillage

Les fougères offrent des feuilles appelées frondes, groupées en bouquets et finement découpées en segments nommés pennes qui sont divisées elles-mêmes en pinnules. Élégantes et légères, elles déclinent toute une palette de verts. Même le revers des frondes est décoratif en fin d'été, ponctué par des sores arrondis et brun clair qui sont constitués de structures arrondies contenant les organes reproducteurs appelées sporanges.

À maturité, les sporanges libèrent les spores qui sont disséminées par le vent et qui forment en germant le prothalle où se fait par temps humide la fécondation des organes reproducteurs. L'œuf formé va se développer sur le prothalle et former une nouvelle fougère identique au pied mère.

Au printemps, le déroulement des crosses (qui sont les jeunes frondes enroulées) est un spectacle de toute beauté. Selon le genre et l'espèce, les fougères offrent une rusticité variable allant d'une excellente rusticité à une rusticité faible.

Au jardin, utilisez les fougères sous les arbres et les arbustes, en fond ou en bordure de massif ombragé (selon leur stature), dans les rocailles et les talus exposés au nord, à l'ombre des murs et des murets, au bord des bassins.

- Valorisez leur graphisme en les cernant avec des couvre-sols (bugles, cyclamens sauvages, lamiers, pervenches, violettes).
- Elles apportent une touche de sérénité aux scènes japonisantes composées de camélias, d'érables du Japon et d'azalées.
- Elles assurent aussi de beaux contrastes de feuillages mariées avec les hostas, les heuchères et les graminées de sol frais comme certains carex ou l'Hakonechloa ‘Aureola’.

Les fougères sont aussi parfaites en pot, seule ou en association. Les moins rustiques offrent un côté exotique et luxuriant aux vérandas et aux jardins d'hiver.

Bon à savoir : de nombreuses espèces de fougères originaires de régions chaudes ne peuvent figurer dans nos jardins, mais quelques-unes sont toutefois cultivées comme plantes d'intérieur.

Pierre-Adrien
conseil fougères

Variétés de fougère

Le grand choix d'espèces botaniques et de variétés permet de trouver la fougère qui convient à l'utilisation qui vous intéresse, mais aussi à votre type de sol et à votre climat.

fougère Australie

Cyathea australis

Cyathea australis - Fougère arborescente d’Australie

Description : cette fougère spectaculaire, mais à croissance très lente atteint jusqu'à 6 m de hauteur. Elle forme un petit tronc noir et fin sur lequel se déploient des frondes persistantes et souples pouvant mesurer 3 à 4 m de longueur. Pétioles écailleux parfois épineux.

Les clés de la réussite : peu rustique (-6 °C), elle sera installée en pleine terre seulement en climat doux et en pot à hiverner hors gel ailleurs. Maintenez le substrat humide toute la belle saison. Apportez de l'engrais liquide 1 fois par semaine sur cette période.

Polystichum polyblepharum

Polystichum polyblepharum

Polystichum polyblepharum - Patte d'ours

Description : une fougère japonaise à port étalé (H : 50 cm x E : 80 cm) et aux frondes coriaces vert sombre brillant. Sa croissance rapide en fait un parfait couvre-sol. Le déroulement des crosses est spectaculaire au printemps.

Les clés de la réussite : abritez-la des courants d'air. Elle craint le calcaire et l'humidité hivernale. Le froid intense peut griller les frondes, mais la souche bien rustique repart au printemps.

Asplenium trichomanes faux capilaire

Asplenium trichomanes

Asplenium trichomanes - Faux capillaire

Description : jolie petite fougère parfaite pour une rocaille ou un muret. Sa souche est épaisse, le rachis et les pétioles sont noirs et les pennes sont arrondies. Pousse en petites colonies. Croissance lente.

Les clés de la réussite : elle résiste aussi bien au froid qu'à la sécheresse. En pot, conservez un substrat frais toute la belle saison et vaporisez son feuillage quand il fait sec sinon il se recroqueville.

Dicksonia antartica

Dicksonia antartica

Dicksonia antartica

Description : avec son feuillage majestueux et son port érigé, elle évoque un petit palmier ! Grandes frondes rigides vert brillant d'abord dressées puis étalées, aux pétioles écailleux courts de poils roux. Croissance très lente.

Les clés de la réussite : peu rustique (-3 °C), elle se plaît en pleine terre seulement sous climat doux. Ailleurs, plantez-la en bac à hiverner hors gel. Elle craint le calcaire et la sécheresse. Le substrat ne doit pas être gorgé d'eau sous peine qu'elle pourrisse, arrosez la fougère en mouillant le stipe de haut en bas sur toute sa longueur.

 Fougère allemande

Matteucia struthiopteris

Matteucia struthiopteris - Fougère allemande

Description : grande fougère (H : 1 m) à port élégant et à feuillage caduc. Elle pousse en touffe prenant la forme d'un entonnoir et offrant des frondes vert clair. Croissance modérée par extension du rhizome.

Les clés de la réussite : elle apprécie un sol humide pendant toute la période de végétation (moins en hiver en climat froid) et supporte des inondations temporaires. Placez-la à mi-ombre pour profiter des jeux de lumière à travers son feuillage.

Athyrium nipponicum pictum

Athyrium nipponicum ‘Pictum’

Athyrium nipponicum ‘Pictum’

Description : cette variété de fougère caduque, de taille moyenne (H et E : 60 cm) se distingue par un magnifique feuillage évolutif et teinté d'argent, de rose pourpre et de blanc.

Les clés de la réussite : offrez-lui un sol humifère et la mi-ombre. Marquez son emplacement si vous nettoyez les frondes sèches en automne, car elle rentre tardivement en végétation au printemps.

Fougère dorée

Dryopteris wallichiana

Dryopteris wallichiana - Fougère dorée

Description : grande fougère (H : 1 à 1,20 m) à larges (30 cm) frondes cuivrées. Pétioles et rachis bruns et écailleux. Spectaculaire au printemps avec son jeune feuillage.

Les clés de la réussite : elle craint le froid, cultivez-la en bac en climat continental ou montagnard. Elle apprécie un sol fertile et frais.

Plantation des fougères

Où planter les fougères ?

Exposition

Elles préfèrent une situation ombragée, à l'abri des courants d'air et des rayons brûlants du soleil qui dessèchent les frondes. Certaines espèces et variétés de fougère apprécient toutefois une exposition claire. Adaptez la situation au besoin de chacune.

Sol

Installez les fougères dans un sol humifère, léger, plutôt frais, mais bien drainé en hiver. Attention, certaines craignent le calcaire comme les Blechnum, d'autres nécessitent un sol bien humide (Dryopteris, Osmonde, Matteucia) ou supportent le calcaire (Asplenium, Polypodium…).

Quand planter les fougères ?

Plantez-les de préférence au printemps quand le sol est bien réchauffé. La plantation est possible en début d'automne en climat doux ou pour les espèces bien rustiques.

Comment planter des fougères en pleine terre ?

1. Ameublissez le sol et amendez-le en terreau de feuilles, en compost mûr ainsi qu'en sable grossier pour améliorer le drainage s'il est de nature compacte et se gorge d'humidité en hiver.
2. Plantez les fougères comme les vivaces classiques. Hydratez leurs mottes quelques minutes en les plongeant dans un seau d'eau.
3. Veillez à ce que la motte ne dépasse pas le niveau du sol.
4. Paillez pour conserver un sol frais et limiter les apports d'eau le temps de la reprise.

Comment planter des fougères en pot ?

1. Offrez-leur un contenant de préférence en matériau poreux comme la terre cuite pour éviter les excès d'eau en hiver. La motte doit être plutôt au large qu'à l'étroit afin de pouvoir contrôler la fraîcheur du substrat.
2. Utilisez un terreau de bonne qualité de type universel ou spécial plantes vertes.

Les fougères sont des plantes qui se plaisent généralement bien en pot.

Entretien des fougères

Culture des fougères (vidéo)

Arrosage

En pleine terre

Le sol doit rester frais durant toute la période de végétation surtout pendant la première année après la plantation (temps de la reprise). Vaporisez les feuilles des fougères s'il fait chaud et sec. En hiver, inutile d'arroser hormis en zone méditerranéenne si l'hiver est sec.

En pot

Le feuillage est plus beau lorsque la fougère ne manque pas d'eau pendant toute la belle saison. Attendez que le terreau sèche légèrement en surface entre deux arrosages. Videz la soucoupe une demi-heure après l'arrosage. Vaporisez le feuillage quand il fait sec.
Réduisez les arrosages en automne lorsque la température baisse, le feuillage sèche (fougères caduques ou semi-persistantes). Veillez juste à ce que la motte ne dessèche pas complètement.

Fertilisation

En pleine terre

Les fougères apprécient des apports de matières organiques bien décomposées au début du printemps. À noter : attention si vous désherbez autour des fougères avec une fourche-bêche ou une binette, car leur enracinement est superficiel.

En pot

Apportez un engrais à libération lente au printemps ou un engrais liquide spécial plantes vertes ou plantes d'intérieur mensuellement de mai à août à vos fougères en pot.

Protection hivernale

En pleine terre

Laissez les frondes sèches des fougères caduques ou semi-persistantes sur la souche des jeunes plants pour limiter l'effet du gel en climat rigoureux.

En pot

Les fougères en pot sont plus sensibles au froid que celles cultivées en pleine terre. Placez les potées contre un mur pour limiter les effets du froid. Au besoin, placez la potée dans un panier rempli de feuilles mortes ou de paille pour éviter que la motte ne gèle. Rentrez les plus sensibles dans une pièce claire non chauffée.

Taille des fougères

En région froide, attendez le printemps pour supprimer les vieilles frondes. Ailleurs, vous pouvez le faire en automne. Coupez les frondes aussi bas que possible avec un sécateur ou un couteau bien aiguisé. Astuce : recyclez les feuilles de fougères en paillis gratuit pour les massifs.

Multiplier les fougères

Division

1. Pour les fougères poussant en touffe, il suffit de déterrer cette dernière à la fourche-bêche et de couper celle-ci en plusieurs morceaux munis impérativement de racines.
2. Pour les fougères à souche rhizomateuse, déterrez la fougère et fragmentez le rhizome en plusieurs morceaux, chacun porteur d'une future crosse. Replantez aussitôt.

C'est la méthode la plus facile. Elle se pratique en fin d'hiver avant le déroulement des crosses.

1. Lorsque les sores au revers des feuilles sont à maturité (en général en été), coupez la plus belle feuille de la fougère et placez-la dans une grande enveloppe afin de récupérer les spores, une fine poussière brune.
2. Répartissez ces derniers à la surface d'une terrine remplie de terreau de semis.
3. Humidifiez et couvrez d'une plaque de verre.
4. Placez sous châssis froid, à l'ombre. Les prothalles mettent de 3 à 6 mois pour se développer formant une sorte de mousse verte à la surface du terreau.
5. Humidifiez le substrat par le bas en plongeant la terrine dans une bassine d'eau.
6. Il faut encore plusieurs mois pour que les petites fougères se développent sur les prothalles. Repiquez les fougères en pot individuel quand elles ont 2 à 3 feuilles.

Récupération des bulbilles

1. Coupez et posez une fronde à plat à la surface d'un pot empli d'un terreau de semis humide.
2. Maintenez-la plaquée avec des cavaliers.
3. Placez à l'étouffée sous une plaque de verre et installez le pot à l'abri du gel et à mi-ombre.
4. Les bulbilles donnent naissance à des petites fougères au printemps suivant. Sevrez-les délicatement de la fronde sèche et repiquez-les en pot individuel.

Certaines fougères comme les polystichums produisent au cours de l'été des bulbilles le long de la nervure centrale des frondes.

Attaques et maladies des fougères

Les fougères sont des plantes peu sensibles aux maladies, mais peuvent toutefois présenter des signes résultant d'une erreur de culture :

- Les frondes brunissent et se recroquevillent si la chaleur ou la sécheresse est excessive.
- Les frondes pâlissent si la plante est trop exposée à la lumière. La fougère pousse peu si au contraire la situation est trop sombre ou que le substrat est trop compact.
- Un froid intense peut geler les feuilles d'une fougère persistante. Mais la souche plus rustique que la partie aérienne repart généralement au printemps.

Côté parasites, les fougères cultivées à l'extérieur sont rarement inquiétées. Attention néanmoins aux limaces et aux escargots friands des jeunes crosses de fougères. Quelques pucerons peuvent coloniser les jeunes feuillages, mais pas de quoi traiter en général.

Des questions ?

Vous souhaitez plus d'informations concernant l'entretien et les variétés de fougères ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris