Imprimer
Poecilia reticulata

Le guppy : un poisson facile à vivre

Publié le 17 juil. 2019

Le guppy (Poecilia reticulata) fait partie des poissons les plus répandus dans les aquariums des particuliers. Des couleurs exceptionnelles, un caractère pacifique, robuste et peu cher à l’achat, le guppy est considéré comme le poisson du débutant. Il peut, en effet, s’accommoder de conditions de maintenance hasardeuses. Mais comme tous les poissons, il demande une qualité d’eau précise et un entretien régulier de l’aquarium.

Le guppy (Poecilia reticulata) fait partie des poissons les plus répandus dans les aquariums des particuliers. Des couleurs exceptionnelles, un caractère pacifique, robuste et peu cher à l’achat, le guppy est considéré comme le poisson du débutant. ...

Voir

Un poisson peu délicat

guppy femelle

Guppy femelle

Le guppy est originaire d’Amérique centrale où les eaux sont dures et légèrement alcalines. Il aime donc l’eau du robinet de la quasi-totalité des foyers français et une température allant de 18 à 28 °C. Pour le nourrir, flocons, petits granulés et nourritures congelées ou vivantes, adaptés à sa petite bouche, sont parfaits.

À l’état sauvage, le guppy ne possède pas les couleurs qu’on lui connaît en animaleries. À force de sélections et de croisements, les éleveurs ont su créer des espèces aux formes et couleurs remarquables. La popularité du guppy vient du fait que le mâle possède une queue démesurée et très colorée, ondoyant lorsqu’il nage. Vif, il courtise à longueur de journée les femelles beaucoup plus imposantes et d’une couleur uniforme grise ou jaune pâle. Afin de répartir les ardeurs des prétendants, il est bon de posséder 5 femelles pour 2 mâles.

Vivipares : vrai ou faux ?

Le guppy est un vivipare, la particularité essentielle de sa famille : les Poeciliidés. En effet, les femelles donnent naissance à des alevins formés qui nagent aussitôt pour se mettre à la recherche de leur nourriture. Pour être plus précis, ils sont ovovivipares, c’est-à-dire que les œufs éclosent juste avant l’expulsion de l’alevin par la femelle.

La famille des Poeciliidés comprend également le célèbre xipho, platys, velifera et mollys. Chez tous ces poissons, les mâles possèdent une nageoire anale modifiée en un organe copulateur (legonopode), ce qui permet par ailleurs de les différencier facilement des femelles. Pendant la parade nuptiale, le mâle approche son gonopode redressé vers l’avant, près du cloaque de la femelle. La fécondation à lieu et la femelle peut produire plusieurs portées sans rencontrer de nouveau un mâle.

Un aquarium spécifique est préférable

Dans un aquarium de 60 litres consacré aux guppys, il est possible de faire cohabiter par exemple 5 mâles et 10 femelles. Piètres nageurs, il est préférable de les laisser seuls, car leur queue serait rapidement la proie des autres poissons. Un décor riche en plantes et en cachettes permettra aux alevins de se réfugier dès leur naissance. L’entretien de l’aquarium se limite à des changements d’eau d’environ un quart du volume toutes les deux semaines et le nettoyage du filtre une fois par mois.

Des concours de guppys

guppy male

Guppy mâle

Les éleveurs de guppys s’affrontent chaque année dans les Championnats de France et d’Europe. Chacun présente le fruit de ses sélections. Le but du jeu est d’obtenir soit un trio de mâles adultes identiques, tant en forme qu’en couleur, soit une garniture de mâles et de femelles.

Il existe une dizaine de standards de formes de queue. La forme la plus courante est la queue en triangle, alors que les épées basses ou hautes, queue en lyre ou piquée, sont plus difficiles à fixer. Les éleveurs doivent maîtriser les lois de la génétique et connaître parfaitement les ancêtres de leurs guppys reproducteurs pour arriver à obtenir les formes et les couleurs voulues.

À chaque concours, des juges experts notent les poissons et l’éleveur. À l’issue des trois épreuves annuelles, l’éleveur obtenant le plus de points est déclaré champion dans sa catégorie. Chaque concours se termine par une vente aux enchères des poissons ayant concouru, ce qui a pour effet notoire de brasser les souches et ainsi d’éviter la consanguinité.

Quels poissons choisir pour votre aquarium ?

Des questions ?

Vous avez des questions concernant le poisson guppy ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris