Imprimer
intoxication animaux

Intoxication animaux : quels sont les principaux dangers ?

Publié le 12 oct. 2018

Lorsque notre compagnon est chez nous, nous le pensons à l’abri des dangers extérieurs. Et pourtant, la maison et le jardin sont des univers truffés de produits, aliments, plantes ou autres qui sont potentiellement toxiques pour nos animaux de compagnie. Alors, connaissez-vous bien les dangers environnants ?

Lorsque notre compagnon est chez nous, nous le pensons à l’abri des dangers extérieurs. Et pourtant, la maison et le jardin sont des univers truffés de produits, aliments, plantes ou autres qui sont potentiellement toxiques pour nos animaux d...

Voir

Soyez très vigilant et pensez à adapter votre environnement à l’animal que vous choisissez d’adopter. Retrouvez à travers chaque pièce de la maison, les aliments dangereux pour chiens et chats, les produits toxiques, plantes ou insectes qui pourraient empoisonner votre animal de compagnie :

Les dangers du jardin et du balcon

Anti-limace (sous forme de granulés) : apparition 1 à 3 heures après ingestion de troubles nerveux (convulsions, coma) et digestifs. L’anti limace est un poison convulsant très toxique, qui irrite le système digestif de votre animal.

Les chenilles processionnaires du pin : seulement 2 à 3 heures suivant le contact direct avec la chenille ou contact avec les soies urticantes, apparition de différentes symptômes : hyper salivation, vomissements, démangeaisons, gonflement de la gorge, hyperthermie, nécrose de la langue…

Les crapauds : apparition quasiment immédiate après contact avec le crapaud de salivation, vomissement, abattement, tremblements et convulsions. L’envenimation est très grave, cette action toxique agit directement sur le cœur et le système nerveux, et peut être mortelle.

Les plantes d’extérieur : apparition des symptômes jusqu’à 2h après l’ingestion : troubles nerveux (prostration) et troubles digestifs. Il existe plus de 700 plantes toxiques pour vos animaux, cependant certaines ont des effets beaucoup plus graves voire mortels. Consultez notre dossier conseil dédié aux plantes toxiques pour les animaux en cliquant ici !

Les champignons : que ce soit lors d’une balade en forêt, ou dans votre jardin, veillez à ce que votre animal n’ingère pas de champignons sauvages. En effet, ces derniers peuvent provoquer convulsions et entraîner le décès de l’animal.

Les produits toxiques du garage ou de la buanderie

Le raticide anticoagulant (mort aux rats) : apparition plus de 48h après ingestion d’une faiblesse chez l’animal, hypothermie, saignements de nez, sang dans les urines ou les selles, boitements, difficultés respiratoires et toux…. La mort aux rats provoque des hémorragies souvent mortelles pour l’animal.

L’antigel : en moins d’une heure, l’antigel peut provoquer des troubles de la démarche, de la coordination, pouvant aller jusqu’au coma, de l’anorexie, difficultés à uriner. Il crée des cristaux rénaux chez l’animal pouvant être mortel.

Les détergents ou solvants domestiques : seulement quelques minutes après un contact, votre animal pourra présenter des ulcères cornéens, ou des lésions irritatives de la peau. De plus, si il est ingéré le détergent pourra entraîner des problèmes digestifs, des convulsions ou même plonger votre animal dans le coma.

Les aliments dangereux présent dans la cuisine

Le chocolat : apparition 4 à 6h après consommation de troubles digestifs, nerveux et cardiaques Risque d’intoxication mortelle, même en petite quantité. Notamment pour le chocolat noir.

Ail, oignon ou échalotes : apparition 1 ou 2 jours après ingestion : troubles digestifs (vomissements, anorexie, diarrhée), pâleur des muqueuses, troubles cardio-respiratoires, urines sombres.

Noix de Macadamia : provoque des vomissements, des douleurs abdominales et de la fièvre chez l’animal. Mais n’est cependant pas mortel.

Raisin : apparition en quelques heures de diarrhées, vomissements et insuffisance rénale importante.

Lait : les animaux ne peuvent pas digérer correctement le lait, et pourront être pris de vomissements, diarrhées ou encore douleurs abdominales fortes. Le fromage est également un aliment à proscrire, car il peut provoquer des inflammations très fortes du pancréas.

Pomme de terre crue : crue, la pomme de terre peut provoquer des problèmes rénaux important. Veillez à toujours bien la faire cuire si vous souhaitez en donner à votre compagnon à quatre pattes.

La caféine : que ce soit dans un soda, ou dans votre tasse de café, veillez à ce que votre animal n’y goûte jamais. La caféine accélère le rythme cardiaque, et peut provoquer des palpitations et crises cardiaques chez les animaux les plus sensibles.

Salle de bain : les médicaments toxiques

Le paracétamol : apparition de symptômes nerveux, cardiaques et respiratoires entre 1 et 12h après ingestion. Peut être mortel chez les chats.

L’ibuprofène (Advil® ou Morin®) : très attirant visuellement pour les animaux à cause de ses petites pilules colorées, l’ibuprofène est un anti-inflammatoire pouvant provoquer entre 2h et 5 jours après ingestion des troubles nerveux (démarche anormale, convulsions), digestifs, l’arrêt d’émission d’urine et entraîner la mort de l’animal.

Les dangers des pièces à vivre

La cigarette : évitez au maximum de fumer dans la même pièce que votre animal de compagnie, qui est encore plus sensible que les humains au tabagisme passif. Ne laissez jamais vos mégots trainer dans un cendrier, pour éviter l’ingestion qui pourrait provoquer en quelques minutes des troubles nerveux chez votre animal (tremblements musculaires, convulsions), cardiaques, respiratoires et digestifs.

Les plantes d’intérieur : apparition des symptômes jusqu’à 2h après l’ingestion : troubles nerveux (prostration) et troubles digestifs. Lys, Ficus, Poinsettia ou encore Arum…Que ce soit en extérieur ou en intérieur des centaines de plantes peuvent être mortelles pour votre animal. Consultez notre dossier conseil dédié aux plantes toxiques pour les animaux en cliquant ici !

Si votre animal a été en contact avec l’un de ces éléments toxiques n’attendez pas l’apparition des symptômes d’intoxication. Ne tentez pas de remèdes et ne faites pas vomir vous-même l’animal au risque d’aggraver la situation. Appelez immédiatement votre vétérinaire ou un service d’urgence vétérinaire en lui indiquant si possible la quantité de produit ingéré ainsi que l’heure à laquelle c’est arrivé.

Vous avez d'autres interrogations sur le soin de vos animaux et les plantes toxiques à éviter pour eux ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris