Imprimer
mimosa

Le mimosa : variétés, plantation et entretien

Publié le 27 sept. 2018

Avec ses pompons jaune d'or, le mimosa illumine l'hiver des régions au climat doux ou des balcons urbains protégés du gel. Son feuillage persistant et son port équilibré lui valent d’être décoratif toute l'année, mais attention c’est un frileux !

Avec ses pompons jaune d'or, le mimosa illumine l'hiver des régions au climat doux ou des balcons urbains protégés du gel. Son feuillage persistant et son port équilibré lui valent d’être décoratif toute l'année, mais attention c’es...

Voir

Présentation du mimosa (vidéo)

Le mimosa fait partie du genre Acacia qui compte plus d'un millier d'espèces majoritairement originaires d'Australie. La plupart ont été introduites dans d'autres régions du globe pour leur beauté. Le mimosa s'est ainsi naturalisé sur nos côtes méditerranéennes en devenant même un des symboles végétaux. Les espèces populaires sont des arbustes ou des petits arbres persistants à croissance rapide et vigoureuse, atteignant de 2 à 10 m de hauteur pour 1 à 4 m de largeur. Ils offrent un feuillage finement divisé, léger, déployant une large palette de vert à l'aspect parfois glauque, pourpre, velouté ou argenté. Les feuilles sont composées et bipennées. L'écorce gris vert s'assombrit au fil des années. Le bois est très cassant.

Le mimosa fleurit généralement en tout début d'année mais la floraison est possible dès l'automne avec des remontées de fleurs à la belle saison pour certaines espèces (mimosa des 4 saisons). Les petites fleurs aux étamines jaune d'or sont regroupées en glomérules plus ou moins denses. Elles émettent des senteurs douces plus ou moins prononcées aux notes miellées ou vanillées. Le mimosa est plutôt frileux supportant en moyenne des gels de courte durée autour de -7°C. Le mimosa se plante en pleine terre dans les régions douces comme le Midi, le littoral atlantique jusqu'à la Bretagne ou certaines situations abritées. Il est alors parfait en isolé sur la pelouse, au-dessus d'une allée ou du coin repas/repos en guise d'ombrage léger. Les espèces basses s'intègrent à une haie fleurie ou brise-vent. En bac, le mimosa participe au décor d'un jardinet, du balcon, de la terrasse et de la véranda.

Variétés

Les variétés les plus populaires et commercialisées sont les mimosas d'hiver ou Mimosa dealbata et ses hybrides. D'autres espèces et variétés sont appréciées pour leur port pleureur, leur floraison presque continue ou leur feuillage coloré.

acacia retinodes palme or

Acacia retinodes ‘Palme d’or’

Acacia retinodes ‘Palme d’or’

Cette variété est surnommée le mimosa des 4 saisons, car elle fleurit quasiment toute l’année avec une plus grande intensité de mai à novembre. Il sert souvent de porte-greffe à d'autres variétés car il supporte le calcaire. Un peu moins rustique, il gèle à partir de -5°C. Son feuillage est vert profond et persistant. Sa floraison annuelle avec des grappes denses de gros glomérules de couleur jaune vif et très parfumées. Il mesure 3,50 m de hauteur pour 2,50 m d’envergure. Il supporte mal les tailles sévères.

mimosa gaulois

Acacia dealbata (Mimosa gaulois)

Acacia dealbata (Mimosa gaulois)

Surnommée « le mimosa des fleuristes », cette espèce offre une floraison hivernale remarquable. Petit arbre à feuillage persistant glauque argenté. Sa floraison à lieu en janvier-février sous forme de petites fleurs jaune doré en forme de pompons. Il mesure 6 m de hauteur pour 4 m d’envergure. Il supporte les tailles sévères.

acacia baileyana Purpurea

Acacia baileyana ‘Purpurea’ (Mimosa de Bailey)

Acacia baileyana ‘Purpurea’ (Mimosa de Bailey)

Cette variété offre un feuillage très original teinté de lilas et de pourpre qui met parfaitement en valeur la floraison jaune d’or. Persistant, il est d'une magnifique couleur bleutée aux reflets mauve et pourpre. Sa floraison parfumée a lieu en janvier-février sous forme de panicules de fleurs en pompons jaunes. Il mesure 5 m de hauteur pour 3 m d’envergure. Il supporte les tailles sévères.

acacia longifolia

Acacia longifolia (Mimosa chenille)

Acacia longifolia (mimosa chenille)

Cet arbuste se distingue par sa taille impressionnante une fois adulte et sa résistance au froid légèrement supérieure (jusqu'à -8°C). Persistant avec des feuilles longues et fines, sa floraison a lieu en février-mars avec des fleurs en forme de chenilles duveteuses, jaunes et souples. Il mesure 10 m de hauteur pour 8 m de large et supporte les tailles sévères.

acacia floribunda

Acacia floribunda

Acacia floribunda

Cet arbuste offre une floraison particulièrement abondante et parfumée. Son feuillage est vert clair et composé de multiples petits épis, jaune crème de février à avril. Il mesure 5 m de hauteur pour 4 m d’envergure. Il supporte les tailles sévères.

acacia glaucoptera

Acacia glaucoptera

Acacia glaucoptera

Ce mimosa se distingue par son feuillage original profondément découpé et ses jeunes pousses de couleur rouge vif. Son feuillage est vert sombre. Ses glomérules sont jaune vif. A maturité, il mesure 2 m de hauteur pour 3 m d'envergure. Il est conseillé pour éliminer le bois mort.

acacia cognata limelight

Acacia cognata 'Limelight'

Acacia cognata 'Limelight'

Ce petit arbuste offre un port compact et arrondi très décoratif. Il est très décoratif et doux au toucher, ainsi que persistant et d'une couleur vert lime. Il n'a pas de floraison. Il mesure 0,60 m de hauteur pour 1,50 m de large. Il ne demande aucune taille.

Plantation des mimosas

Où planter le mimosa ?

Exposition

Habitué des climats doux, le mimosa aime le soleil, la chaleur et la protection des courants d'air.

Sol

Le mimosa n’apprécie généralement pas les sols calcaires où il chlorose, ni l'excès d'humidité. Installez-le dans un sol sablonneux voire caillouteux, bien drainé et légèrement acide ou neutre. Plantez le mimosa au début du printemps (mars-avril) ou à l’automne (septembre-octobre).

Comment planter les mimosas ? (vidéo)

Comment planter les mimosas en pleine terre ?

1. Une fois l’emplacement choisi, effectuez un trou de bonne taille, d’au moins 3 fois la taille de la motte. Les racines du mimosa aiment s’étendre et elles ont besoin de place.
2. Ajoutez des cailloux, du gravier ou de billes d’argile à la terre d'excavation pour améliorer le drainage si nécessaire.
3. Sortez le plant de son conteneur (après avoir réhydraté la motte pendant 10 min dans un seau d'eau) sans défaire ses racines et placez-le dans son trou en veillant à ne pas enterrer le point de greffe.
4. Comblez le trou de plantation avec un mélange composé de terre de jardin, de terreau de plantation et de terre de bruyère pour apporter de l’acidité. N’ajoutez surtout pas d’engrais.
5. Tuteurez pour soutenir la croissance verticale des jeunes sujets.
6. Tassez doucement la terre autour de la motte et arrosez régulièrement durant plusieurs mois.

Vous pouvez mettre de vieux clous et des boîtes de conserve dans le fond du lit de drainage afin de constituer un apport en fer et limiter la chlorose en sol insuffisamment acide.

Pierre-Adrien
Drainer le sol des mimosas

Comment planter les mimosas en pot ?

1. Choisissez un grand pot adapté au vigoureux système racinaire du mimosa. Pensez à installer le pot sur un porte-plantes à roulettes pour faciliter son déplacement.
2. Vérifiez la présence de trous de drainage et tapissez avec des billes d’argile.
3. Recouvrez d’un voile de drainage qui empêchera le terreau de boucher les trous d’évacuation.
4. Placez votre plant de mimosa et comblez avec le même mélange qu’en pleine terre : terre de jardin, terreau de plantation et terre de bruyère. N’ajoutez pas d’engrais.
5. Tuteurez pour soutenir les branches cassantes sous le poids des fleurs.
6. Tassez et arrosez abondamment.

Entretien du mimosa

Arrosage

En pleine terre

Arrosez régulièrement les deux premières années, surtout en été pour soutenir la reprise. Puis espacez les arrosages. Une fois bien établi, le mimosa résiste bien à la sécheresse, en revanche un excès d’eau peut entraîner le pourrissement des racines.

En pot

Le mimosa en pot est plus exigeant en arrosage. En été, arrosez légèrement chaque soir. Espacez les apports d'eau dès l'automne sans toutefois laisser le substrat se dessécher totalement.

Bon à savoir : arrosez à l’eau de pluie, le mimosa n’aimant pas le calcaire !

Fertilisation

En pleine terre

Le mimosa ne nécessite aucune fertilisation.

En pot

Fertilisez les mimosas en pot tous les mois de mars à septembre avec un engrais spécial plantes méditerranéennes ou plantes fleuries. Rempotez chaque année ou tous les 2 ans au début du printemps en fonction du développement. Surfacez l'année sans rempotage en changeant le substrat de surface sur 2 à 3 cm.

Protection du mimosa en hiver

En pleine terre

Avant l'hiver, pour les jeunes sujets ou en climat limite de rusticité (-7°C), installez un épais paillis de 20 à 30 cm autour du pied du mimosa. Dès que la température chute en dessous de 0 °C, enveloppez la ramure dans un double voile d’hivernage.

En pot

Dans les régions où les hivers sont froids, rentrez votre mimosa dans une pièce non chauffée mais lumineuse. Procédez dès que la température nocturne passe sous 2°C car le mimosa en pot est moins rustique qu'en pleine terre.

Les semis

1. En février-mars, faites tremper les graines quelques heures dans de l’eau très chaude.
2. Semez 2 à 3 graines dans un petit pot de terre cuite plutôt qu'une terrine pour éviter le repiquage préjudiciable aux jeunes racines cassantes.
3. Conservez entre 20 à 25°C jusqu'à la levée (2 à 3 mois).

C’est la technique la plus simple et la plus efficace.

Le bouturage

1. Dénudez la bouture de moitié et enfoncez-la dans un terreau de bouturage.
2. Humidifiez et tenez à l'abri du froid tout l'hiver.
3. Placez à l'étouffée pour augmenter le taux de réussite généralement faible.

Le bouturage de rameaux semi-lignifiés est possible au printemps (profitez des tailles) ou en fin d'été.

Le marcottage

1. Au printemps, couchez un rameau après avoir incisé une partie de l'écorce.
2. Enterrez-le et fixez-le au sol avec un grand cavalier ou une pierre.
3. L'enracinement met 2 à 3 mois. Attendez l'automne pour sevrer la marcotte.

Cette méthode de multiplication offre de meilleurs résultats que le bouturage.

Attaques et maladies

Même si dans de bonnes conditions de culture, le mimosa se montre résistant aux maladies et aux parasites, il peut souffrir d’attaques de cicadelles pruineuses. Ces insectes suceurs de sève très présents dans le Midi envahissent rapidement le mimosa. La plante se couvre d’un voile blanc avant de s’affaiblir et de mourir. Les citadelles sont difficiles à éliminer, une raison pour laquelle il est recommandé de suivre des traitements préventifs. Pulvérisez régulièrement de l’eau sous les feuilles et laissez proliférer leurs prédateurs naturels comme le lézard.

Les cochenilles affectent également souvent le mimosa, mais sont plus aisées à éliminer. Leur présence se détecte par l’apparition de la fumagine. Ces insectes ayant une carapace qui leur permet de résister aux insecticides, la meilleure solution est de pulvériser une solution de savon noir à laquelle on ajoute quelques gouttes d’alcool à brûler. Enfin, mis à part l’Acacia retinodes, les mimosas supportent mal le calcaire et sont enclins à développer de la chlorose visible au jaunissement du feuillage. Pour y remédier, procédez à un ajout en sulfate de fer dans le sol.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un mimosa ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris