Imprimer
mirabellier

Mirabellier : variétés, plantation et entretien

Publié le 27 mai 2020

Après une floraison printanière généreuse et décorative, ce prunier fait le bonheur de nos papilles plusieurs semaines en fin d’été. Ses mirabelles, dorées, juteuses, sucrées et parfumées se dégustent en frais, ou cuites en tartes ou en confitures.

Après une floraison printanière généreuse et décorative, ce prunier fait le bonheur de nos papilles plusieurs semaines en fin d’été. Ses mirabelles, dorées, juteuses, sucrées et parfumées se dégustent en frais, ou cuites en tartes ou en confi

...
Voir

Présentation du mirabellier

Mirabellier fruitier

Mirabellier (arbre fruitier)

Sous le nom mirabellier, on regroupe plusieurs variétés de pruniers à fruits (Prunus domestica) aux petits fruits jaune vif couverts de pruine* dont la maturité intervient généralement en fin d’été. Il existe toutefois des mirabelles précoces, mûres dès juin ou tardives pour une dégustation en tout début d’automne. Ces mirabelles, de la taille d’une cerise, sont aussi belles que bonnes avec leur peau fine, leur chair ferme, juteuse, très parfumée et sucrée à déguster crue ou cuite.

Selon les variétés, l’arbre à feuillage caduc se montre plus ou moins buissonnant, se hissant de 3 à 7 m de hauteur. Il fleurit massivement au cœur du printemps, sous forme de fleurettes blanc pur.

Bien rustique, le mirabellier se plaît dans toutes nos régions et fructifie même en montagne à 1 000 m d’altitude.

*pruine : fine pellicule blanchâtre et cireuse préservant le fruit du dessèchement.

Variétés de mirabellier

La mirabelle est attachée au nord-est de la France, et particulièrement à la région Lorraine dont le climat continental et le sol conviennent idéalement à cette jolie prune. Il existe une petite dizaine de variétés de mirabellier dont voici les plus populaires :

Prunier 'Mirabelle de Nancy' : Qualités de l’arbre : robuste et vigoureux (jusqu’à 10 m de hauteur), fertile, fleurit en avril. Résiste à la moniliose. Apprécie le climat continental et montagnard. Qualités du fruit : peau jaune orangé et à chair jaune clair sucrée, récolté à partir de mi-août, parfum miellé.

Prunier 'Mirabelle de Metz' : Qualités de l’arbre : productif, résistant aux maladies, floraison précoce. S’adapte bien au climat chaud et sec. Qualités du fruit : peau très fine jaune qui se teinte de rose au soleil, chair délicieuse et très parfumé, récolté à partir de mi-août.

Plantation du mirabellier

Où planter le mirabellier ?

Même s’il s’adapte bien à différents types de sol, le mirabellier préfère une terre argileuse, fertile, et fraîche lui rappelant sa chère Lorraine. Il s’accommode bien des sols calcaires.

Pour produire des mirabelles goûteuses et sucrées, le prunier a besoin d’une différence de température notable entre le jour et la nuit en été, d’où son inclinaison pour le climat continental. Il requiert aussi un bon ensoleillement.

Tenez compte de son envergure adulte et laissez un espace de 5 m libre d’arbres ou d’arbustes autour de lui.

Quand planter l’arbre à mirabelles ?

Plantez le mirabellier de préférence d’octobre à mars pendant le repos de végétation. Évitez les périodes de fortes gelées.

Comment planter le mirabellier en pleine terre ?

- Mélangez à la terre un peu de fumure organique bien décomposée.

- Si votre jardin est soumis à de forts courants d’air, placez un tuteur avant de reboucher le trou, pour ne pas risquer d’abîmer les racines en l’installant après la plantation.

- Arrosez copieusement.

En automne, le mirabellier est parfois disponible à racines nues, n’oubliez pas alors de praliner ses racines avant la plantation.

Pierre-Adrien
Pierre-Adrien

Comment planter le mirabellier en pot ?

Si vous avez un tout petit jardin ou seulement une terrasse, adoptez un mirabellier nain ! Offrez-lui alors un très grand contenant, d’au moins 50 cm de profondeur et de diamètre (ou côté), impérativement percé de trous de drainage. Utilisez un bon terreau de plantation.

Planter un mirabellier

Entretien du mirabellier

Arrosage du mirabellier

En pleine terre

Pour assurer une bonne reprise au mirabellier, arrosez copieusement et régulièrement les 2 premiers étés. Paillez au pied pour conserver un sol frais et éviter le désherbage. Par la suite, le mirabellier bien enraciné se passe d’arrosages hormis en période caniculaire pour éviter la chute du feuillage et assurer une bonne fructification.

En pot

Conservez un substrat frais toute la belle saison. Limitez les arrosages en hiver, assurez-vous seulement que le substrat ne sèche pas complètement.

Fertilisation

En pleine terre

Le mirabellier se passe généralement d’engrais. Si votre sol est de nature pauvre, apportez de l’engrais spécial arbres fruitiers au printemps et du compost en automne.

En pot

Ajoutez une à deux fois par mois, selon la taille du pot, un engrais liquide spécial fruitiers à l’eau d’arrosage de mai à août. Rempotez dans un substrat tout neuf tous les 3 ans au début du printemps. Surfacez les autres années en mettant quelques centimètres de terreau en surface.

Protection hivernale

En pleine terre

Bien rustique, le mirabellier résiste à des températures passant sous les -20 °C. Un froid hivernal marqué favorise une bonne fructification.

En pot

En climat très froid, rapprochez la potée des murs de l’habitation pendant l’hiver. Épargnez-lui les emplacements à courant d’air pour préserver sa floraison printanière.

Multiplier le mirabellier

Le fait que le mirabellier soit greffé fait de sa multiplication un geste de professionnel.

On peut s’amuser à semer les noyaux de mirabelle, mais il faut alors s’armer de patience pour les premiers fruits qui apparaîtront 6 à 7 ans après le semis.

Taille du mirabellier

Tailler un mirabellier de plein vent

Le plus simple est de laisser le mirabellier prendre une forme naturelle sans intervenir pendant plusieurs années après la plantation. Il prend alors une forme dite de plein vent, d’une envergure de 5 à 6 m de diamètre et fructifie au bout de 4 à 5 ans. Les fleurs se forment sur les rameaux de l’année précédente.

Quand l’arbre est adulte, une taille de fructification est nécessaire.

- Pendant le repos de la végétation ou pendant l’été, supprimez les branches en surnombre qui se croisent ou orientées vers le centre de la ramure.

- Supprimez aussi les rameaux morts, vieux ou malingres.

mirabelles soleil

Mirabelles au soleil

Tailler un mirabellier en gobelet

Certains jardiniers préfèrent limiter l’envergure de leur mirabellier en le conduisant en gobelet qui présente 3 à 5 charpentières. Il existe des gobelets préformés par le pépiniériste sur une base-tige (tronc < 70 cm), une demi-tige (tronc autour de 1,6 m) ou une haute-tige (tronc autour de 2 m).

Vous pouvez aussi former vous-même votre gobelet avec des tiges de hauteur différentes à partir d’un scion. Cette taille de formation se pratique sur 4 ans. Des tailles hivernales vont permettre de former le gobelet en renforçant 5 charpentières et leurs sous-charpentières. Le principe est de tailler juste au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur pour obtenir des charpentières obliques plutôt que verticales. La taille des sous-charpentières va permettre de les étager.

Pendant le même temps, ces tailles d’hiver seront complétées par des tailles estivales (en vert) visant à aérer le centre du gobelet en supprimant la végétation trop verticale ou vigoureuse sans toucher à la charpente (charpentières et sous-charpentières).

Ensuite, pour la taille de fructification, respectez les mêmes périodes et gestes que pour un mirabellier de plein vent.

Conseils de taille pour de bonnes récoltes

On peut souvent observer chez les pruniers une année de forte production suivie d’une année faible. Pour réguler les récoltes d’une année sur l’autre, il faut tailler l’hiver qui suit une grosse récolte de façon à réduire le nombre de bourgeons à bois et équilibrer le ratio avec les boutons à fleurs :

- Raccourcissez les rameaux longs peu vigoureux et supprimez les rameaux trop vigoureux comme les gourmands.

- Conservez les rameaux courts (dards ou porteurs de bouquets de mai qui sont les boutons à fleurs) qui grâce à une sève ralentie fleurissent et donc fructifient.

L’hiver qui suit une faible récolte, contribuez à l’équilibre en supprimant des rameaux courts et leurs boutons de mai.

Pierre-Adrien
Pierre-Adrien

Maladies et parasites

Dans de bonnes conditions de culture, le mirabellier est rarement malade ou parasité.

L’oïdium peut toutefois s’installer en cas de forte chaleur et de stress hydrique. Veillez à abreuver le fruitier pendant la saison chaude. Si récidive, traitez dès la fin de la floraison avec des produits, à base de soufre, compatibles avec le jardinage biologique.

Les feuilles du mirabellier attirent différents types de pucerons surtout si le sol est trop riche en azote. Le feuillage devient poisseux et attire les fourmis. Les feuilles piquées se déforment et s’enroulent. Agissez en hiver pour détruire leurs œufs et leurs larves. Ce traitement d’hiver peut aussi agir contre les œufs des acariens dont les piqûres à la belle saison donnent un aspect plombé au feuillage.

Une petite chenille, le carpocapse des prunes, creuse le fruit qui se teinte de violet, produit de la gomme, flétrit et tombe prématurément. Luttez avec les pièges à phéromones. Les mirabelles présentent des taches brunes et grisâtres, elles tombent ou se momifient sur l’arbre. C’est la moniliose, un champignon microscopique qui hiverne dans les fruits touchés et les chancres. Un traitement fongicide à base de cuivre répété plusieurs fois doit être envisagé.

Enfin, pensez à éliminer les fruits parasités et pourris, ne les laissez pas sous l’arbre !

Récolte et conservation des mirabelles

Selon la variété choisie, la récolte des mirabelles se fait entre juin et septembre avec un pic à partir de la mi-août. Elle dure 2 à 3 semaines.

Récoltez à maturité, car la mirabelle ne mûrit pas une fois ramassée. Les mirabelles se détachent alors facilement.

Dégustez les mirabelles sous 3 jours lorsqu’elles sont conservées à température ambiante, 5 ou 6 quand elles sont au frigo.

Vous pouvez conserver les mirabelles par congélation (avec ou sans noyau), stérilisation en bocaux, dans de l’alcool, ou en confitures.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un mirabellier ?

N’hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris