Imprimer
planter piments

Piment : plantation, culture et récolte

Publié le 21 mars 2019

Aussi esthétiques que productifs, les pieds de piments se glissent partout dans le jardin : dans le potager bien sûr, mais aussi dans les massifs ou en potées !

Aussi esthétiques que productifs, les pieds de piments se glissent partout dans le jardin : dans le potager bien sûr, mais aussi dans les massifs ou en potées !


piment des oiseaux

Piment des oiseaux

Présentation des piments

Piment, poivron… Il s’agit en fait d’une seule et même plante, Capsicum annuum. Dès lors comment les distingue-t-on ? En fonction de leur piquant, de leur saveur brûlante. Celle-ci est causée par la présence d’un alcaloïde, la capsicine. La quantité de cette molécule varie selon les variétés : nulle chez les poivrons, très importante chez les piments les plus enragés. Au début du XXe siècle, Scoville, un pharmacien américain qui utilisait la teneur en capsicine des piments pour fabriquer des onguents eut l’idée de mesurer la « force » de ceux-ci sur une échelle graduée de 1 à 10. L’échelle de Scoville permet ainsi de connaître la force du séisme gustatif provoqué par certains piments !

Avec ses fruits ronds, en forme de lampion pointu ou effilé, coloré de vert et de rouges, cette plante annuelle est fort décorative. On peut ainsi l’installer aussi bien dans le potager que dans les massifs de fleurs. Sa stature arbustive de taille limitée permet également de le cultiver en pot pour l’installer sur les terrasses et balcons.

Bon à savoir : les piments sont très riches en vitamine C (bien plus que les agrumes). Il possède également un taux intéressant de carotène, de xanthones et de flavonoïdes. Pimenter ses plats est donc bon pour la santé.

Variétés de piment

Il existe des milliers de variétés de piments (Capsicum annuum) à la saveur chaude, voire brûlante ! Voici quelques-unes de nos préférées :

- Piment 'De Cayenne'

Cette variété ancienne offre de petits fruits, longs et étroits, réputés pour la force de leur saveur piquante. Ils sont très appréciés pour épicer les marinades.

- Piment « Des Oiseaux »

Ces tout petits piments coniques (-1,5 cm de longueur) portent ce nom, car en Afrique où ils sont très cultivés, leur lumineuse couleur rouge attire de nombreux oiseaux. Attention : ils sont vraiment très brûlants !

- Piment 'Sucette de Provence'

Voilà une variété locale de piment, traditionnelle dans tout le sud de la France. Les fruits effilés, de 10 cm de long, à la chair mince, ont une saveur très forte.

- Piment 'Nour F1'

Longs et effilés, les fruits de cette variété ont une saveur assez forte. Ils deviennent bien rouges à maturité, mais c’est avant que l’on conseille de les récolter : lorsqu’ils sont vert-blond.

- Piment basque 'Gorria'

Il s’agit de la variété traditionnelle basque, celle qui a fait la renommée d’Espelette. Rouge foncé, longs et minces, ses fruits, qu’elle produit en quantité, sont assez brûlants.

Plantation du piment

Où planter les piments ?

Sol

Les piments apprécient les sols riches en humus, meubles et profonds où peut se développer son système racinaire puissant, pouvant se développer jusqu’à 90 cm de profondeur.

Exposition

Le piment est encore plus exigeant en lumière que la tomate : réservez-lui donc l’endroit le plus ensoleillé du potager.

Quand planter le piment ?

Cette plante nécessite beaucoup de chaleur pour se développer. Elle ne supporte pas le gel. En conséquence, ne l’installez en pleine terre qu’une fois tout risque de gel écarté, généralement après la mi-mai en France.

Cette plante nécessite beaucoup de chaleur pour se développer. Elle ne supporte pas le gel. En consé

En pleine terre

Les plants piments s’installent comme les tomates : à 50-60 cm d’espacement et en inclinant et enterrant la base de leur tige. Recouverte de terre, cette portion émettra des racines qui alimenteront d’autant mieux la plante. Des tuteurs ? Ils sont inutiles et gêneraient la pose de voiles d’hivernages, de cloches ou d’autres abris, qui, hors des régions aux hivers doux, recouvriront les piments le plus longtemps possible.

En pot

Contrairement à la tomate qui est une liane, le piment possède un port arbustif qui le recommande pour la culture en pot. Veillez toutefois à ce que le plant puisse bien développer son système racinaire en lui offrant des contenants de belles dimensions (60 cm d’envergure minimum).

Culture du piment

Arrosage du piment

En pleine terre

Apportez un arrosage assez suivi aux piments pendant la formation des fruits. Il peut être plus limité ensuite. N’hésitez pas à couvrir le sol aux pieds des piments avec de larges pierres plates : elles conservent la fraîcheur du sol. Plus encore : ce paillage minéral capte la chaleur du soleil le jour pour la restituer la nuit.

En pot

La culture du piment en pot n’offre qu’un volume de terre limité et donc un plus grand suivi des arrosages. Veillez à ce que le terreau des piments ne se dessèche pas.

Fertilisation

En pleine terre comme en pot, le piment ne nécessite aucun apport d’engrais. Au contraire : cette plante réagit assez mal à la fertilisation azotée excessive qui entraîne un développement excessif du feuillage au détriment des fruits, et une plus grande sensibilité aux maladies et ravageurs.

Multiplier les piments

La multiplication du piment se fait par semis :

1. Semez les graines dans une terrine remplie de terreau placée au chaud (à 20 °C minimum) de février à avril.
2. Maintenez le terreau des semis humide en pulvérisant de l’eau tiède dessus.
3. Si nécessaire, repiquez les plants que vous garderez au chaud jusqu’à la plantation.

Attaques et maladies du piment

Mosaïque, mildiou, attaques d’acariens… divers maladies et ravageurs peuvent s’attaquer aux plants de piments… chez les maraîchers ! Dans le jardin amateur, ces légumes-fruits ne sont que très rarement affectés.

Récolte, conservation et utilisation des piments

Récolte du piment

Les piments sont en général verts et deviennent rouges à maturité. C’est généralement à ce stade qu’on les récolte, mais rien n’empêche de les utiliser jeunes quand ils ne se sont pas encore empourprés.

Les piments sont en général verts et deviennent rouges à maturité. C’est généralement à ce stade qu’

Les piments se conservent frais un peu plus d’une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur. Ils se prêtent très bien au séchage et peuvent également être confits au vinaigre.

Utilisation en cuisine

Une recommandation dans l’utilisation du piment : que vous l’ajoutiez frais dans une sauce ou un plat qui mijote ou le fassiez sécher ou confire au vinaigre, conservez-le entier, ne le coupez pas. Le piment est une épice. À ce titre, il est toujours utilisé avec parcimonie.

Recette

Gelée de piment :

1. Versez dans un confiturier 200 g de piments entiers et 1 l de vin blanc doux.
2. Laissez cuire à feu doux environ 40 minutes sans cesser de remuer.
3. Passez au chinois puis laissez refroidir.
4. Pesez le liquide obtenu et ajoutez la même proportion de sucre gélifiant.
5. Portez de nouveau à ébullition et laissez cuire à feu doux 10 minutes.
6. Versez dans des pots.

Cette gelée relève les charcuteries, les fromages à pâte dure, le magret, le foie gras…

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou la culture des piments ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris