Imprimer
calamondin agrume

Calamondin : variétés, plantation et entretien

Publié le 18 sept. 2018

Le calamondin est un petit agrume d'ornement facile à cultiver. Son feuillage persistant et lustré valorise ses fleurs blanches et parfumées et ses fruits ronds orange vif évoquant des oranges miniatures. La floraison et la fructification se produisent presque toute l'année ! Peu rustique, mais de culture facile, le calamondin présente un atout majeur : c'est un des rares agrumes appréciant la vie à l'intérieur, lui valant son surnom d’« oranger d’appartement ».

Le calamondin est un petit agrume d'ornement facile à cultiver. Son feuillage persistant et lustré valorise ses fleurs blanches et parfumées et ses ...

Voir

Présentation du calamondin

citrus mitis

Citrus mitis

Le calamondin (ou Citrus mitis en latin) est un petit arbuste chinois autofertile, résultat du croisement entre un mandarinier sauvage et le kumquat. À l'âge adulte, il atteint de 2 à 3 m de hauteur pour 1,50 à 2 m de largeur. Sa croissance est plutôt lente et son port compact et naturellement arrondi. Ses feuilles persistantes, oblongues et coriaces offrent un beau vert lustré.

La floraison de ce petit oranger peut se produire toute l'année, avec toutefois un pic printanier. Les petites fleurs blanches et odorantes, au doux parfum d'orange, sont suivies par des fruits ronds orange vif. De 3 à 4 cm de diamètre, ils restent décoratifs longtemps sur le calamondin. Leur peau fine adhère peu à la chair jaune vert comestible, peu appréciée crue car très acide. Cuite, cette dernière permet de confectionner une confiture parfumée légèrement amère, parfaite avec le foie gras notamment.

Culture en pleine terre

La faible rusticité du calamondin,-2 à -3°C, ne permet sa plantation en pleine terre que dans les régions où les gelées sont rares voire inexistantes, de faible intensité et de courte durée. Ailleurs, on le cultive en bac, à abriter du gel en hiver.

En pleine terre (sous climat doux), le calamondin s'utilise en isolé près d'une terrasse, sur écrin de verdure de la pelouse ou d'un massif de fleurs s'il est cultivé sur tige. Il est également l'allié des quatre saisons pour marquer l'entrée du jardin, du potager ou du verger.

Culture en pot

Cultivé en bac, il joue les nomades décorant la terrasse, la véranda ou le balcon toute la belle saison (toute l'année sous climat doux) et prenant ses quartiers d'hiver dans la maison où il continue d'assurer le spectacle.

Si vous le laissez à l'extérieur toute l'année, plantez du thym ou des lavandes sous son couvert. Si vous le sortez seulement tout l'été, décorez son pied avec des œillets d'Inde pour faire écho au coloris des fruits. Pour une culture permanente dans l'appartement, quelques misères violet foncé créent un duo contrasté et original en collerette autour du pied.

Variété de calamondin

L’oranger calamondin est un hybride entre un mandarinier sauvage (genre Citrus) et un kumquat (genre Citrofortunella).

Bon à savoir : une variété à feuillage panaché existe : Calamondin ‘Variegata’.

Citrus citrofortunella

Citrus x citrofortunella

Calamondin (Citrus mitis ou Citrus x citrofortunella)

Feuillage persistant, feuilles oblongues, coriaces, vert brillant. Sa floraison s'étale sur toute l’année, mais s'accentue entre mars et juin. Il produit de petites fleurs blanches parfumées.

Une fructification possible toute l'année mais surtout en automne/en hiver. Il produit de petits fruits ronds et orange vif comestibles. Peu rustique, il résiste à des températures de -2/ -3°C.

Plantation du calamondin

Exposition

Placez-le à situation lumineuse sans être cuisante, abritée des courants d'air. Évitez la proximité d'un radiateur ou d'une cheminée quand il est à l'intérieur.

Sol

Comme tous les agrumes, il apprécie un sol fertile, humifère, léger et surtout parfaitement drainé car il craint les excès d'eau. Il préfère un pH neutre à légèrement acide.

Quand planter ?

En pleine terre comme en bac, plantez-le au début du printemps ou de l'automne. Une plantation tout le printemps jusqu'en juin est possible si les arrosages peuvent être réguliers jusqu'en automne.

Comment planter en pleine terre ?

1. Une fois choisi l’endroit le mieux exposé, creusez un trou large et profond de 2 à 3 fois le volume de la motte de racines.
2. Mettez la motte à tremper dans un seau d'eau pendant une dizaine de minutes.
3. Ameublissez bien le sol et apportez du gravier ou des billes d'argile pour l'alléger s'il est de nature compacte. Mélangez avec un peu de fumure organique ou de l'engrais spécial agrumes pour soutenir l'enracinement et la végétation la première année.
4. Plantez votre calamondin de façon que la motte affleure le niveau du sol.
5. Arrosez copieusement et paillez pour limiter les arrosages ultérieurs.

Comment planter en pot ?

1. Mettez la motte à tremper dans un seau d'eau pendant une dizaine de minutes.
2. Choisissez un bac large, profond et dont le fond est troué (pas de bac à réserve d'eau !).
3. Déposez 5 cm de billes d’argile et recouvrez d’un voile de drainage pour éviter que le terreau bouche le trou de drainage lors des arrosages.
4. Utilisez un terreau spécial agrumes et plantes méditerranéennes. Un bon terreau de plantation allégé avec de la perlite fait aussi l'affaire.
5. Placez le calamondin et comblez avec le substrat.

Entretien du calamondin

Arrosage du calamondin en pleine terre

Le calamondin doit être arrosé régulièrement pendant toute la belle saison, surtout les deux premières années après la plantation, le temps que son système racinaire soit bien développé. Par la suite, maintenez un sol frais en été même s'il supporte des courtes périodes de sécheresse.

Dès l'automne, les apports d'eau peuvent diminuer car la pousse ralentit avec la baisse des températures.

Arrosage du calamondin en pot

Le calamondin cultivé en bac doit être arrosé régulièrement pour maintenir un sol frais mais non humide autour de ses racines. Espacez les arrosages en automne et en hiver en laissant sécher le terreau entre deux arrosages.

Si le calamondin est rentré dans une pièce lumineuse de la maison, adaptez les apports d'eau car il ne fait pas de pause végétative dès que les températures dépassent 14-15°C. Vaporisez régulièrement le feuillage surtout quand l'atmosphère de la pièce est asséchée le chauffage. Une légère bruine sur les fleurs permet d'améliorer la pollinisation en dispersant le pollen entre les différentes et d'augmenter ainsi la fructification.

Fertilisation

En pleine terre

Au début du printemps, apportez du compost ou une fumure organique (surtout en sol pauvre) au calamondin, gourmand comme tous les agrumes. Complétez par un apport d'engrais riche en potasse deux fois pendant la belle saison (mai/juillet).

En pot

Tous les 15 jours, de mai à août, ajoutez un engrais spécial agrumes à l'eau d'arrosage. Rempotez votre calamondin au printemps tous les 3 ans. Surfacez les années sans rempotage (changez la terre sur quelques centimètres d'épaisseur en surface).

Protection du calamondin en hiver

Le calamondin est un agrume particulièrement peu rustique. Il résiste très mal au froid et à des températures inférieures à -2 °C.

En climat doux (zone de l'oranger ou zones protégées du littoral atlantique), il peut être nécessaire de le protéger avec un voile de forçage si un coup de froid inhabituel est annoncé surtout si c'est un jeune sujet ou qu'il est cultivé en pot, sa sensibilité au froid étant accrue.

Calamondin pot hiver intérieur

Calamondin

Dans les autres régions, cultivez-le en pot à l'intérieur de la maison ou dans la véranda. Le calamondin apprécie de passer la belle saison à l'extérieur à situation tamisée. Pour éviter les brûlures de feuilles dès que les températures nocturnes dépassent 10°C, n'oubliez pas de le rentrer en fin d'été en surveillant la baisse des températures.

Bon à savoir : sans choc thermique (en dessous de 14/15°C), il ne connaît pas de repos végétatif et continue à fleurir et à fructifier.

Taille du calamondin

Il n’est pas indispensable de tailler le calamondin, cependant cette opération permet de rééquilibrer la silhouette de l’arbuste et de lui conserver un port compact.

Réalisez une taille légère en hiver, après la récolte des fruits en réduisant les pousses de l'année. Pas trop car le calamondin fleurit et fructifie sur les pousses de l'année.

Nuisibles et maladies

Cochenilles : des parasites fréquents et tenaces sur les sujets cultivés à l'intérieur. Exsudant un miellat, ils sont propices à l'apparition de fumagine, sorte de champignon noir poudreux qui recouvre le feuillage. Nettoyez les feuilles atteintes ou vaporisez avec un mélange d'huile de colza et quelques gouttes de savon noir.

Araignées rouges : elles sont favorisées par des atmosphères sèches. Vaporisez régulièrement le feuillage même en hiver. Sortez le calamondin à la belle saison.

En pleine terre sous climat doux, le calamondin se montre résistant aux maladies ou nuisibles. En revanche, cultivés en pot, il peut subir quelques attaques.

Multiplication du calamondin

Le calamondin se multiplie par les techniques du bouturage ou du marcottage. Le greffage est à réserver aux professionnels.

Bouturage

1. Prélevez cette pousse en « arrachant » un bout d'écorce de la branche sur laquelle elle était : le fameux talon !
2. Conservez 2 à 3 feuilles au sommet de la bouture et trempez la base dans de la poudre d'hormones pour augmenter le taux de réussite.
3. Plantez la bouture dans du terreau de bouturage ou un mélange de terreau et de sable. Arrosez et couvrez d’une cloche ou d'un sachet transparent car l'enracinement se fait dans un air saturé d’humidité.
4. Gardez au chaud et à la lumière le premier hiver. Rempotez au printemps suivant.

Le bouturage dit « à talon » se pratique d'avril à septembre en prélevant une pousse de l’année.

Marcottage

1. Choisissez une branche en hauteur d’un diamètre d’un peu moins de 2 cm.
2. Retirez un anneau d’écorce sur 2 cm en incisant avec un couteau bien aiguisé.
3. Enveloppez cette zone de tourbe ou de sphaigne humide sur une dizaine de centimètres de long et enroulez le tout dans du papier aluminium. Serrez bien la base et le haut pour que la marcotte reste à l'humidité.
4. Au bout de 3 mois, les racines se seront formées. Il sera temps de couper la branche sous la marcotte et de la mettre en pot.

À faire en avril par le principe du marcottage aérien.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un calamondin?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris