Imprimer
culture du poireau

Poireaux : variétés, plantation et culture

Publié le 28 févr. 2019

Le poireau est un des légumes phares du potager en hiver. Très simple à cultiver, il est tout indiqué pour le jardinier débutant… et gourmand ! Il se prête en effet à mille et une délicieuses préparations culinaires.

Le poireau est un des légumes phares du potager en hiver. Très simple à cultiver, il est tout indiqué pour le jardinier débutant… et gourmand ! Il se prête en effet à mille et une délicieuses préparations culinaires.


Présentation du poireau

poireaux

Poireaux

Notre poireau actuel (Allium porum) dériverait du petit poireau des vignes sauvages. C'est une bien curieuse plante que le poireau : sa tige est réduite à un plateau au ras du sol qui émet des racines et de longues feuilles emboîtées les unes dans les autres. Elles forment ainsi une fausse tige, un « fût » blanc, plus ou moins haut selon les variétés.

Le poireau est bisannuel : il fleurit l'année qui suit celle du semis. Une tige florale s'élève alors au cœur des feuilles qui s'écartent en éventail. Il se forme à son extrémité un gros bouquet sphérique de petites fleurs blanches (ou rosées, ou lilas). Cette très jolie floraison est nectarifère et attire nombre d'insectes.

Bon à savoir : il existe différents poireaux… vivaces ! Plus petits que nos poireau cultivés, on consomme essentiellement leurs feuilles. Parmi eux se trouve le poireau des vignes (Allium polyanthum) qui, comme son nom l'indique, pousse dans les terrains cultivés du Midi. Il s'y avère souvent fort envahissant en raison des bulbilles qui se forment à sa base et qui se disséminent dès que l'on travaille le sol. Attention à ne pas le confondre avec le poireau perpétuel (Allium ampeloprasum) ! Comment les différencier ? Grâce aux véritables bulbes qui se créent autour des racines de cette plante et qui lui vaut aussi l'appellation de « poireau à gousses ».

Variétés de poireau

Les diverses variétés de poireaux se ressemblent beaucoup. Elles se distinguent un peu par le coloris de leur feuillage, mais surtout en fonction de l'époque où on les plante et les récolte.

- Poireau 'Monstrueux de Carentan' : cette variété doit son nom au fait que son fût est moins long que la plupart des autres poireaux, mais bien plus large : il peut atteindre 8 cm de diamètre. Contrairement à la plupart des poireaux d'automne, il supporte bien le froid. Saison de récolte : automne.

- Poireau bleu de Solaise : cette variété ancienne originaire de Solaise, près de Lyon, est réputée pour sa très grande résistance au froid (ainsi qu'à la montaison). Comme son nom l'indique, ce poireau se distingue par le coloris bleuté de son feuillage qui devient ainsi assez ornemental. Saison de récolte : hiver.

- Poireau 'Electra' : précoce, volumineux, voici les principales qualités que l'on attribue à ce poireau. À noter : il se prête très bien à la congélation. Saison de récolte : été, automne.

- Poireau 'Portura' : ce poireau est apprécié pour sa présentation parfaite : son long fût (18-20 cm) bien blanc se distingue nettement de son feuillage vert. Saison de récolte : automne.

- Poireau 'Jaune du Poitou' : cette variété ancienne se caractérise par le coloris de son feuillage : vert blond, voire doré. Ce poireau n'est pas très rustique, mais il grossit vite et est précoce. Il est surtout d'excellente qualité gustative. Saison de récolte : été, automne.

- Poireau 'Armor F1' : ce poireau particulièrement rustique est tout indiqué pour les régions aux hivers rigoureux. Ses autres atouts ? Une très bonne productivité ainsi qu'une belle présentation grâce à son long fût blanc et à son feuillage vert foncé. Saison de récolte : automne, hiver.

Plantation des poireaux

Où planter les poireaux ?

Sol

Très facile à cultiver, le poireau est peu exigeant sur la nature du sol. Il apprécie néanmoins les terrains profonds et meubles, frais et assez argileux

Exposition

Les poireaux poussent aussi bien à la mi-ombre qu'au soleil. Rustiques, ils peuvent parfaitement rester en pleine terre l'hiver.

Quand semer et planter les poireaux ?

On distingue 3 catégories de poireaux :

- Les poireaux d'été :

Semis : février-mars / Plantation : mai / Récolte : juillet-octobre

- Les poireaux d'automne :

Semis : mars-avril / Plantation : juin-juillet / Récolte : septembre-mars

- Les poireaux d'hiver :

Semis : avril-mai / Plantation : juin-juillet / Récolte : janvier-avril

Connaissez-vous les poireaux baguettes ? Il ne s'agit pas ici d'un autre genre ou d'une nouvelle espèce de ce légume, mais simplement d'une façon de cultiver les poireaux d'hiver !

1 - Semez les graines de poireaux en août, en ligne, directement en pleine terre.
2 - Éclaircissez par la suite en gardant un poireau tous les 45 cm.
3 - Laissez-les passer l'hiver dans le potager et arrachez-les au printemps, lorsqu'ils atteignent la taille d'un crayon, ou d'une « baguette ».

Très tendres, ils se cuisinent à la façon des asperges. À tester !

Comment semer et planter les poireaux ? (vidéo)

En pleine terre

1 - Les poireaux se sèment en ligne, en pépinière de pleine terre. Veillez à garder la main légère lors du semis : 4 g de graines peuvent fournir jusqu'à 1 000 plants !
2 - Éclaircissez les plants si ceux-ci poussent trop dru.
3 - Les plants sont prêts à être arrachés pour la plantation lorsqu'ils ont environ le diamètre d'un crayon.
4 - Avant de repiquer les poireaux, préparez-les en les « habillant », c'est-à-dire en coupant l'extrémité des racines et celle des feuilles.
5 - Ainsi « parés », pralinez les racines dans un peu d'eau boueuse et installez-les dans des trous laissés par un transplantoir (tous écartés les uns des autres d'une dizaine de centimètres).
6 - Pour obtenir des légumes avec un long fût blanc, on recommande traditionnellement d'installer les jeunes plants dans un sillon profond de 10 à 15 cm. Des binages répétés durant la culture, en rabattant un peu de terre contre les fûts prolongent cet effet.

À noter : on conseille souvent de mettre à sécher quelques heures (voire 2 jours) les tout jeunes poireaux juste issus de la pépinière avant de les repiquer. Et/ou de les faire tremper dans de l'eau de Javel diluée avant la plantation. Ceci limiterait les attaques de vers du poireau. Rien n'est moins sûr, mais n'hésitez pas à tester cette pratique sur une partie de vos plants pour observer si cette thèse se vérifie !

En pot

Les poireaux se prêtent difficilement à la culture en pot. Testez néanmoins : installez-les dans une jardinière en veillant à laisser un espace de 10 cm entre chaque plant.

Culture des poireaux

Arrosage du poireau

Les poireaux demandent un arrosage suivi durant toute leur croissance.

Fertilisation

Le poireau ne nécessite aucune fertilisation, au contraire. En effet, un excès d'engrais azoté, même d'origine naturelle, rend les plantes plus sensibles aux attaques de parasites et aux maladies, et amoindrit leurs qualités nutritionnelles.

Protection hivernale

Les poireaux sont des plantes absolument rustiques : elles peuvent rester exposées au froid tout l'hiver. En revanche, il est bien difficile de les extirper du sol lorsque celui-ci est gelé. C'est pour cela qu'il vous est recommandé de couvrir le sol d'une épaisse litière de feuilles sèches (comptez au moins 10 cm d'épaisseur).

Taille du poireau

Aucune taille n'est nécessaire. La coutume, qui consiste à couper le haut du feuillage des poireaux, semble sans incidence sur la productivité, la précocité de la récolte ou dans la lutte contre le parasitisme.

Multiplier le poireau

Laissez quelques-uns de vos plus beaux poireaux en pleine terre : ils fleuriront dès le printemps, attirant ainsi de nombreux insectes dont divers auxiliaires. La récolte des graines débute en général fin août-début septembre.

1 - Vérifiez la maturité des graines : elles doivent être bien noires. Les « capsules », ces petits réceptacles des graines, s'ouvrent d'elles-mêmes.
2 - Lorsque tel est le cas, coupez toutes les têtes des poireaux au sécateur et mettez-les à sécher à plat, sur un drap, dans un endroit abrité et ventilé.
3 - Attendez 6 semaines pour recueillir les graines : recouvrez-les têtes de poireaux d'un nouveau drap et marchez fermement dessus.
4 - Plongez tout ce que vous récoltez dans un seau d'eau et brassez le liquide. Les débris végétaux vont flotter tandis que les graines mûres restent au fond du récipient.
5 - Prélevez-les et faites-les sécher avant de les ensacher dans des enveloppes en papier.

Bon à savoir : la durée germinative des graines de poireaux est habituellement de deux ans. Attention, le poireau est une plante allogame. C'est-à-dire qu'elle peut se croiser avec d'autres poireaux. À savoir lorsque l'on veut conserver une seule et même variété !

Attaques et maladies du poireau

S'il existe tout un panel de maladies et de ravageurs qui attaquent les poireaux des maraîchers, ce n'est absolument pas le cas dans le jardin amateur. À l'exception de vraies plaies : le ver du poireau !

Ces vers peuvent être ceux d'un papillon (la teigne du poireau) ou d'une mouche (la mineuse du poireau). Ces insectes pondent sur le sol, au collet des plants ou sur le feuillage et pénètrent très vite dans le poireau. Décoctions et autres purins, coquilles d'œufs, association avec d'autres plantes comme la carotte… ces solutions n'ont jamais eu de réelle efficacité. La seule méthode qui ait fait ses preuves est de disposer, dès le semis et jusqu'à la récolte, des voiles anti-insectes sur les poireaux.

Récolter et cuisiner les poireaux

Récolte et conservation du poireau

Les poireaux restent en pleine terre : arrachez-les donc, à l'aide d'une fourche-bêche, au fur et à mesure de vos besoins pour profiter de toutes leurs qualités gustatives.

Cuisiner les poireaux

Les poireaux demandent un nettoyage minutieux (mais très simple), car de la terre se glisse souvent entre leurs feuilles engainantes. Fendez-les en croix, de la base du fût jusqu'en haut des feuilles. Écartez ces dernières sous le jet d'eau du robinet. Séchez ensuite les poireaux dans un torchon. Ils sont alors prêts à être cuisinés.

Conservez avec le fût une longueur non négligeable de feuillage vert. Ce dernier donne texture, saveur et couleur aux préparations à base de poireaux.

Pierre-Adrien
pierre adrien poireau

C'est entendu : le poireau se cuit à l'eau (20-30 minutes) pour être consommé à la vinaigrette, composer des soupes ou encore rentrer dans la préparation des pot-au-feu. Mais coupé finement et délicatement sué à la poêle, il se transforme en fondue qui devient la base de diverses préparations au goût subtil. Voici quelques exemples de recettes :

- Fondue de poireaux mouillée du jus de cuisson de moules et de coques, mêlée de crème fraîche, saupoudrée de curry, servie avec les coquillages
- Émincé de poireaux mélangé à un appareil à quiche, entre des feuilles de brick et servie façon Pastilla, saupoudrée de noix hachées.
- Poireaux ciselés, revenus vivement à la poêle, mouillés avec du Cognac, cuits avec des pommes de terre râpées et un peu de bouillon puis additionnés de lamelles de Cantal.

Recette : salade tiède poireaux, roquefort et œuf poché (vidéo)

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou la culture des poireaux ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris