Imprimer
plantation aloe vera

Aloe vera : variétés, plantation et entretien

Publié le 15 mars 2019

L’aloe vera, dont le nom latin est Aloe barbadensis, est surtout connu pour ses bienfaits utilisés en phytothérapie et cosmétique, moins pour sa culture. Cet aloès offre cependant une floraison décorative intéressante pour les jardins de rocaille.

L’aloe vera, dont le nom latin est Aloe barbadensis, est surtout connu pour ses bienfaits utilisés en phytothérapie et cosmétique, moins pour sa culture....

Voir

Présentation de l’aloe vera

aloe vera feuilles

Aloe Vera

Présent sur le pourtour méditerranéen, aux îles Canaries, au Cap Vert, en Afrique, en Inde et en Amérique centrale, l’aloe vera est une plante succulente adaptée aux régions tropicales arides.

Aloe barbadensis, ou aloe vera, pousse sur un tronc très court produisant une rosette de feuilles charnues bordées d’épines. De couleur gris-vert, les feuilles contiennent une pulpe donnant un suc et un gel connus depuis l’Antiquité principalement pour ses vertus cicatrisantes, hydratantes et laxatives.

Au jardin, cet aloès se cultive seulement sur la côte méditerranéenne, en Corse et dans quelques jardins de cactées très abrités en Bretagne. La plante aime la chaleur et ne supporte pas les pluies répétées ni les excès d’eau. Elle préfère croître à des températures toujours supérieures à 10 °C, idéalement entre 18 et 30 °C. Une culture en serre est donc la plus simple pour conserver une belle plante de longues années. Car cette succulente, offrant de splendides épis de fleurs jaunes en hiver, peut vivre longtemps et produit aussi beaucoup de rejets.

En région méditerranéenne, elle forme de grands massifs qui s’étendent au fil des ans quand on lui en laisse l’opportunité. En pot, la culture de l’aloe vera est assez facile à condition d’avoir un contenant un peu plus large que haut. L’ensemble de la plante arrive à environ 50 cm de haut au jardin, et atteint 1,30 m à 1,50 m avec les épis floraux. En pot, elle pousse moins haut, entre 30 et 40 cm, avec une croissance plus lente.

Cet aloès célèbre pour ses vertus n’est cependant pas le seul intéressant pour une culture d’intérieur. D’autres espèces, vendues sous le nom générique d’aloès, offrent des feuillages de coloris diversifiés, marbrés, zébrés ou cloqués, allant du vert au bleuté et dont les épines sont plus ou moins proéminentes. Les inflorescences de teintes vives sont rouge vif, rose ou orange vif.

Parmi elles, plusieurs se cultivent plus facilement en pleine terre, pour créer par exemple un jardin de cactées. L’aloès du Lesotho (Aloes aristata) supporte même des températures négatives jusqu’à -8 °C et se cultive aussi très bien en pot vu sa petite taille. D’autres espèces sont naines, et donc particulièrement adaptées à une culture en intérieur.

Variétés d’aloès

Le genre Aloes regroupe plus de 300 espèces dont une partie peut se cultiver en extérieur sous les climats doux ou dans une serre ou encore dans une véranda. Seule Aloe barbadensis offre des propriétés médicinales.

- Aloe barbadensis, syn. Aloe vera

Taille : hauteur de 60 cm en pot à 1 m en pleine terre. Feuillage : feuilles charnues gris vert, persistantes de 40 à 60 cm de long, voire plus, bordées de petites épines. Floraison : hampe florale de 60 cm de haut apparaissant en hiver. Fleurs jaunes, très lumineuses.

- Aloe aristata – Aloès du Lesotho

Taille : 15 à 20 cm de haut en pot. C’est l’espèce la moins sensible au froid. Feuillage : larges feuilles très charnues sur une rosette compacte, se développant depuis la base, sans tronc. Floraison : floraison orangée sur 20 cm de haut, attirant les insectes butineurs.

- Aloe brevifolia – Aloès à feuilles courtes

Taille : rosette très compacte haute de 10 à 20 cm en pleine terre et 10 cm en pot, de largeur similaire. Le port tapissant de l’espèce permet de former un massif. Plante rustique jusqu’à -4 °C en extérieur et très décorative en pot. Feuillage : feuilles tachetées de blanc, bordées d’épines blanches. Floraison : épis de fleurs orange vif portés par des tiges pourpres, de 50 cm de long.

- Aloe ferox – Aloès du Cap

Taille : 2 m à 3 m en pleine terre. Rustique sur la Côte d’Azur. Feuillage : les feuilles rigides s’étalent horizontalement. Leur bord est couvert d’épines brunes. Floraison : grands épis de fleurs orange foncé vif.

- Aloe variegata

Taille : espèce naine de 20 cm de haut, idéale en pot en intérieur. Feuillage : rosette serrée de larges feuilles enveloppantes, striées horizontalement de bandes blanches. La plante âgée prend l’allure d’une spirale. Floraison : petits épis de fleurs roses ou rouges.

Plantation de l’aloe vera (vidéo)

Où planter l’aloe vera ?

Sol

Les terrains pentus dont le drainage est assuré naturellement, comme dans les rocailles et sur les talus, sont de bons endroits où planter l’aloe vera. Sinon, la plante réclame un sol très bien drainé qui ne retient pas l’eau en hiver.

Exposition

Le plein soleil est requis en extérieur, pour la croissance et la floraison de la plante. En serre et en véranda, il faut une situation très lumineuse, mais évitez de placer le pot juste derrière une vitre aux heures chaudes en période estivale. En appartement, c’est la même chose, mieux vaut sortir la plante sur le balcon plutôt que de la laisser griller derrière une vitre.

Quand planter l’aloe vera ?

La plantation se fait au printemps ou en été. En pot, rempotez la première année après l’achat puis tous les deux à trois ans.

Comment planter l’aloe vera ?

En pleine terre

1. Laissez de l’espace autour de la plante, car les rejets sont nombreux.
2. Évitez également de placer la plante trop au bord des allées, les feuilles épineuses peuvent blesser.
3. Creusez un trou plus large que profond, pour permettre aux racines de mieux s’étaler dans une terre meuble.

En pot

1. Optez pour un contenant en terre cuite, car ceux en plastiques ne laissent pas la terre respirer et conservent donc davantage l’humidité après l’arrosage. Comme les racines de l’aloès sont superficielles et s’étendent horizontalement, il vaut mieux que le contenant soit plus large que haut.
2. Un mélange de terreau et sable grossier est conseillé, ou un terreau pour cactées.

Attention chez les jeunes sujets à ne pas enfouir les feuilles de la base dans la terre.

Entretien de l’aloe vera (vidéo)

Arrosage de l’aloe vera

En pleine terre

1. Arrosez peu, l’aloès se suffit en général des pluies sur nos côtes et de la rosée qui se concentre sur les feuilles et ruisselle jusqu’au sol.

En pot

1. L’arrosage de l’aloe vera se fait avec de l’eau à température ambiante, car une eau trop froide peut stresser la plante.
2. Arrosez parcimonieusement, et ne laissez pas d’eau résiduelle dans la soucoupe. Prenez le temps d’humidifier toute la motte (en arrosant en plusieurs fois à 5 min d’intervalle) pour qu’elle se gonfle et permette aux racines de la plante de reconstituer les réserves en eau contenues dans les feuilles.
3. En hiver, arrosez une fois par mois, seulement pour éviter au substrat de se dessécher totalement.

Fertilisation

En pleine terre

La fertilisation n’est pas nécessaire.

En pot

Apportez en fin de printemps et en fin d’été une demie-dose d’engrais soluble dans l’eau d’arrosage.

Protection hivernale

En pleine terre

En cas de gel prolongé, envelopper l’aloès avec un voile d’hivernage. Mais cette protection n’est pas facile à placer, car la plante fleurit en hiver. La culture de l’aloe vera en pot permet de rentrer le pot en serre.

En pot

Le pot doit être placé dans une serre, une véranda ou un intérieur très lumineux pendant la période hivernale quand les températures sont basses ou négatives.

Taille de l’aloe vera

L’aloès ne se taille pas. Nettoyez seulement les hampes florales fanées et coupez si besoin les feuilles sèches.

Multiplier l’aloe vera

Le bouturage de feuille d’aloe vera est quasi impossible sous nos climats. En revanche, le prélèvement des rejets qui se développent tout autour de la plante permet de multiplier la plante.

Attaques et maladies de l’aloe vera

Un aloès cultivé dans de bonnes conditions, au chaud et sans excès d’eau, reste exempt de maladies et parasites. Mais il craint particulièrement l’humidité du sol. Si des pucerons et cochenilles apparaissent, nettoyez les feuilles de l’aloès avec un chiffon imbibé d’alcool à brûler puis rincer à l’eau.

Utilisation de l’aloe vera

pulpe aloe vera

Pulpe de l'aloe vera

Le gel d’aloe vera est riche en eau, il est employé en cosmétique comme agent hydratant. Le suc d’aloe vera a quant à lui des propriétés laxatives, il est présent dans la pharmacopée traitant la constipation, mais doit être dosé avec précaution.

L’aloe vera est une plante aux propriétés apaisantes et cicatrisantes qui connaît aujourd’hui un franc succès. Il est employé aussi bien en cosmétique que dans les produits à vaisselle. Il est donc tentant de le cultiver soi-même afin de récolter les feuilles et préparer soi-même ses potions. Mais certaines parties de la plante contiennent un fort taux d’aloïne qui peut s’avérer hautement toxique. En effet, seule la pulpe des feuilles recueillie avec précaution est bénéfique. Si les feuilles de l’aloe vera sont utilisées en entier, elles sont toxiques.

Comme l’aloès est réputé pour absorber les COV présents dans l’atmosphère, il est aussi plus prudent de ne pas se servir des feuilles de celui que vous cultivez en intérieur pour une utilisation en phytothérapie.

En conclusion, il est préférable de cultiver l’aloe vera pour ses vertus décoratives et laisser le soin aux professionnels de la culture biologique d’extraire la pulpe et ses composés bénéfiques.

Questions / réponses

Quel terreau utiliser pour planter mon Aloe vera ?

Pour les Aloe vera, on utilise du terreau pour plante d’intérieur ou du terreau pour cactus. Dans les deux cas, il est préférable de mettre des billes d’argile dans le fond du pot pour faciliter le drainage. Vérifiez que le pot est bien percé. L’ennemi numéro un des Aloe vera, c’est l’excès d’eau, voilà pourquoi il faut bien faire attention à la gestion de l’arrosage et de l’eau pour éviter les problèmes.

Que faire quand mon aloe vera a des feuilles mortes ou abimées ?

Les feuilles de l’Aloe Vera finissent par se dessécher à leur base, elles sont remplacées par de jeunes feuilles au centre de la plante, c’est un processus normal. Pour les feuilles abimées ou sèches, il faut les couper à raz, sans abimer les autres feuilles, avec un cutter par exemple. On peut aussi les laisser se dessécher complètement, ce qui ne nuit pas au reste de la plante.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un aloe vera ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris