Imprimer
bonsaï

Bonsaï : espèces, entretien et taille

Publié le 27 févr. 2019

Vous rêvez de cultiver chez vous un petit arbre miniature ? Contrairement à ce que l’on croit souvent, s’occuper d’un bonsaï n’est pas réservé aux spécialistes. Avec un peu d’observation et quelques soins, vous obtiendrez d’excellents résultats !

Vous rêvez de cultiver chez vous un petit arbre miniature ? Contrairement à ce que l’on croit souvent, s’occuper d’un bonsaï n’est pas réservé aux spécialistes. Avec un peu d’observation et quelques soins, vous obtiendrez d’excellents r

...
Voir

À la découverte des arbres bonsaïs

Bonsai

Bonsaï

Le mot « bonsaï » est un mot japonais signifiant « arbre cultivé en pot ». Les bonsaïs sont en effet des arbres cultivés dans un très petit contenant, miniaturisés à l’extrême grâce à des tailles successives des branches et des racines. Il s’agit d’une technique ancestrale née en Chine, largement adoptée par la suite au Japon et plus récemment introduite en Europe.

À l’origine, les bonsaïs étaient des arbres d’extérieur, tout comme les arbres dont ils étaient la réplique miniature : érables, pins, hêtres… Désormais, deux types de bonsaïs sont commercialisés : les bonsaïs d’extérieur et les bonsaïs d’intérieur, ces derniers étant obtenus à partir de variétés tropicales ou subtropicales susceptibles de s’acclimater dans nos maisons.

Les bonsaïs d’intérieur ont connu un tel succès qu’ils sont maintenant les plus répandus. Attention, cependant ! En dépit de leur nom, ce sont des arbres qui ont besoin de vivre une partie de l’année en plein air : autrement dit, il est nécessaire de pouvoir les sortir à la belle saison au jardin ou sur le balcon.

Si vous décidez d’acquérir un bonsaï d’intérieur, certaines caractéristiques peuvent guider votre choix. Prêtez d’abord attention à la facilité d’entretien et à la vitesse de croissance de l’arbre. Ensuite, à vous de voir si vous souhaitez un beau feuillage brillant, si vous vous laissez charmer par un petit arbre fleuri ou si vous privilégiez la beauté d’un port…

Les bonsaïs d’intérieur les plus faciles d’entretien

Le bonsaï ficus

Les bonsaïs ficus sont sans nul doute les plus faciles à entretenir, notamment en raison de leurs feuilles persistantes, épaisses et cireuses, qui tolèrent relativement bien une certaine sécheresse ambiante.

Les deux espèces de bonsaïs suivantes pardonneront bien des erreurs aux débutants :

- Le bonsaï ficus retusa (Ficus retusa) : est l’un des plus répandus. Il se caractérise par des racines aériennes vigoureuses et une croissance rapide.

- Le bonsaï ficus ginseng (Ficus microcarpa) : a également de fortes racines aériennes (le mot chinois « ginseng » signifie « racine »). Sa silhouette se caractérise par un renflement important à la base du tronc, ce qui lui permet de stocker l'eau en vue des périodes de sécheresse.

bonsai poivrier du japon

Poivrier du Japon (Zanthoxylum piperitum)

Le poivrier du Japon

Si vous avez envie d’un petit arbre original à croissance rapide, le poivrier du Japon (Zanthoxylum piperitum) est fait pour vous : son beau feuillage persistant est non seulement vernissé, mais a la particularité d’être très aromatique.

Au printemps, cet arbre vous offrira en prime des fleurs blanc vert, suivies de petits fruits.

bonsai pin bouddhistes

Pin des Bouddhistes (Podocarpus macrophyllus)

Le pin des bouddhistes

Si vous souhaitez plutôt un bonsaï sapin, vous aimerez le pin des bouddhistes (Podocarpus macrophyllus), à croissance très lente, portant des aiguilles d’un vert brillant au revers glauque.

D’autres bonsaïs populaires

D’autres bonsaïs d’intérieur populaires sont les troènes, les buis, ou encore les bonsaïs carmona et serrissa. Ils demandent juste un peu plus d’attention que les ficus, le poivrier du Japon et le pin des bouddhistes.

- Bonsaï troène de Chine (Ligustrum sinensis) : Feuillage persistant à semi-persistant, vert foncé. Parfois quelques fleurs blanches en juin-juillet, suivies de petits fruits ovales noirs. Croissance rapide.

- Bonsaï buis de Chine (Buxus harlandii) : Feuillage persistant, très petites feuilles vert foncé brillant. Floraison blanche insignifiante en février-mars. Écorce côtelée décorative. Croissance lente.

- Bonsaï carmona (Carmona retusa, Carmona microphylla) ou arbre à thé : Feuillage vert brillant. Fleurs blanches en été, suivies de petits fruits globuleux. Croissance rapide.

Enfin, si vous rêvez avant tout d’un bonsai à fleurs, choisissez l’arbre aux mille étoiles ou l’azalée des Indes :

- Le bonsaï serissa (Serissa japonica) : se caractérise par un tronc gris rugueux, un feuillage persistant d’un beau vert foncé et une croissance rapide. Il doit son nom d’arbre aux mille étoiles aux nombreuses fleurs blanches dont il se couvre de juin à septembre. Des petites baies prennent ensuite le relai.

- L’azalée des Indes (Rhododendron indicium, Azalea indica) : est au contraire un bonsaï à fleurs à croissance lente. Son arrosage est un peu délicat, moyennant quoi il vous offrira en juin une floraison somptueuse, dans des coloris roses, rouges ou blancs.

Entretien d’un bonsaï d’intérieur (vidéo)

Chaque espèce de bonsaï nécessite des soins spécifiques, cependant quelques fondamentaux concernent tous les bonsaïs d’intérieur : lumière, humidité, arrosage et fertilisation adaptés, rempotage.

Lumière et humidité

Le bonsaï d'intérieur a besoin avant tout de lumière et d’humidité. Offrez-lui un emplacement lumineux à proximité d'une fenêtre, mais évitez le plein soleil.

Pour lui apporter l'humidité dont il a besoin, une bonne méthode consiste à le placer sur une soucoupe remplie de pouzzolane ou de billes d'argile régulièrement arrosées.

Arrosage du bonsaï

Vivant dans une très petite quantité de terre, un bonsaï doit être arrosé très régulièrement. Gardez-vous cependant des excès d’arrosage, qui risqueraient de provoquer la pourriture des racines.

1 - En moyenne, arrosez votre bonsaï une à trois fois par semaine, selon son espèce, la taille du pot et les conditions atmosphériques.
2 - Arrosez copieusement votre plante, mais ne laissez jamais d’eau stagner dans la soucoupe après l’arrosage.
3 - Entre deux arrosages, laissez la surface de la terre, mais seulement la surface, sécher un peu.
4 - En été, les arrosages seront plus fréquents, jusqu’à un ou deux par jour, pendant la période que votre « bonsaï d’intérieur » passe au jardin ou sur le balcon.

En plus de l’arrosage, des brumisations quotidiennes de l’écorce et du feuillage sont nécessaires pour la plupart des bonsaïs.

Pierre-Adrien
brumisation bonsai

Fertilisation du bonsaï

Toujours parce que votre bonsaï vit dans une petite quantité de substrat, il est très important de lui fournir régulièrement un engrais liquide adapté. Vous apporterez cet engrais pendant la période de végétation, soit une fois par mois de mars à octobre.

Rempotage du bonsaï (vidéo)

En moyenne un bonsaï doit être rempoté tous les 2 à 3 ans, au printemps. Plus que de changer le pot, ce qui n’est pas toujours nécessaire, il s’agit de renouveler le substrat et de tailler les racines.

1 - Commencez par dépoter l’arbre et grattez la terre de façon à libérer toutes les racines.
2 - Coupez ensuite les racines endommagées et taillez les racines les plus longues.
3 - Rempotez le bonsaï en utilisant un substrat adéquat, que vous verserez progressivement en le faisant bien pénétrer entre les racines.
4 - Tassez légèrement, arrosez bien et attendez quelques semaines avant de reprendre les apports d’engrais.

Taille d’un bonsaï (vidéo)

À l’origine, la taille de formation, ou taille de structure d’un bonsaï est généralement effectuée par un professionnel. Ensuite, il vous reviendra d’effectuer les tailles d’entretien, qui ont pour but de conserver sa jolie silhouette à votre petit arbre et de favoriser la pénétration de la lumière à l'intérieur de la plante.

1 - Taillez votre bonsaï en février-mars, ou après la floraison s’il s’agit d’un arbre à fleurs.
2 - Ne coupez jamais les jeunes rameaux vert clair, mais seulement les rameaux lignifiés qui présentent 6 à 8 feuilles : vous couperez alors au-dessus de la 2e feuille sur chaque rameau, tout en préservant la forme du bonsaï.
3 - Si un rameau pousse vers l'intérieur du bonsaï, coupez-le.

Quelques semaines plus tard, vous pourrez admirer les effets bénéfiques de cette taille. Poursuivez les soins réguliers de votre petit arbre afin de le garder en vie de longues années.

Questions / Réponses

Quelle est la bonne période pour tailler mon bonsaï d’intérieur ?

Pour les bonsaïs d’intérieur, il n’y a pas vraiment de période pour les tailler, on peut le faire toute l’année. Le but étant de la maintenir le plus possible la forme que lui a donné le producteur. Vous attendrez que les nouvelles pousses soient bien développées (environ 8 feuilles) et vous viendrez ensuite couper cette tige au-dessus de la 2ème ou de la 3ème feuille.

Mon bonsaï perd ses feuilles, comment faire ?

Les bonsaïs d’intérieur sont plutôt des plantes tropicales qui ont besoin de rester à l’intérieur en hiver car ils ne supportent pas les températures basses. En tout cas, ils ont tous, ou presque, besoin des soins suivant : un emplacement lumineux sans soleil direct, il faut les arroser copieusement quand la terre commence à sécher mais ne jamais laisser d’eau stagnante dans la soucoupe après l’arrosage. Pendant la période de croissance (printemps et été) pensez aux apports d’engrais régulier. Enfin, il ne faut pas placer les bonsaïs près d’une source de chaleur. Par contre en hiver dans la maison l’air est très sec à cause du chauffage. Ils ont besoin d’une bonne hygrométrie, c’est-à-dire d’une humidité de l’air élevée. Pour cela, vaporiser son feuillage tous les jours.

Vous avez des questions concernant le choix ou l’entretien d’un arbre bonsaï ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris