Imprimer
plantation cournouiller

Cornouiller : plantation, entretien et taille

Publié le 1 avr. 2019

Il existe une multitude de cornouillers, tous ayant de nombreuses qualités ornementales et certains aptes également à être utilisés pour des plantations favorisant la biodiversité. Les uns et les autres sont aujourd’hui devenus des incontournables.

Il existe une multitude de cornouillers, tous ayant de nombreuses qualités ornementales et certains aptes également à être utilisés pour des plantations favorisant la biodiversité. Les uns et les autres sont aujourd’hui devenus des incontourna...

Voir

Présentation du cornouiller

cornouiller florida daybreak

Cornus Florida Daybreak

L’ensemble des cornouillers sont des arbustes, plus ou moins hauts selon l’espèce, toujours bien garnis en feuilles, et prenant de l’ampleur en largeur. Certains comme le cornouiller blanc (Cornus alba) et ses variétés, le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) ou le cornouiller mâle (Cornus mas) restent d’envergure moyenne sur 2 à 4 m de haut, d’autres deviennent de véritables petits arbres sur 5 à 7 m de haut comme les cornouillers du Japon et de Chine (Cornus kousa) dont le port est également très étalé.

Presque tous les cornouillers sont caducs, ils perdent leurs feuilles en automne, souvent en offrant des coloris spectaculaires à cette période. Seule l’espèce Cornus capitata au feuillage persistant est proposée, mais encore peu connue. Les feuilles présentent des formes et des couleurs diversifiées, mais se reconnaissent à leurs nervures parallèles partant d’une nervure centrale très courte. Elles sont vertes, ou panachées ou encore marginées de blanc, de rose ou de jaune. Le bois de certains cornouillers est également coloré de rouge foncé, de rouge vif, de noir brillant ou de jaune.

Les floraisons dépendent elles aussi des espèces et ne se ressemblent pas : le cornouiller du Japon ou de Chine attire par ses fleurs entourées de quatre bractées pointues très épaisses ouvertes à plat et suivies par des fruits semblables à des fraises ou framboises rondes et comestibles, bien qu’ayant assez peu de saveur. Celui de Floride offre une floraison similaire avec des bractées un peu plus grandes et de petites baies rouges en automne. Le cornouiller mâle se remarque par sa floraison jaune soufre très précoce sur le bois nu. Les cornouillers blancs n’ont par contre pas de floraison spectaculaire, même si elle est mellifère. Ils sont davantage cultivés pour leur feuillage très dense, leur rapidité de croissance et leur port buissonnant.

La croissance des cornouillers buissonnants est rapide, et ils sont très rustiques. Ces arbustes sont utilisés en haie champêtre ou massif de fond de jardin et gros bosquets. Ils peuvent aussi constituer des haies moyennes entre deux parties de jardin, à condition de les maintenir à la bonne hauteur avec une taille annuelle de raccourcissement des tiges.

La croissance des cornouillers sur tronc est plus lente et ces derniers sont employés pour créer une scène remarquable, dans les jardins japonais par exemple ou des jardins de terre de bruyère. Ils sont aussi plus hauts.

Variétés de cornouiller

Tous les types de cornouillers sont proposés à la vente, car ils ont un succès grandissant depuis plusieurs années.

Cornus Alba Baton Rouge : plantation et entretien (vidéo)

- Cornouiller sanguin (Cornus sanguinea)

Port et taille : hauteur de 2 à 3 m et port buissonnant très étalé sur le double de la hauteur environ. Floraison/Fruits : fleurs blanches en corymbes en en mai-juin, à l’odeur peu agréable, mais mellifères, suivies par des baies noires recherchées par les oiseaux. Qualités : arbuste très résistant, à jeunes tiges rouge vif. Très rustique (-30 °C), mais n’aime pas les vents violents. Idéal en haie.

- Cornouiller blanc (Cornus alba)

Port et taille : port buissonnant aux tiges souples et arquées sur 2,50 m de haut et 2 m de large. Floraison/Fruits : fleurs blanches en cymes en avril-mai. Qualités : bois rouge vif en hiver. Arbuste se marcottant de lui-même quand une tige touche le sol. Idéal en haies et massif de fond de jardin. Bonne rusticité. Plusieurs variétés offrent des feuillages panachés ou jaunes.

- Cornouiller à bois rouge (Cornus alba 'Sibirica')

Port et taille : port buissonnant sur 2 m de haut et 1,50 m de large. Demande un sol fertile et profond. Floraison/Fruits : fleurs blanches discrètes en mai-juin suivies par des baies bleutées en automne. Qualités : arbuste très rustique supportant tous types de sols, mais qui restent frais, dont le feuillage devient flamboyant en automne. Bois rouge vif en hiver. Feuilles assez larges. Il existe une variété à feuilles panachées de crème devenant rose en automne.

- Cornouiller mâle (Cornus mas)

Port et taille : 3 à 5 m de haut sur autant de large avec un port buissonnant. Il peut aussi se conduire sur tronc. Floraison/Fruits : fleurs jaunes mellifères en février-mars suivies de baies rouges comestibles, les cornouilles, recherchées par les oiseaux, que l’on récolte en fin d’été quand elles sont bien mûres pour les transformer en confitures. Qualités : arbuste indigène très rustique supportant les terrains calcaires et la sécheresse. Bonne espèce de haie à fruits, favorisant la biodiversité faunistique et utile aux abeilles en début de saison.

- Cornouiller à bois jaune (Cornus stolonifera 'Flaviramea')

Port et taille : port buissonnant bien touffu atteignant 2 m de haut environ sur autant de largeur. Floraison/Fruits : fleurs blanches en petits bouquets en avril-mai, mellifères. Qualités : bois jaune citron en hiver. Croissance très rapide et rusticité excellente. Préfère les sols frais à tendance acide.

- Cornouiller à fleurs (Cornus florida)

Port et taille : port élancé sur tronc unique ou recepé atteignant 4 à 6 m de haut environ sur une largeur similaire. Demande un sol frais, non calcaire, et de la chaleur en été pour bien fleurir. Floraison/Fruits : fleurs blanches ou roses en mai-juin suivies de baies rouges en fin d’été. Feuillage rouge à violacé en automne, selon les variétés. Qualités : rustique jusqu’à -15 °C. Floraison spectaculaire, en particulier sur la variété Cornus florida rubra.

- Cornouiller du Japon ou de Chine (Cornus kousa)

Port et taille : port érigé et étalé sur 4 à 7 m de haut selon les variétés. Demande un sol frais, non calcaire et bien drainé. Floraison/Fruits : floraison blanche ou rose en mai-juin. Qualités : bien rustique. Floraison spectaculaire et abondante suivie de grosses baies rouges de 2 à 2,5 cm de diamètre, semblables à des fraises ou des framboises. Il est surnommé l’arbre à fraises. Feuillage rouge ou violet en automne.

- Cornouiller officinal (Cornus officinalis)

Port et taille : port buissonnant sur 2 à 4 m de haut, végétation bien ramifiée. Floraison/Fruits : Fleurs jaunes en février-mars, mellifères suivies de petites baies rouges comestibles en fin d’été. Qualités : jeune bois orangé en hiver, bois âgé s’exfoliant et de couleur brun orangé. Feuillage devenant orangé à l’automne. Supporte les terrains calcaires.

Plantation du cornouiller (vidéo)

Où planter le cornouiller ?

Sol

Les cornouillers d’Asie et de Floride se plantent en sol neutre ou à tendance acide. Les autres cornouillers acceptent la plupart des sols même calcaires. Certains préfèrent les sols qui restent frais, d’autres supportent la sécheresse, mais tous demandent des terrains bien drainés.

Exposition

Une exposition mi-ombragée, mais ensoleillée le matin convient aux espèces asiatiques et américaines. Les cornouillers blanc, sanguin et mâle supportent aussi bien l’exposition ensoleillée que mi-ombragée.

Quand planter le cornouiller ?

La meilleure période de plantation se situe en automne, avant que le sol ne se refroidisse de trop. Évitez de planter en sol gelé. La plantation de printemps est également bonne à condition de bien arroser le premier été pour permettre une bonne reprise.

Comment planter le cornouiller ?

En pleine terre

Laissez au minimum 1,50 m de distance entre les pieds de cornouillers utilisés en haie ou en massif. Ces espèces ont besoin de place pour se développer et peuvent même se marcotter afin de créer un massif plus important.
Les cornouillers sur tronc unique poussent plus lentement, et leur système racinaire reste superficiel en prenant une aire aussi large que celle de leur ramure. Il vaut donc mieux ne pas planter d’autres arbustes autour de leur pied afin d’éviter de casser leurs racines. Paillez en revanche tout autour du pied avec un paillage organique.

En pot

L’ampleur des cornouillers justifie de choisir un grand contenant dès le départ. La culture en grand bac de terrasse est meilleure qu’en pot.

Entretien du cornouiller

Arrosage du cornouiller

En pleine terre

Arrosez les deux premières années après la plantation. Pour les espèces d’Asie et d’Amérique, conservez un sol frais en arrosant ensuite quand le temps est sec. Pensez à arroser sur une aire aussi large que celle de la ramure reportée au sol.
Les cornouillers de haies peuvent se suffire des pluies, sauf en longue période de sécheresse où il faudra aussi arroser de temps à autre. Certains préfèrent un sol frais tout au long de la saison.

En pot

Arrosez régulièrement pour éviter le dessèchement de la motte, en particulier pour les cornouillers asiatiques et américains qui ne supportent pas la sécheresse.

Fertilisation

En pleine terre

Apportez du compost chaque automne au pied ou renouvelez le paillage organique. Les cornouillers souvent taillés s’épuisent à repousser, il faut donc penser à la fertilisation du sol pour les garder vigoureux.

En pot

Apportez un engrais organique dans l’eau d’arrosage au printemps et du compost en automne dans les grands bacs.

Protection hivernale

En pleine terre comme en pot, les cornouillers sont tous bien rustiques et n’ont donc pas besoin de protection hivernale.

cornus florida rubra

Cornus Florida Rubra - MAP/Mise au point

Taille du cornouiller

Les cornouillers asiatiques et américains ne se taillent pas. Leur croissance assez lente et leur architecture végétale particulière en branches étalées à différentes hauteurs doivent être respectées pour que cette ramure reste harmonieuse. La taille de ces cornouillers interviendra seulement en cas de dégât sur cette ramure ou d’une croissance mal équilibrée.

Les autres espèces peuvent se tailler régulièrement pour constituer des haies compactes, toujours en fin d’hiver, et favoriser la pousse de jeunes tiges au bois très coloré. En effet, le bois est vivement coloré sur les jeunes branches qui, au bout de 3 à 4 ans, prennent une teinte brune. Mais cette taille, effectuée en fin d’hiver avant la reprise de sève, n’interviendra que tous les 3 ans environ pour ne pas épuiser l’arbuste. On peut aussi rabattre les plus vieilles tiges chaque année, en laissant les autres. La taille du cornouiller à bois jaune, de croissance très rapide, peut être réalisée tous les 2 ans.

Lorsque l’on plante des cornouillers pour favoriser la biodiversité, il est plus intéressant de ne pas les tailler pour profiter de la floraison mellifère, de la densité des tiges et des feuillages qui accueillent les nids des oiseaux, et d’un écran brise-vent qui protégera les autres cultures.

Multiplier le cornouiller

La multiplication par marcottage des tiges est très simple. Elle se pratique en automne, et la séparation d’avec le pied-mère s’effectue au printemps suivant. Les espèces de haies sont les plus aptes à ce type de multiplication.

Le bouturage du cornouiller se pratique aussi en automne sur des rameaux lignifiés, ou au printemps sur de jeunes rameaux, pour l’ensemble des espèces.

Attaques et maladies du cornouiller

Les cornouillers sont des arbustes très résistants, rarement malades et peu sujets à des attaques de parasites. Mais dans les sols mal drainés, l’oïdium peut apparaître ainsi que l’anthracnose qui fait dépérir l’arbuste. Le drainage du sol est indispensable et la pulvérisation, ou l’épandage, de purin d’ortie renforce la résistance de la plante.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un cornouiller ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris