Imprimer
fleur estragon

Estragon : variétés, culture, plantation

Publié le 31 oct. 2018

Anisée et pimpante, quelle saveur que celle de l'estragon ! Très facile à cultiver, cette plante vivace trouve sa place aussi bien dans le potager perpétuel, dans les massifs, au pied des petits fruits que dans le jardin d'aromatiques.

Anisée et pimpante, quelle saveur que celle de l'estragon ! Très facile à cultiver, cette plante vivace trouve sa place aussi bien dans le potager perpétuel, dans les massifs, au pied des petits fruits que dans le jardin d'aromatiques.


Présentation de l’estragon

Chaque printemps apparaissent les pousses vert tendre de l'estragon (Artemisia dracunculus). Elles sont émises par une souche de racines ligneuses. L'estragon forme alors rapidement un buisson garni de tiges cylindriques, bien ramifiées et garnies de feuilles fines et étroites au parfum inimitable. L'estragon a une particularité : il fleurit (du milieu à la fin de l'été), mais ces minuscules fleurs vert blanchâtre sont stériles. On ne sème donc jamais l'estragon que l'on ne multiplie que par division de touffes.

Son système racinaire légèrement rhizomateux s'étend sur plusieurs dizaines de centimètres (une faculté qui a valu autrefois à la plante le surnom de « serpentine »), lui permettant de côtoyer facilement les arbustes et autres plantes vivaces. En cuisine, l'estragon est un délice pour le palais. Il est aussi un atout santé aux nombreux bienfaits. Riche en vitamines, en calcium, fer et divers oligo-éléments, sa composition en huiles essentielles (notamment en estragol) lui confère des vertus apéritives, digestives, stimulantes et antiseptiques.

Variété d’estragon

L'estragon dont nous apprécions tant le goût n'est représenté que par une seule espèce. À ne pas confondre avec « l'estragon de Russie » (Artemisia redowski) qui forme un haut buisson touffu au feuillage inodore.

Estragon (Artemisia dracunculus)

L'estragon peut atteindre 30 à 60 cm de haut (et parfois même près de 1 m). Il possède un feuillage caduc ou persistant selon les régions. L'estragon offre une saveur très particulière : anisée, légèrement poivrée et épicée.

Le saviez-vous ? Le surnom de « dragon » (qui ensuite est devenu « estragon », mais qui reste dans le nom latin de la plante : dracunculus) proviendrait d'une analogie entre la langue (supposée) du monstre et la forme fine et pointue des feuilles de l'aromatique.

Plantation de l’estragon

Plantation de l'estragon en vidéo.

Où planter l’estragon ?

Exposition

L’estragon apprécie une exposition bien ensoleillée, comme la plupart des plantes cultivées. Toutefois il supporte parfaitement la mi-ombre.

Sol

L'estragon apprécie les terrains riches en humus. Mais, surtout, il exige des sols bien drainés. En effet une humidité excessive du sol peut entraîner la pourriture de ces racines.

Quand planter de l’estragon ?

Les plantes en godets ou en pots peuvent être installées toute l'année en dehors des périodes de gel ou de canicule. Privilégiez toutefois la plantation en automne (en septembre-octobre, lorsque le sol et encore chaud) et le début du printemps.

Comment planter l’estragon ?

En pleine terre

Installez l'estragon en veillant à laisser un espace minimum de 50 cm autour de chaque pied. Si le terrain est argileux et humide, ajoutez des matériaux drainant à la terre du trou de plantation : du gravier, des cailloux (et non du sable).

En pot

Préférez installer l'estragon dans des jardinières et des contenants assez grands (au moins 60 cm) afin que son système racinaire puisse s'étendre.

Entretien de l’estragon

Arrosage de l’estragon

En pleine terre

L’estragon est une plante vivace qui souffre bien plus des excès d'eau que des manques d'arrosage. N'apportez de l'eau qu'en cas de réelle nécessité, en période de canicule et de sécheresse prolongée.

En pot

Arrosez parcimonieusement et veillez à ce que de l'eau ne stagne jamais dans la coupelle sous les potées : l'estragon est très sensible à la pourriture racinaire.

Fertilisation

L'estragon ne nécessite aucun apport d'engrais. Au contraire : un excès de fertilisation azotée pourrait diminuer la saveur de son feuillage.

Protection de l’estragon en hiver

En pleine terre

L'estragon est assez rustique puisqu'il peut supporter des températures descendant jusqu'à -15 °C (voire moins). En cas de froid intense, vous pouvez toutefois recouvrir les souches (après avoir coupé les tiges) d'une couche de feuilles sèches.

En pot

Dans des contenants, le volume de terre est assez réduit ce qui rend les systèmes racinaires des plantes bien plus sensibles au froid. En cas de grand gel prolongé, enveloppez les pots dans du voile d'hivernage.

Taille de l’estragon

L’estragon ne se taille qu’au moment de sa récolte.

Multiplier l’estragon

multiplier l’estragon

Racines de l'estragon

On conseille pour le régénérer de diviser les souches d'estragon tous les 3 ans. L'opération, très simple, se pratique de préférence en mars-avril, lorsque les nouvelles pousses apparaissent.

À l'aide du tranchant d'une bêche, sectionnez des éclats pourvus de 4-5 tiges chacun et de nombreuses racines. Transplantez-les dans un autre endroit du jardin (ou un autre pot) et arrosez copieusement. Dès la reprise de l'estragon, pincez l'extrémité des tiges pour favoriser la ramification des nouveaux plants.

Attaques et maladies de l’estragon

Attaques de pucerons, d'oïdium (un voile blanc recouvrant la plante), de rouille (des pustules orange sur les feuilles)… les quelques problèmes que peuvent rencontrer les maraîchers sont très rares dans le jardin amateur et sans gravité. Ils ne nécessitent jamais de traitement, même naturel.

Récolte, conservation, utilisation

Récolte de l’estragon

Il est possible de cueillir les pousses de l'estragon dès le 2e mois après la plantation. L'estragon se récolte de préférence frais, au gré des besoins, d'avril jusqu'à septembre.

Conservation de l’estragon

Il est toujours difficile de conserver l'estragon sans perdre son parfum. Vous pouvez le congeler en le mêlant à de l'eau, dans des bacs à glaçons, ou confectionnez un vinaigre aromatisé : versez le liquide bouillant sur quelques tiges et laissez infuser 3 semaines avant de consommer.

Goût et utilisation de l’estragon en cuisine

L'estragon au parfum anisé et puissant se cisèle assez grossièrement. En effet, haché, son feuillage peut développer un goût trop prononcé, presque amer. Particularité de cette plante aromatique : elle se prête très bien à la cuisson.

L'estragon se marie avec des viandes (poulet, veau lapin…), mais aussi des fruits de mer (crabe, langouste, Saint-Jacques…), des œufs, des légumes, mais aussi avec des fruits. Une salade d'oranges parfumée à l'estragon est ainsi un délice. Recette à tenter également : une soupe (ou une confiture) de fraises ou de cerise à l'estragon frais.

Vous avez une question sur la plantation l'utilisation de l'estragon ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris