Imprimer
graminees jardin

Les graminées : variétés, plantation et entretien

Publié le 25 sept. 2018

Petits grelots dansant sous le vent, épis de fourrure ou noble panache géant... Feuilles très fines jouant avec la lumière, sections plates et coupantes laissant apparaître de superbes zébrures dorées ou des reflets argentés, pourpres ou dorés... Les plus remarquables des graminées occupent l’espace et attirent l’attention avec autant d’atouts qu’un massif de fleurs. 

Petits grelots dansant sous le vent, épis de fourrure ou noble panache géant... Feuilles très fines jouant avec la lumière, sections plates et coupantes laissant apparaître de superbes zébrures dorées ou des reflets argentés, pourpres ou dorés... Le...

Voir

4 raisons d'adopter les graminées au jardin

Son et mouvement

Peu de plantes ont un tel talent pour refléter les rayons du soleil rasant et, plus rare encore, les laisser transparaître à travers leurs fines feuilles et leurs chatons délicats. Même au milieu des fleurs, quelques touches d’un “blé bleu” (Leymus) métallique, d’une “eulalie” (Miscanthus) zébrée d’or ou d’un “Ruban de bergère” (Phalaris) panaché d’argent feront vibrer l’ensemble du massif. Des jeux de lumière tout en délicatesse pour un effet subtil, les variations de couleurs des graminées n’étant jamais criardes.

Comment choisir ses graminées (vidéo) ?

Lumière et transparence

Avez-vous déjà assisté au fascinant concert donné par un champ d’orge mûr par temps de forte brise ? Un moment magique à reproduire au jardin à l’aide de quelques pieds de graminées à floraison en épi, comme certains pennisetums à longue barbe très soyeuse. Pour un effet particulièrement élégant, regroupez plusieurs espèces de graminées hautes ou moyennes dans un massif exposé de façon à voir de profil les souples chaumes et leurs épillets onduler sous le vent. Coup de vent de l’été, bourrasque d’automne, bise glaciale de l’hiver, autant d’occasions de voir plonger le feuillage fin des fétuques (Festuca).

Feuillages et couleurs des fleurs

Fleurs de graminées

Argentées, vieux rose ou discrètement beiges, les fleurs des graminées n’arborent que des couleurs très douces. Certains feuillages compensent cette douceur en déclinant des reflets veloutés ou métallisés des plus raffinés. L’ensemble, toujours harmonieux, se marie avec toutes les autres plantes du jardin, des roses aux dahlias en passant par les vivaces. Le cuivre doré ou le chaud marron des épis ou chatons en fin d’été s’enrichit à l’automne d’une fusion de teintes mordorées, orangées, pourprées voire lie-de-vin. L’hiver n’est pas en reste, qui voit les colorations fauves, variant du brun roux au terre de sienne, voisiner avec les sublimes cristaux des petits matins glacés.

Graphisme et calligraphie

Les premiers paysagistes à jouer avec les formes et structures si variées des graminées ont lancé la mode. Rien de plus tendance que de mêler sans façon quelques petites touffes compactes à des fleurs sauvages ou de longs chaumes minces aux corolles dodues des zinnias, de créer des asymétries ou des jaillissements d’une régularité parfaite ! Il faut dire que les textures viennent en renfort pour nous offrir des scènes à toucher autant qu’à regarder. Des épis colorés du pennisetum aux aristocratiques plumeaux argentés de l’herbe de la pampa (Cortaderia selloana), les fleurs rivalisent de légèreté avec les feuillages, parfois si vaporeux qu’ils en deviennent impalpables, parfois épais et coupants comme des épées.

Plantation des graminées (vidéo)

Rien de plus facile à vivre que les graminées. Ne sont-elles pas toutes cousines du gazon et du pâturin des prés. Ce dernier a d’ailleurs donné son nom à la famille des graminées, puisque le monde scientifique a rebaptisé celle-ci “poacées”. Leurs qualités principales : s’accommoder d’un vaste éventail de conditions climatiques et culturales et ignorer maladies et parasites.

Quand planter les graminées ?

A l’automne et au printemps.

Quelle exposition ?

La plupart des graminées aiment les situations ensoleillées (stipas, miscanthus, pennisetum, carex. Certaines s’adaptent bien à la mi-ombre comme les miscanthus, les carex ou les ophiopogons. D’autres préfèrent une situation ombragée au plein soleil. C’est le cas des hakonechloas ou des deschampsias.

Quel sol pour quelle graminée ?

Elles acceptent à peu près tous les types de sol, mais elles ont une préférence pour des sols plutôt bien drainés. Sol sec, sol frais ou sol humide et immergé.

Planter des graminées en pot

Jouez des volumes et des contrastes de formes et de textures pour créer un spectacle des plus vivants. Il suffit d’adopter des contenants individuels suffisamment grands pour les puissantes racines. Un pot de 30 cm de diamètre peut accueillir trois petites touffes ou une touffe de hauteur moyenne. Donnez libre cours à vos élans créatifs !

Entretien des graminées (vidéo)

Arrosage

En pleine terre on arrose les graminées qu’en cas de sécheresse prolongée ou en cas de plantation récente. En pot, il faut les arroser régulièrement en évitant les excès d’eau. Fertilisation : les graminées n’ont pas besoin d’engrais. Seules les graminées d’ombre apprécient les sols riches en humus.

Nettoyage

Pour les graminées persistantes, le feuillage ne va pas sécher pendant l’hiver. C’est le cas des carexs, des stipas ou de l’ophiopogon par exemple. Il suffit de les nettoyer en fin d’hiver en supprimant les feuilles mortes durant la mauvaise saison.

Pour les graminées caduques, leur feuillage va sécher en hiver et de nouvelles pousses apparaîtront dès le mois de mars. En général le feuillage et les fleurs sèches restent très décoratifs même pendant l’hiver. On attend donc février ou mars pour rabattre bien court ces touffes de graminées et leur permettre de repartir de plus belles dès le début du printemps

Sauvegarder dans une liste de favoris