Imprimer
variétés palmier exterieur

Palmier : variétés, plantation, entretien

Publié le 30 oct. 2018

Faire sa sieste à l’ombre des palmiers, un rêve inaccessible sous nos latitudes ? Pas forcément ! Fini les idées préconçues sur les palmiers, certaines variétés sont capables de résister au froid et s’acclimatent parfaitement à nos régions au climat tempéré. Palmier en pot

Faire sa sieste à l’ombre des Voir

Présentations des palmiers d'extérieur

On choisit un palmier en fonction de l’exposition et du climat de sa région en tenant compte évidemment des températures annuelles minimales. Il faudra également tenir compte des dimensions à maturité du palmier, certains pouvant atteindre 20 m de haut.

Toutefois, la culture du palmier en pot, adaptée à certaines variétés, permet de limiter sa croissance et facilite aussi son déplacement pour le rentrer en intérieur à l’approche de l’hiver. En terre, le palmier se développera au maximum de son potentiel et sera plus à même de résister aux températures négatives.

Variétés de palmiers

Rhapidophyllum hystrix

Rhapidophyllum hystrix

Rhapidophyllum hystrix

Palmier à petit développement, il a de larges palmes vertes brillantes. Il a besoin d'un sol normal et humide et d’être exposé au soleil en région froide, à l’ombre en région chaude.

Il supporte jusqu’à -20°C, il est le palmier le plus résistant au froid. Il est utilisable en pleine terre ou en pot.

phoenix canariensis

Phoenix canariensis

Phoenix canariensis

Grand palmier frileux doté d’un stipe massif, ses palmes vertes brillantes sont en panache et atteignent les 4 m de long. Il a besoin d'un sol riche, drainé, profond, neutre.

Il nécessite d’être exposé en plein soleil avec une bonne aération. Il est utilisable en pleine terre ou en pot.

Brahea armata

Brahea armata ou palmier bleu

Brahea armata ou palmier bleu

Possédant une belle couronne de feuilles presque bleues, très longues avec de nombreuses fleurs blanc ivoire, ce palmier peut atteindre jusqu'à 10 m de hauteur. Il a besoin d'un sol riche, profond, léger, sablonneux, acide ou neutre, très bien drainé.

Il nécessite également d’être exposé dans un endroit chaud et très ensoleillé. Enfin, il s'utilise aussi bien en pleine terre, qu'en pot.

Chamaerops humilis ou palmier nain (vidéo)

Très ornemental, il possède des feuilles palmées, arrondies de couleur vert clair. Mesurant jusqu'à 3 m de haut, il a besoin d’être très bien drainé et sableux. Il nécessite d’être abritée et en plein soleil. Assez rustique il supporte jusqu’à -15°C. Il peut être utilisé en pleine terre ou en pot.

Trachycarpus palmier de chine (vidéo)

Il forme un stipe de 7 à 8 m de haut, avec une large couronne de feuilles vert foncé, arrondies et palmées. Il a besoin d'un sol riche, acide, bien drainé et toujours frais en été. Son exposition doit être ensoleillée ou légèrement ombragée, à l’abri des courants d’air. Très rustique, il supporte jusqu’à -18°C et supporte même la neige. Il peut être utilisé en pleine terre ou en pot, en isolé ou arbre d’alignement.

Washingtonia robusta ou palmier à jupon (vidéo)

Palmier élégant aux feuilles palmées d’un vert brillant et au stipe fin et gracile, pouvant atteindre 20 m de haut sur les sujets âgés, il possède une croissance rapide. Il nécessite un sol bien drainé, riche, profond, léger. Il a besoin d’être exposé dans un espace très ensoleillé. En pleine terre, en sujet isolé ou en alignement, il conviendra parfaitement.

Plantation du palmier

Où planter un palmier ?

Exposition

En fonction des variétés, on privilégiera une exposition ensoleillée ou à la mi-ombre.

Sol

D’une manière générale, les palmiers aiment les terres riches, légères et surtout bien drainées. Le palmier ne supporte pas une trop forte humidité au niveau de ses racines. Quelle que soit votre région, n’oubliez donc pas de maintenir vos palmiers bien au sec.

Comment planter un palmier en pleine terre ?

1. Trempez la motte dans un seau d’eau et laissez-la bien s’imbiber.
2. Creusez un trou de plantation au moins 3 fois supérieur à la taille de la motte et d’une profondeur d’environ 80 cm.
3. Travaillez la terre pour bien l’ameublir. Si besoin, amendez la terre pour améliorer le drainage.
4. Disposez au fond du trou des graviers, du sable ou des billes d’argile pour améliorer le drainage.
5. Apportez au fond du trou un engrais organique tel que de la corne broyée.
6. Préparez un mélange de terre, de sable et de terreau pour plantes méditerranéennes.
7. Placez la motte dans le trou de manière à ce que le collet affleure le niveau du sol et comblez avec le terreau.
8. Tassez, formez une cuvette au pied du palmier et arrosez copieusement.

Comment planter un palmier en pot ?

1. Choisissez un pot suffisamment grand pour ne pas avoir à rempoter le palmier trop tôt. Le pot devra être percé pour faciliter l’évacuation de l’eau.
Un pot en terre cuite évapore l’eau plus rapidement tandis qu’un pot en plastique la retient plus longtemps.
2. Aménagez un lit de billes d’argile au fond du pot sur environ 10 cm.
3. Utilisez du terreau de plantes méditerranéennes.
4. Disposez la motte.
5. Comblez avec du terreau.
6. Arrosez abondamment pendant les jours qui suivent la plantation.

Entretien du palmier

Taille du palmier (vidéo)

Le palmier ne nécessite pas de taille particulière. Il ne faut jamais élaguer trop sévèrement le palmier. Après la plantation, il est possible d’effectuer une taille de formation, opération esthétique, pour donner au palmier la forme souhaitée.

Fin avril-début mai, il convient de couper les palmes desséchées ou abîmées à cause du gel à quelques centimètres des pétioles qui constituent le stipe, c’est-à-dire le tronc.

Arrosage du palmier

L’arrosage du palmier est une étape délicate car celui-ci n’apprécie pas les excès d’eau ni les sécheresses. Pour vérifier simplement si un arrosage est nécessaire, plantez un doigt dans le terreau. Si celui-ci est sec il convient alors d’arroser le palmier. De plus en été, en plein soleil, il sera peut être nécessaire d’augmenter la fréquence des arrosages. Paillez le pied du palmier permettra de maintenir l’humidité dont il a besoin.

De manière générale, les premières années suivant la plantation, procédez à des arrosages réguliers. En hiver, stoppez les arrosages Si vous prévoyez de rentrer votre palmier en intérieur l’hiver, il conviendra d’humidifier régulièrement la couronne du palmier pour éviter que les palmes ne se dessèchent.

Rempotage du palmier

Pour assurer une croissance optimale, le palmier en pot doit avoir assez de place pour que ses racines puissent se développer correctement. Si les racines dépassent en dessous du pot, c’est la certitude que le palmier est à l’étroit.

Il convient donc de rempoter le palmier dans un pot plus grand. Communément, on procède au rempotage du palmier environ tous les 3 à 5 ans.

Hivernage du palmier

Dans les régions froides et humides, protégez les racines et le pot en les recouvrant de plastique à bulles et enveloppez le palmier dans un voile d’hivernage simple ou même double épaisseur. Les palmiers en pot peuvent être rentrés à l’intérieur et placés dans une pièce bien lumineuse.

Comment choisir un palmier de jardin ? (vidéo)

Découvrez en vidéo tous nos conseils pour choisir votre palmier d'extérieur. N’hésitez pas à vous rendre sur notre fiche "quelle variété de palmier choisir ?" pour plus de précisions.

Vous souhaitez plus d'informations sur l'entretien ou la plantation de palmiers en extérieur ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris