Imprimer
fruits arbousier

Arbousier : variétés, plantation et entretien

Publié le 17 sept. 2018

L'arbousier est l'aise en pleine terre comme en pot, il résiste bien à la sécheresse, mais offre une rusticité modérée. En climat froid, on le cultive en bac à protéger des gros gels en hiver.

L'arbousier est l'aise en pleine terre comme en pot, il résiste bien à la sécheresse, mais offre une rusticité modérée. En climat froid, on le cultive en bac à protéger des gros gels en hiver.


Présentation de l’arbousier

arbousier en fleur

Arbousier en fleur

Originaire du bassin méditerranéen, l'arbousier commun (Arbutus unedo) est un petit arbre apprécié pour son feuillage persistant vert brillant, son écorce très décorative, sa floraison blanche automnale et sa fructification sous forme de petits fruits ronds, rutilants et comestibles justifiant l'appellation « arbre aux fraises ».

L'arbousier est un bel arbuste ornemental et fruitier de 4 à 5 m de hauteur pour 3 à 4 m de large à l'âge adulte. Sa croissance est plutôt lente.

Ses feuilles persistantes sont allongées, finement dentées, coriaces, vert soutenu et brillantes sur le dessus. Sa ramure tortueuse et son écorce brun rouge qui se desquame sont très décoratives. Son bois dur fait un bon bois de chauffage. Tout l'automne, l'arbuste fleurit produisant une multitude de clochettes blanches et inodores réunies en grappes retombantes dont le nectar est apprécié par les abeilles.

Les fleurettes, pas toutes, mettent un an à se transformer en fruits rouges et granuleux évoquant plus des petits litchis que des fraises ! L'arbousier offre alors le spectacle rare et simultané de fleurs et de fruits. Les arbouses récoltées bien mûres sont comestibles et riches en vitamine C. Toutefois, leur chair acidulée, sucrée mais un peu farineuse est meilleure cuite en confiture, en sirop ou en liqueur que crue.

Côté rusticité, l'arbousier supporte jusqu'à -10°C/ -15°C quand il est bien implanté et bénéficie d'un sol drainé. En région froide, montagnarde ou continentale, préférez la plantation en bac à hiverner à l'abri des grands gels.

La petite taille de l'arbousier et sa beauté aux quatre saisons méritent qu'il trône près de la maison ou en bac sur la terrasse. Placez-le en isolé ou intégrez-le dans un massif de vivaces ou d'arbustes à fleurs dont il valorisera les floraisons avec son feuillage dense. Facile à associer, l’arbousier offre de multiples possibilités :

- Pour une ambiance méditerranéenne garantie, associez-le à l'olivier et la lavande avec un tapis de thym sous son couvert.
- Pensez à lui pour former une haie libre belle toute l'année. À planter seul ou mêlé à d'autres essences persistantes et caduques dans un esprit très naturel.
- Pour jouer la carte de l'exotisme et de la luxuriance, intégrez-le à une bordure en compagnie de bambous et d’un palmier rustique comme le palmier chanvre (Trachycarpus fortunei).
- Imitez les anglais en le plantant contre un mur plein sud près d'une glycine ou d'un rosier grimpant.
- Dans un jardin de ville, offrez-lui la compagnie d'un laurier-tin et d'un érable du Japon pour une belle mise en scène d'arrière-saison. Des anémones du Japon blanches éclaireront l'ensemble.
- En bac, garnissez sa base avec des petits érigerons ou des annuelles estivales comme des bacopas ou des diascias.
- L'arbousier peut même s'inviter au potager, prenant le relais vitaminé des groseilliers et des cassissiers !

Bon à savoir : l'arbousier est auto fertile, il n'est donc pas nécessaire de planter deux sujets pour profiter de ses fruits !

Variétés d’arbousier

Toutes les variétés d’arbousier sont issues de l’arbousier commun (Arbutus unedo), également connu sous le nom d’arbre aux fraises, fraisier en arbre. Elles se différencient généralement par leur port, la couleur de floraison ou encore leur rusticité améliorée à l’instar de la variété Arbutus unedo ‘Rubra’.

Arbousier commun ou arbousier unedo

Arbousier commun ou arbousier unedo

Arbutus unedo (ou arbousier commun)

L'arbousier aussi appelé "arbre aux fraises", fleurit de septembre à décembre, des grappes pendantes de 5 cm de fleurs blanches évoquant le muguet apparaissent.

Cet arbre fruitier produit des fruits jaune-orangé puis rouges, de 2 à 3 cm de diamètre, ressemblant à des fraises et qui se récoltent en automne. L'arbousier peut supporter jusqu’à -10 °C, voire -15 °C.

Arbousier compacta

Arbousier "Compacta"

Arbousier "Compacta"

Il diffère de l'espèce type par son port compact. Sa hauteur et son diamètre restent inférieurs à 3 m à l'âge adulte. Il fleurit et fructifie également plus rapidement.

Arbousier Atlantic

Arbousier "Atlantic"

Arbousier "Atlantic"

Une obtention française de 2007 au port compact et érigé, qui culmine à 3 m de hauteur pour 2 m d'envergure (semis de « Compacta »). Fructification plus rapide que l'espèce type. Gros fruits de 3 à 4 cm de diamètre.

Primé par la Société Royale d'Horticulture (RHS).

Arbousier Roselily

Arbousier "Roselily"®

Arbousier "Roselily"®

Une obtention française de 2007 vigoureuse, au port compact et ramifié, qui culmine à 3 m de hauteur pour 2 m d'envergure. Floraison rose clair puis blanche. Très fructifère dès son jeune âge.

Arbousier Rubra

Arbousier "Rubra"

Arbousier "Rubra"

Il ressemble à "Compacta" mais son écorce est rouge foncé et sa floraison d'un beau rose soutenu. Autre atout : il fait preuve d'une meilleure rusticité que les autres arbousiers (-15/-20°C).

Plantation de l'arbousier

Où planter l’arbousier ? (vidéo)

Exposition

L’arbousier se plaît à situation chaude et ensoleillée, mais aussi à la mi-ombre sous climat doux. Abritez-le des courants d'air froids. Sa croissance est lente à moyenne, selon les conditions de culture

Sol

L’arbousier pousse bien dans un sol drainant, léger voire sablonneux. Il supporte mieux la sécheresse que les excès d'humidité. S'il préfère une terre légèrement acide ou neutre, il tolère également un sol un peu calcaire. Son enracinement profond fait qu'il vaut mieux éviter les transplantations. Réfléchissez soigneusement à son emplacement avant la plantation !

Quand planter l’arbousier ?

Plantez-le au début du printemps (mars à mai) ou de l'automne (septembre-octobre), comme tous les arbustes persistants modérément rustiques. Privilégiez la plantation printanière hors climat doux (méditerranéen ou atlantique). Évitez les périodes de gel.

Comment planter l’arbousier en pleine terre ?

1. Après avoir choisi avec soin l’emplacement de votre arbousier, creusez un trou de 2 à 3 fois le volume de la motte et ameublissez bien la terre afin de faciliter l'enracinement.
2. Mélangez du gravier, des billes d'argile ou des petits cailloux pour améliorer le drainage si votre sol a tendance à se gorger d'eau. Si la terre est vraiment très humide en hiver, n'hésitez pas à planter l'arbuste superficiellement et à ramener de la terre mélangée à du terreau afin de former une butte.
3. Placez la motte dans le trou après avoir desserré le chignon de racines à la main, ou avec un couteau s'il est très épais, et humidifié la motte dans un seau d'eau. Le haut de la motte doit affleurer le niveau du sol.
4. Comblez avec un mélange de terre et de terreau de plantation.
5. Arrosez copieusement, même la journée est pluvieuse.

Pour une haie libre, offrez à l'arbousier un espace dégagé de 80 cm de rayon.

Comment planter l’arbousier en pot ?

1. Choisissez un grand pot percé de trous de drainage, d’au moins 40 cm de diamètre et de 40 cm de hauteur. Privilégiez les variétés d'arbousier les plus compactes.
2. Soignez le drainage en plaçant une couche de billes d'argile sur ¼ de la hauteur du pot.
3. Commencez à remplir avec un terreau de plantation ou mieux un terreau spécial plantes méditerranéennes.
4. Installez la motte et comblez avec le substrat de manière à recouvrir légèrement la motte. Au préalable, vous aurez défait à la main ou au couteau le feutrage des racines si nécessaire.

Entretien de l’arbousier

Facile de culture, l’arbousier nécessite peu d'entretien étant par nature frugal côté nourriture et arrosage.

Arrosage de l’arbousier

En pleine terre

L’arrosage régulier se limite aux deux premières années de plantation. Arrosez une à deux fois par mois pendant toute la belle saison. Au besoin paillez pour limiter la fréquence des apports d'eau. Par la suite, l'arbousier supporte la sécheresse car ses racines pivotantes cherchent l'humidité en profondeur.

En pot

Arrosez une fois par semaine pendant tout l'été.

Bon à savoir : l'arbousier supporte les arrosages à l'eau calcaire.

Fertilisation

En pleine terre

Peu gourmand, l'arbousier cultivé en pleine terre ne nécessite aucune fertilisation.

En pot

Au début du printemps, apportez un engrais de fond spécial arbustes à fleurs ou plantes méditerranéennes. Rempotez tous les 3 à 4 ans au printemps pour offrir un substrat tout neuf à votre arbousier.

Taille de l’arbousier

L'arbousier pousse lentement et prend naturellement un port harmonieux et ramifié. La taille n'est donc pas nécessaire chaque année pour que l'arbuste se ramifie et fructifie généreusement.

Vous pouvez toutefois supprimer les rameaux mal placés, le bois mort ou limiter la végétation en raccourcissant légèrement les branches. Procédez alors au début du printemps.

Protection hivernale

En pleine terre

En hiver, pensez à protéger les racines de votre arbousier hors climat doux, en particulier les premiers hivers, le temps que l’arbuste soit bien établi. Utilisez un paillis d'écorces, une litière de fougères ou encore de feuilles mortes. Si un gel sévère peut geler le feuillage, l'arbousier repart généralement bien du pied au printemps.

En pot

En pot, les racines de l'arbousier sont plus sensibles au froid. Emmaillotez le pot avec un voile d'hivernage permet de gagner quelques degrés, mais il est nécessaire de rentrer la plante à l'abri dès la température descend sous -5°C. Conservez-le dans une pièce lumineuse, mais non chauffée.

Maladies

fruits arbousier

Arbouse

Dans de bonnes conditions de culture, l'arbousier se montre peu sensible aux parasites et aux maladies. Il peut toutefois attirer les pucerons au printemps, mais un peu de patience, les auxiliaires comme les coccinelles vont rapidement régler le problème.

Lorsque le sol est mal drainé ou que la saison est très humide, l'arbousier est sensible à la septoriose, une maladie cryptogamique repérable à des taches foliaires et qui peut faire chuter prématurément les feuilles. Brûlez les feuilles atteintes et traitez préventivement à la bouillie bordelaise au printemps suivant.

Multiplication de l’arbousier

Bouturage

Le bouturage de l’arbousier est une option rarement utilisée par le jardinier amateur, car l'enracinement est difficile.

Semis

Il n'est pas rare de trouver des semis spontanés près des arbousiers lorsque le sol leur convient. Récupérez-les au début du printemps ou de l'automne et installez-les en pot pour les faire grossir à l'abri du gel avant la plantation définitive en pleine terre ou en bac. Si vous récupérez des graines à partir des fruits, mettez-les à tremper quelques jours pour ôter la pulpe. Semez sous châssis froid dès l'automne ou placez les graines au réfrigérateur pendant plusieurs semaines avant un semis à l'intérieur. Ce passage au froid est nécessaire pour induire la germination printanière.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un arbousier ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris