Imprimer
choisir son rongeur

Quel rongeur adopter ?

Publié le 3 mars 2020

Chaque rongeur possède des besoins et qualités bien spécifiques, mais surtout ils réclament un niveau d’attention variable, propre à leur espèce. Pour être sûr de faire le bon choix, découvrez le portrait de 8 rongeurs domestiques.

Chaque rongeur possède des besoins et qualités bien spécifiques, mais surtout ils réclament un niveau d’attention variable...

Voir

Quels critères pour bien choisir un rongeur ?

Enfant avec hamster

Les rongeurs ont particulièrement la côte !

Les NAC, nouveaux animaux de compagnie, ont envahi nos foyers depuis quelques années. Parmi eux, les rongeurs ont particulièrement la côte !

Avant d’adopter un rongeur de compagnie, il est essentiel de se poser les bonnes questions. En effet, malgré leurs petites tailles et leur côté « peluches », les rongeurs ont des besoins très spécifiques qu’il est important de prendre en compte :

Le mode de vie :

Est-ce un animal diurne ou nocturne ? Quelles sont ses habitudes alimentaires ? Vit-il en groupe ou est-il solitaire ?

L’espace de vie :

Le volume de cage nécessaire, l’habitat, les accessoires…

Les marques d’affection :

Est-ce un rongeur qui apprécie d’être manipulé et de recevoir des câlins ? Cherchez-vous une vraie relation avec votre rongeur domestique ?

Les soins et l’entretien :

Fréquence de nettoyage de la cage, soins à apporter à l’animal

Le cochon d’Inde : le compagnon idéal pour les enfants

Cochon d'inde

Le cochon d'inde : la star des rongeurs domestiques

Si les rongeurs domestiques ont une star, c’est bien lui. Le cochon d’Inde est un parfait compagnon pour les enfants et pour les débutants. Sociable et câlin, il est possible de le manipuler, avec douceur, dès son arrivée au foyer pour l’habituer au plus tôt. Si le prendre dans sa cage ne se fait pas toujours facilement au début, le cochon d’Inde appréciera par la suite de se lover sur vous de tout son long pendant que vous le caresserez.

Expressif dans son regard, il l’est aussi vocalement. Il ne manquera pas de siffler assez bruyamment si vous avez oublié l’heure du repas ou encore s’il aperçoit un « danger ». En revanche, en tant qu’animal diurne, il vous laissera tranquille la nuit.

Le cochon d’Inde est capable de vivre avec d’autres animaux, notamment les lapins avec qui il cohabite paisiblement. Mais en revanche pas avec les souris ni les rats qu’il chasse et tue sans aucune pitié !

Son espérance de vie va de 4 à 8 ans, et une vie à l’extérieur est possible dans un clapier suffisamment spacieux et garni du foin nécessaire pour avoir chaud en toutes saisons.

Bon à savoir : attention au choix de votre cochon d’Inde : les espèces à poil long demandent un réel entretien supplémentaire !

Le hamster : un rongeur très vif, mais nocturne !

un hamster

Le hamster : un animal nocturne et très actif

Le hamster est un animal nocturne et très actif. Il est presque impossible de dormir avec une cage de hamster dans une chambre. Une place au salon semble alors tout indiquée.

Bien qu’il n’apprécie pas d’être manipulé, le hamster a tout de même besoin de sentir l’attention régulière de ses maîtres. Ainsi, bien qu’il n’apprécie pas les marques d’affection, il demeure tout de même très distrayant pour les enfants lorsqu’il bondit d’un jeu à l’autre, fait tourner sa roue, ou se bagarre gentiment avec ses congénères. Il réclame également des sorties, mais pas en extérieur. Attention aux cachettes, derrière les meubles par exemple, qu’il affectionne tout particulièrement.

Un hamster vit de 2 à 4 ans. Hamster angora, russe ou panda sont autant d’espèces qui varient en taille et en pelage.

La gerbille : la championne des facéties

Avec son corps de souris et son crâne d’écureuil, la gerbille est un petit rongeur d’à peine plus d’une dizaine de centimètres qui peut vivre de 3 à 5 ans. Mignonne et facétieuse, elle sait séduire son public au travers d’acrobaties diverses et de tours de roue endiablés.

Plutôt pacifique, la gerbille est tout à fait capable de cohabiter avec des congénères. Il est même vivement conseillé de ne pas laisser un spécimen seul dans une cage au risque de la voir dépérir.

La gerbille

La gerbille est très facile à manipuler

Ni diurne ni nocturne, la gerbille prend la vie comme elle vient. Si vous souhaitez la voir calme pendant la nuit, offrez-lui une petite séance d’activités en fin de journée afin de la fatiguer un peu.

La gerbille a besoin de plusieurs cachettes dans sa cage pour se sentir bien, ce qui ne veut pas dire qu’elle sera farouche avec ses maîtres. Elle est très facile à manipuler et exprime ce qui pourrait s’apparenter à des marques d’affection.

Son autre point fort : elle ne dégage pratiquement aucune odeur, ce qui la rend parfaite pour une cage d’intérieur.

Le chinchilla : un véritable compagnon

Le chinchilla

Le chinchilla vit plus de 10 ans

Avec son physique très exotique, le chinchilla a su conquérir le cœur de nombreux amoureux de rongeurs domestiques.

Vivant plus de 10 ans, le chinchilla crée une véritable relation avec son propriétaire. Des liens semblables à ceux tissés avec un chien ou un chat ne sont pas rares.

Mais il vous faudra de la patience, car le chinchilla est un petit rongeur farceur qui n’en fait qu’à sa tête. Si vous le libérez dans une pièce, assurez-vous qu’elle est sécurisée, car il n’hésitera pas à mordiller câbles et autres conducteurs électriques. Il est d’ailleurs un peu trop vif pour être manipulé par des enfants.

Il aimera aussi cacher des petits objets du quotidien, mais avec le temps vous trouverez ses cachettes préférées, souvent sous ou derrière un meuble, et pourrez récupérer vos effets personnels sans mal.

Le chinchilla n’est pas totalement nocturne, mais plutôt crépusculaire, c’est-à-dire qu’il est très actif en soirée. Toutefois, avec le temps, il finit généralement par s’habituer au rythme de sa famille.

L’octodon : un sportif en demande d’attention

L'octodon

L'octodon est peu recommandé pour les enfants

Dans le genre actif, l’octodon est un champion. Sa cage doit lui procurer tout ce dont il a besoin pour courir, sauter, tourner…

Particulièrement bruyant, l’octodon est diurne, mais peut inverser son cycle en captivité (par exemple si vous prolongez vos soirées).

Peu recommandé pour les enfants, car il est très vif et n’aime pas se laisser manipuler, l’octodon fait partie des rongeurs de compagnie les plus joueurs et qui demandent le plus d’attentions. N’hésitez pas à lui offrir une grande cage et à multiplier les jeux et les cachettes !

La souris : un petit rongeur qui aime vivre en groupe

La souris

La souris et son caractère mignon et joueur

Malgré une courte espérance de vie (1 à 2 ans), la souris blanche ou colorée est prisée depuis toujours pour son caractère mignon et joueur. Si elle se laisse prendre dans les mains sans difficulté, il est toutefois difficile de créer une vraie relation avec elle.

Le meilleur reste de profiter du spectacle que ce petit rongeur peut offrir en compagnie de plusieurs de ses congénères.

Le rat : un fidèle acolyte

Le rat

Le rat : un compagnon aussi fidèle que joueur

Derrière cet animal à la triste image se cache un compagnon aussi fidèle que joueur.

Le rat est en effet un rongeur qui sort très volontiers de sa cage, et qui restera gentiment sur votre épaule ou dans votre cou.

Malheureusement, comme pour la souris, son espérance de vie de ce type de rongeurs n’est que de 1 à 2 ans.

Le lapin : un compagnon placide

Le lapin est un lagomorphe et ne fait donc pas partie de la liste des rongeurs domestiques. Ce petit mammifère qui a séduit de nombreux foyers est un compagnon assez calme et tranquille. S’il peut lui prendre l’envie de faire quelques bonds en soirée, en général il ne vous embêtera pas la nuit.

Le lapin

Le lapin : un compagnon assez calme et tranquille

Le lapin peut vivre, en intérieur ou en extérieur, de 5 à 10 ans en captivité (seulement 2 ans dans la nature). S’il est maintenu en cage, octroyez-lui quelques sorties quotidiennes, de préférence en extérieur, pour qu’il puisse se dégourdir les pattes. Si vous n’avez pas de jardin ou si celui-ci n’est pas parfaitement clôturé, il existe des harnais spécifiques pour promener votre lapin en laisse. Vous devrez alors vous adapter à ses pointes de vitesse en courant avec lui, ce qui est très bon pour le cœur.

Contrairement à son aspect peluche, le lapin n’est pas très câlin. Il préfère d’ailleurs ne pas être manipulé. S’il est pris dans les bras d’un enfant qui manque de fermeté, l’animal aura tôt fait de sauter au sol même au risque de se blesser.

Ayant tendance à salir son habitat avec ses nombreux excréments et les jets d’urines des spécimens mâles qui blanchissent les parois des clapiers, le lapin impose un entretien fréquent de son lieu de vie (une fois par semaine au minimum).

Des questions ?

Vous avez des questions sur les rongeurs ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris