Imprimer
plantation romarin

Romarin : variétés, culture et utilisation

Publié le 7 nov. 2018

Avec son feuillage persistant, sa jolie floraison et son parfum puissant le romarin est aussi ornemental qu'il est aromatique. Facile à vivre et rustique, il ne demande aucun entretien et se récolte toute l’année !

Avec son feuillage persistant, sa jolie floraison et son parfum puissant le romarin est aussi ornemental qu'il est aromatique. Facile à vivre et rustique, il ne demande aucun entretien et se récolte toute l’année !


Présentation du romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) pousse à l'état sauvage dans le midi de la France où il est commun dans les garrigues, ces coteaux calcaires méditerranéens. Ce sous-arbrisseau forme un buisson aux tiges ramifiées, ligneuses, garnies de feuilles fines et étroites, rigides et très parfumées. En automne, ce feuillage persistant vert aux revers argentés s'orne d'une myriade de fleurettes bleutées. À noter : selon les variétés, la floraison du romarin peut aussi être blanche, rosée ou violacée. À noter : selon les variétés, la floraison du romarin peut aussi être blanche, rosée ou violacée.

Aussi beau que parfumé, le romarin se cultive dans les jardins d'aromatiques comme dans les massifs de fleurs : il s'installe dans les rocailles, sur les talus, au milieu des vivaces, etc. Il peut bien sûr être planté en pot pour orner les terrasses et balcon. Résistant aux embruns comme à la sécheresse, le romarin est une plante parfaite pour les jardins du bord de mer.

Comme la plupart des plantes de la famille des Lamiacées, le romarin est très apprécié en jardinage biologique. Sa floraison mellifère et nectarifère attire de nombreux insectes pollinisateurs et auxiliaires. Par ailleurs, certains supposent que, très riche en composés aromatiques comme les terpènes, le romarin serait répulsif contre la piéride du chou, la mouche de la carotte, la teigne des crucifères.

Bon à savoir : savez-vous d'où provient ce nom de « romarin » (Rosemary en anglais) ? En latin, il signifie « rosée de mer », certainement en raison de sa croissance près des côtes méditerranéennes.

Variétés de romarin

Il n'existe qu'une seule espèce de romarin (Rosmarinus officinalis), mais elle se décline en plusieurs variétés, botaniques ou horticoles. Celles-ci se distinguent les unes des autres par leur port ou le coloris de leur floraison.

romarin officinal

Romarin officinal (Rosmarinus officinalis)

Romarin officinal (Rosmarinus officinalis)

Port et feuillage : cet arbrisseau aux feuilles persistantes linéaires, vertes, à revers blanc feutré, atteint 1 à 1,50 m de hauteur.

Floraison : ses fleurs s'épanouissent de façon abondante en automne, puis de nouveau au printemps ou en été, plus ou moins selon les conditions de froid et de sécheresse de l'année.

Romarin retombant

Romarin retombant (Romarin officinalis var prostratus)

Romarin retombant (Romarin officinalis var prostratus)

Port et feuillage : encore appelé « romarin prostré », on considère cette plante comme une sous-espèce. Ses tiges très ramifiées donnent à ce sous-arbrisseau un port tapissant remarquable. Son feuillage est d'un vert foncé brillant avec un revers plus clair.

Floraison : fleurs bleues.

romarin officinal toscan blue

Romarin officinal ‘Toscan Blue’

Romarin officinal ‘Toscan Blue’

Port et feuillage : ce romarin, à port érigé, s'orne de grandes feuilles vertes particulièrement aromatiques.

Floraison : fleurs bleues.

romarin rampant

Romarin rampant (Rosmarinus officinalis var. repens)

Romarin rampant (Rosmarinus officinalis var. repens)

Port et feuillage : comme son nom l'indique, cette variété botanique de romarin possède des tiges tapissantes qui le transforment en excellent couvre-sol.

Floraison : fleurs bleu pâle soulignées de deux traits mauves.

romarin officinal pointe du raz

Romarin officinal 'Pointe du Raz'

Romarin officinal 'Pointe du Raz'

Port et feuillage : vigoureux, ce romarin est rampant. Ses branches vigoureuses possèdent des feuilles d'un vert foncé.

Floraison : cette variété de romarin offre des fleurs lilas, veinées de bleu foncé qui s'épanouissent au printemps avec une légère remontée en début d'automne.

Plantation du romarin

Où planter le romarin ?

Exposition

Sans surprise, vous choisirez un emplacement ensoleillé pour cette « herbe de Provence ».

Sol

Le romarin est une plante de « garrigue ». Il peut donc pousser dans tous les sols à condition que ceux-ci soient bien drainés, mais préfère les terrains pauvres et calcaires.

Quand planter le romarin ?

Comme toutes les plantes en contenant, le romarin peut être planté toute l'année en dehors des périodes de canicule et de sécheresse.

Comment planter le romarin ?

En pleine terre

Installez le romarin en veillant à l'espacer d'au moins 80 cm des autres végétaux environnants. Si votre terrain est argileux, mélangez la terre du trou de plantation avec des matériaux drainants : non pas du sable, mais des graviers, cailloux, pierres…

En pot

Vous pouvez planter le romarin dans un pot de 30 cm, mais préférez des contenants les plus grands possible afin que cet arbuste puisse s'épanouir. Mélangez votre terreau avec de la terre de jardin et de graviers.

Entretien du romarin

Dans de bonnes conditions (particulièrement dans un sol ne restant pas humide en hiver), le romarin est une plante qui ne demande absolument aucun entretien. Une aromatique très facile à vivre !

Arrosage du romarin

En pleine terre

Une fois installé, le romarin est parfaitement résistant à la sécheresse : il ne nécessite absolument aucun arrosage.

En pot

En contenant comme en pleine terre, le romarin ne demande aucun apport d'eau. Veillez en revanche à bien vider les soucoupes se trouvant éventuellement sous les pots.

taille du romarin

© NouN / Biosphoto

Fertilisation

Le romarin ne demande aucune fertilisation. Au contraire : un excès d'engrais azoté diminue la qualité aromatique de son feuillage.

Taille du romarin

Tailler les branches du romarin vous permettra de lui donner la forme qu'il vous agrée. Quand pratiquer ? Tout simplement lorsque vous souhaitez utiliser ses feuilles aromatiques.

Protection hivernale

En pleine terre

Le romarin est une plante rustique qui peut résister couramment à des températures allant jusqu'à -15 °C (et souvent moins encore).

En pot

Dans des contenants, le volume de terre est assez réduit ce qui rend les systèmes racinaires des plantes bien plus sensibles au froid. En cas de grand gel prolongé, enveloppez les pots dans du voile d'hivernage.

Multiplier le romarin

Bien que le semis soit possible (d'avril à juin, en terrine), on multiplie bien plus facilement le romarin par bouturage : soit des pousses tendres au printemps soit des rameaux semi-aoûtés en fin d'été.

Attaques et maladies du romarin

Le romarin peut parfois accueillir de petits coléoptères ronds dont la carapace se pare de reflets métalliques : la chrysomèle du romarin. Même si ces insectes vous paraissent être en grand nombre ne paniquez pas : ils ne posent aucun préjudice au romarin et ne nécessitent absolument aucun traitement.

Romarin : récolte, conservation et utilisations

Récolte du romarin

Cueillez le romarin au fur et à mesure de vos envies.

Conservation du romarin

Avec son feuillage persistant, le romarin est disponible toute l'année. Vous pouvez néanmoins le faire sécher et le conserver dans un endroit tempéré et bien sec.

Utilisations du romarin

La saveur du romarin est très puissante. Il faut donc veiller à ce qu'elle ne camoufle pas celle des autres aliments. Glissez des brins entiers dans les plats mijotés (ils seront faciles à retirer au moment de servir). Si vous utilisez des feuilles de romarin, fraîches ou sèches, hachez-les avant d'en saupoudrer les mets.

Des idées gourmandes ? Poêlez dans du beurre des rondelles de betteraves cuites et du romarin. Faites infuser du romarin dans le jus de cassis pour confectionner une gelée haute en saveurs. Caramélisez des dés de coings dans du miel avec du romarin (et garnissez-en des feuilles de bricks, des chaussons de pâte feuilletée…)

Comment faire du sirop de romarin ? (vidéo)

Bon à savoir : trop puissant, le romarin peut provoquer de la tachycardie, il est donc peu utilisé comme plante médicinale. En pharmacopée, seule son huile essentielle est exploitée, avec mesure. De même, si on fait couramment des vins de sauge et autres alcools d'aromatiques ce n'est pas le cas avec le romarin.

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’un romarin ?

N'hésitez pas à nous contacter au 0 806 800 420.

Sauvegarder dans une liste de favoris