Imprimer
rose tremière

Rose trémière : variétés, plantation et entretien

Publié le 24 déc. 2018

Elle fait la fierté de certains jardins où les fleurs de diverses couleurs jaillissent sur de longues tiges verticales. Souvent, la rose trémière se ressème spontanément et vagabonde où bon lui semble.

Elle fait la fierté de certains jardins où les fleurs de diverses couleurs jaillissent sur de longues tiges verticales. Souvent, la rose trémière se ressème spontanément et vagabonde où bon lui semble.


Le nom latin de la rose trémière est Alcea rosea, et bien entendu rien à voir avec la véritable rose. La rose trémière est une plante vivace ou bisannuelle de la famille des Malvacées. Elle est très rustique et résiste au froid comme aux périodes sèches. Malgré tout, elle n’est pas toujours vivace selon les sols et climats. En revanche, elle aime se ressemer si on laisse les graines matures se disperser.

Les feuilles forment une touffe de 30 cm de hauteur. Du cœur se dressent des hampes florales pouvant atteindre 2 m. Les fleurs s’épanouissent le long de ces tiges entre juin et septembre. Des grandes fleurs simples ou doubles, des couleurs très variées qui égaient chaleureusement un jardin.

Rose trémière

Elle aime choisir ses recoins pour se ressemer, mais on peut volontairement la planter le long des murs ou des clôtures, mais aussi en fond de massifs où d’autres plantes cacheront son feuillage moins esthétique. Pour garder un aspect naturel, il est bon de répartir les roses trémières irrégulièrement dans le jardin et en nombre suffisamment pour créer un effet intéressant.

Variétés de rose trémière

Si on distingue quelque 60 espèces de rose trémière (Alcea rosea), la plupart des variétés proposées en jardinerie sont des hybrides.

Rose trémière 'Chater’

Rose trémière 'Chater’

Hauteur : 225 cm.

Floraison : de juillet à septembre, fleurs doubles de couleurs variées.

Rose trémière ‘Pastorale’

Rose trémière ‘Pastorale’

Hauteur : 180 cm.

Floraison : de juillet à septembre, grandes fleurs simples aux tons pastel du jaune au orange.

Plantation de la rose trémière

Où planter la rose trémière ?

Exposition

Misez sur une exposition très ensoleillée pour la floraison. Placez la rose trémière à l’abri des vents forts qui feraient coucher les tiges florales.

Sol

La rose trémière préfère les sols bien drainants et assez riches en matières organiques. Les sols calcaires lui conviennent bien et les terres acides ne posent pas de problème. Elle pousse même entre deux pierres !

Quand planter les roses trémières ?

Les roses trémières vendues en godet se plantent au printemps.

Comment planter la rose trémière ?

En pleine terre

Décompactez bien le sol sur 20 cm pour donner de la robustesse à la plante, l’enracinement des roses trémières étant très pivotant. Faites un apport copieux de compost au fond du trou de plantation. • Prévoyez 50 cm entre chaque plant. • Couvrez le sol à leur pied d’un paillage végétal ou minéral.

En pot

Optez pour un contenant profond et large, en rapport avec la hauteur de la plante, pour une bonne stabilité. Vérifiez qu’il soit percé et améliorez le drainage en tapissant le fond d’une couche de billes d’argile. Plantez dans un substrat bien drainant à base de terreau composté mélangé à du sable, des graviers ou de la pouzzolane.

Entretien de la rose trémière

Arrosage de la rose trémière

En pleine terre

Avec son enracinement très profond, la rose trémière est généralement autonome. L’apport d’eau est surtout nécessaire à la plantation, et à renouveler si les semaines suivantes sont sèches.

En pot

L’arrosage des roses trémières en pot doit être régulier du printemps à l’automne, mais sans excès et en évitant de mouiller le feuillage.

Fertilisation

En pleine terre

Apportez du compost en surface annuellement, en automne ou hiver. Un peu de cendres apporte de la potasse et fait remonter le pH.

En pot

Apportez là aussi du compost en surface, complété en période de floraison par des fertilisants solubles en arrosage.

Protection hivernale

En pleine terre

La protection hivernale est nécessaire uniquement en régions très froides. Couvrez les pieds de roses trémières à l’aide d’une bonne couverture de feuilles mortes.

En pot

Les roses trémières en pot sont à abriter du froid et des pluies hivernales. Placez-les dans une pièce maintenue hors gel et bien aérée comme une serre non chauffée.

Taille de la rose trémière

Les hampes florales sont à couper après floraison. Cette taille se pratique généralement une fois que les graines des roses trémières sont mâtures pour leur récolte.

Semer la rose trémière

Semer la rose trémière est le seul moyen de reproduction. Comme pour les bisannuelles, le semis se réalise en fin d’été.

Semez 3 graines de rose trémière dans des godets individuels, légèrement enfouies sous un terreau spécial semis. Après la formation des trois premières feuilles, conservez uniquement le plus beau plant. Entretenez les nouveaux plants sous abri l’hiver suivant et plantez au printemps.

Attaques et maladies de la rose trémière

La rouille est la maladie la plus fréquente sur cette plante. Elle touche le feuillage qui se couvre des pustules orange avant de se dessécher. Les traitements ne sont pas efficaces, mais les paillages minéraux avec des pierres ou du gravier permettent de bloquer le développement des spores sur le sol.

La rose trémière peut subir des attaques d’altise : un petit insecte qui perce les feuilles. Des cendres au pied des plantes s’avèrent très répulsives. Les pucerons peuvent apparaître sur les jeunes tiges florales. Traitez au savon noir ou laissez les insectes auxiliaires comme les coccinelles intervenir.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’une rose trémière ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris