Imprimer

La feuille de Truffaut n°13

La feuille de Truffaut n°13

Si nous devions poser cette question, quelle est la plante ou la fleur qui symbolise le plus les vacances pour vous, vous seriez sans aucun doute très nombreux à évoquer le palmier. A juste titre, le palmier nous renvoie directement à nos plus beaux souvenirs de voyages ou aux cartes postales qui nous transportent sur les îles. Alors parlons palmier, que vous soyez en vacances loin d’ici ou chez vous, que vous soyez encore au bureau, l’évoquer nous fera à tous le plus grand bien. Pour le jardin ou pour la maison, le palmier peut trouver sa place près de vous, Truffaut vous dit presque tout...

Le palmier, un arbre ou pas 

Non. Voilà, comme ça pas de suspens, pas de doute non plus. Le palmier n’est pas un arbre, ce n’est pas un feuillu comme nos amis les chênes, les hêtres, etc. Le palmier est une plante géante, ou monocotylédone, qui peut atteindre 30m de haut lorsqu’il se plait, composé d’un stipe (le tronc pour un arbre) et de palmes (les feuilles pour les arbres). Il est persistant c’est-à-dire qu’il garde ses palmes l’hiver.

Originaires le plus souvent d’Asie et d’Afrique, les palmiers ont aussi trouvé une bonne place dans les régions arides des Etats-Unis. Le seul palmier originaire de France est le Chamaerops humilis. Tous les autres palmiers ont été importés. 100 ans c’est sa durée de vie sauf maladie ou insecte. 2600, c’est le nombre d’espèces de palmiers, c’est incroyable non ?

Le palmier et le froid.

Ce n’est un mystère pour personne, le palmier en règle générale n’aime pas le froid et grimace à chaque hiver rigoureux mais n’allez pas croire qu’ils sont tous frileux et qu’ils sont incapables de s’acclimater.

Le Trachycarpus fortunei pousse dans l'Himalaya où il connaît des hivers neigeux et froids, c’est un signe.

C’est l’un des plus rustique avec une résistance à -18° et le plus répandu aussi. Le champion toutes catégories face au froid, c’est le Rhapidophyllum histrix car il supporte des températures entre – 20 et – 25 °C mais il est rare...

Le palmier et le froid.
Le palmier et le froid.

Les palmiers peuvent donc pousser en France mais il vous faudra prendre quelques précautions :

- Réalisez vos plantations lorsque le sol est chaud (de mars à novembre).

- Assurez-vous que le sol est bien drainé car il n’aime pas non plus l’excès d’eau. Ajoutez donc, dans votre mélange terreux et dans le fond de votre trou, une bonne épaisseur de gravier ou de billes d’argile.

- L'exposition au Sud est préférable, encore mieux au pied d'un mur qui renverra lumière et chaleur.

- Avant les jours de grand froid, rassemblez et liez les palmes entre elles avec un lien souple et non blessant, et si c’est accessible, couvrez-les d’un voile d’hivernage, ainsi le cœur de la plante et les palmes à venir seront mis à l’abri. Protégez la base du stipe avec de la paille, des écorces ou des feuilles mortes.

Quels palmiers choisir pour son jardin ?

L’entretien des palmiers

Comme toutes les plantes, vos palmiers ont besoin de soleil, d'eau et de chaleur. N’allez pas croire que votre palmier peut vivre sans eau, ce serait une erreur et risquer de le faire mourir. Avant que ses racines puisent, dans les profondeurs, l’humidité nécessaire vous avez un peu de temps, alors arrosez régulièrement votre plante tout en ayant la certitude que l’eau s’évacue correctement (tout l’intérêt du sol drainant lors de la plantation). Prévoyez 2 gros arrosages par semaine l’été.

Il peut arriver qu'un apport d'engrais soit nécessaire, surtout si votre palmier est en pot toute l'année ! Il est conseillé d'utiliser de l'engrais en granulé afin de diffuser les doses dans le sol de façon lente et progressive, quantité limitée afin de ne pas brûler ni les racines ni la plante. Apport d’engrais en mars, 2 fois par an pour les plantations en pot (mars et septembre)

Taillez les palmes séchées en début de printemps à la base du stipe, procédez à une taille de nettoyage quand nécessaire sauf juste avant l’hiver, servez-vous des palmes vilaines pour protégez le cœur de la plante. Mettez des gants car certaines variétés ont de bien belles épines…

Quels palmiers pour l’intérieur ?

Le kentia, originaire d’Australie, se cultive très bien en pot ou bac à l’intérieur. Croissance lente, il fait une nouvelle palme par an et pourra atteindre 3m. Il est aussi connu pour ses vertus dépolluantes et purificatrices.

Le phoenix se cultive en extérieur comme en intérieur, en serre froide ou pièce plus fraiche l’hiver (10/13°) c’est idéal pour le rendre plus vigoureux.

L'aréca ressemble au kentia, il doit être cultivé dans un pot de bonne taille. Installez-le à la lumière, à l'abri du soleil direct en été et loin d'une source de chaleur.

Quels palmiers pour l’intérieur ?
Quels palmiers pour l’intérieur ?

Le beaucarnéa est une plante d’intérieur chez nous et facile à cultiver. Originaire d’Amérique Centrale, appelée pied d’éléphant en raison de son tronc massif, cette plante est particulièrement originale et décorative.

Le palmier d'Hawaï (Brighamia insignis) quant à lui... n'est pas un palmier mais une succulente. Evidemment, notre climat l'a transformé ici en plante d'appartement ou de véranda puisque la température ne doit pas descendre en dessous de 8 à 10°C.