Imprimer
variétés succulentes

Les succulentes : variétés et entretien

Publié le 18 déc. 2018

Issues de milieux arides, les plantes grasses ou succulentes peuvent survivre avec de rares apports d’eau : un atout si vous cherchez des plantes peu exigeantes ! De tailles, formes et couleurs diverses, elles se cultivent au jardin ou en intérieur.

Issues de milieux arides, les plantes grasses ou succulentes peuvent survivre avec de rares apports d’eau : un atout si vous cherchez des plantes peu exigeantes ! De tailles, ...

Voir

Qu’est-ce qu’une plante succulente ?

Caractéristiques des plantes succulentes

Le nom des plantes succulentes vient du mot latin succulentus, qui signifie « plein de suc ». Ce sont en effet des plantes capables de stocker l’eau, en particulier dans leurs feuilles charnues, et de la transformer en un suc mucilagineux qui leur permet de subsister dans des conditions d’aridité extrêmes. Beaucoup d’entre elles sont en outre couvertes d’un duvet ou d’une formation cireuse freinant l’évaporation de l’eau contenue dans leurs tissus.

À savoir : les succulentes ne constituent pas une famille botanique spécifique. Elles appartiennent à des familles très différentes les unes des autres, incluant par exemple les agavacées, les crassulacées, les cactacées, mais aussi des familles plus inattendues comme les cucurbitacées ou les campanulacées.

Différences entre plantes grasses, plantes succulentes et cactus

Communément, les plantes succulentes sont appelées plantes grasses, en référence à leurs tissus épais et charnus. Seul le terme « succulente » est un terme botanique, mais en pratique les deux appellations sont équivalentes.

Parmi les succulentes ou plantes grasses les plus connues, on compte les cactus, qui appartiennent à la famille des cactacées. Ils ont pour caractéristique particulière d’être le plus souvent dotés d’épines ou de fins aiguillons barbelés appelés glochides.

Les plantes succulentes d’extérieur

Parmi les succulentes à cultiver au jardin, on compte aussi bien des espèces tapissantes, comme les delospermas, les joubarbes et les sedums, que des espèces de grandes tailles, comme les agaves et certains cactus.

Delospermas

Delospermas

Les delospermas

Le genre Delosperma comprend de nombreuses espèces plus ou moins rustiques qui peuvent être cultivées au jardin. Les plus connues sont les pourpiers vivaces (Delosperma cooperi), qui sont des plantes tapissantes à fleurs diversement colorées, idéales pour fleurir rocailles, murets et talus.

La joubarbe

Les joubarbes offrent un feuillage persistant disposé en rosette et aux teintes très diverses. Particulièrement résistantes et rustiques, ces plantes grasses sont très appréciées dans les rocailles et pour couvrir les murets.

Aeonium

Aeonium

Le sedum

Les sedums, encore appelés orpins, comprennent de nombreuses variétés, dont certaines sont cultivées au jardin et d’autres en intérieur. Parmi les sedums de jardin, certains ont un port rampant, comme le petit Sedum spurium qui forme des tapis de feuilles aux fleurs blanches ou pourpres ; d’autres ont un port érigé et peuvent atteindre 50 à 60 cm de haut, comme le Sedum spectabile, aux feuilles bleutées et aux ombelles roses.

L’aeonium

Les aeoniums sont des plantes grasses réservées aux régions où les températures hivernales sont clémentes. Certaines variétés à feuilles noires sont spectaculaires dans une rocaille à côté de vivaces à floraison blanche. Elles supportent également très bien la culture en pot.

Agave et cactus

Agave

L’agave

Les agaves ne poussent bien que dans le sud de la France. Petites ou géantes, avec leur rosette de feuilles coriaces et épineuses, elles n’ont pas leurs pareilles pour donner une allure exotique aux jardins méditerranéens.

Les cactus

Les espèces de cactus non gélives, qui font également partie des plantes succulentes, peuvent être cultivées en extérieur sur la côte méditerranéenne et certaines parties de la côte atlantique, moyennant certaines précautions.

Les plantes grasses d’intérieur

De nombreuses plantes grasses, fleuries ou non, peuvent être cultivées en appartement. Réclamant peu d’arrosages et peu de soins, elles comptent parmi les plantes d’intérieur les plus faciles à entretenir.

Le sanseveria

Sanseveria

Le sanseveria

Avec son allure graphique, le sanseveria ou « langue de belle-mère » fait son grand retour dans les intérieurs contemporains. Réputé indestructible, il est idéal si vous recherchez une plante grasse d’intérieur sans contraintes.

L’aloe vera

Comme le sanseveria, l’aloe vera présente un port dressé élégant. Ses longues feuilles pointues et dentées, en rosette, sont d’un vert pâle à glauque, parfois tacheté de blanc. Plante à la mode depuis quelques années, l’aloe vera est particulièrement réputé pour ses vertus dépolluantes.

Echeveria

Echeveria

L’haworthia

Les haworthias sont des plantes de petite taille, très décoratives, aux feuilles triangulaires étroites. La variété Haworthia fasciata 'Big Band', très présente en jardinerie, se distingue par un feuillage vert foncé strié des bandes transversales d’un blanc lumineux.

L’echeveria

Autres petites plantes grasses compactes, les echeverias forment de belles rosettes charnues et arrondies. Il en existe de nombreuses variétés aux feuillages et floraisons très divers, qu’on peut collectionner.

Les crassulas

Crassula

Les crassulas

Les crassulas, divers par leurs tailles, leurs formes et la couleur de leurs feuilles, peuvent également se collectionner. Particulièrement apprécié avec ses petites feuilles charnues vert jade, Crassula ovata a l’aspect d’un petit arbre miniature qu’on peut tailler pour lui conserver une forme harmonieuse.

L’euphorbe

Les euphorbes succulentes sont des plantes qui ressemblent souvent à des cactus. C’est le cas de l’euphorbe 'Ingens', d’aspect pittoresque, avec des branches fortes et trapues.

 le schlumbergera

Schlumbergera

Le kalanchoé

Parmi les plantes grasses à fleurs, le kalanchoé est une petite plante aux feuilles crénelées, portant de février à avril une abondance de petites fleurs rouges, roses, jaunes ou orange.

Le schlumbergera

De floraison plus précoce, le cactus de Noël, au port retombant, porte de décembre à février-mars des fleurs roses, rouges ou pourpres qui illuminent la maison au moment des fêtes.

Le portulacaria et les cactus

Portulacaria

Le portulacaria

Autre plante succulente, le portulacaria a la particularité d’être cultivé en bonsaï. C’est un petit arbre original, avec son tronc gris annelé, ses petites feuilles ovales d’un beau vert clair et, lorsqu’on a de la chance, sa floraison rose.

Les cactus

En intérieur, les cactus non rustiques sont également parfaits pour offrir une note exotique à votre décoration pour un entretien minime. Avec l’immense diversité de formes, le plus difficile est de choisir !

La culture et l’entretien des plantes succulentes

La culture des succulentes d’extérieur

L’entretien des plantes succulentes cultivées au jardin se réduit à sa plus simple expression. L’essentiel est de leur offrir une exposition ensoleillée et un sol parfaitement drainant, afin d’empêcher l'eau de stagner au niveau des racines et de les faire pourrir. Vos plantes pousseront alors seules, sans engrais ni arrosages autres que l’eau de pluie.

L’entretien des plantes grasses d’intérieur

La culture des succulentes en appartement est également des plus faciles, à condition de leur offrir les conditions qui leur conviennent.

Exposition

Les plantes grasses ont besoin d’une grande luminosité : placez-les derrière une fenêtre bien orientée, sans toutefois les exposer à un soleil trop direct.

Rempotage

Pour favoriser la croissance des plantes grasses, il est conseillé de les rempoter tous les 3 ans environ, dans un substrat pauvre et drainant : utilisez par exemple un terreau pour cactées, sans oublier l’indispensable couche de drainage au fond du pot (billes d’argile ou cailloux).

Engrais

Si vous rempotez régulièrement vos plantes, un apport d’engrais n’est pas réellement nécessaire. Dans le cas contraire, apportez-leur un peu d’engrais pour cactus une fois par mois en été.

Arrosage des plantes grasses

Stockant l’eau dans leurs tissus, les plantes succulentes n’ont que de faibles besoins d’arrosage et redoutent par-dessus tous les excès d’eau. En pratique : pendant leur période de croissance, qui va généralement du printemps à l’automne, arrosez-les modérément une fois par semaine ou par quinzaine, seulement lorsque la terre du pot est parfaitement sèche en surface et sans jamais laisser d’eau stagner dans la soucoupe.
En hiver, les arrosages seront inexistants ou très espacés : une fois par mois au maximum. Pendant cette période de repos végétatif, l’idéal serait de placer vos succulentes pendant deux mois dans une pièce fraîche (2 à 15 °C), en particulier celles que vous voulez voir refleurir.

Des questions ?

Vous avez des questions concernant l’achat, la plantation ou l’entretien d’une plante succulente ? N’hésitez pas à nous contacter.

Sauvegarder dans une liste de favoris